Laurent Duplomb : des vœux atomiques

Par Nicolas Defay mer 04/01/2023 - 06:00 , Mise à jour le 04/01/2023 à 06:00

Nucléaire. Tel est le maitre mot qui s'impose dans les souhaits 2023 du Sénateur altiligérien, Laurent Duplomb. "J’ai un espoir de voir enfin le vent tourner favorablement (...) avec le Projet de loi relatif à l’accélération des procédures liées à la construction de nouvelles installations nucléaires", partage-t-il.

Si une chose est certaine, c'est que Laurent Duplomb n'a pas peur d'exposer clairement ce qu'il pense sur un sujet aussi piquant que secoué par nombre de frondes diverses et variées. À travers un communiqué de presse intitulé "Pour 2023 : le vœu de s'affranchir de la technocratie abrutissante pour faire progresser notre pays !", le Sénateur LR (Les Républicains) encense l'énergie de l'atome et notamment les briques de législation tendant à faciliter la construction de nouvelles centrales nucléaires. 

"N’oublions jamais que « Rien n'est perdu tant qu'il reste du courage » comme nous l’enseignait Napoléon Bonaparte !" Laurent Duplomb

"Doit-on attendre dans notre pays d’être au fond du trou ?"

"Pénuries de masques, menaces de coupures d'électricité, factures d’énergie qui explosent et fragilisent nos entreprises, l’histoire se répète inlassablement, écrit Laurent Duplomb en guise d'introduction. Doit-on attendre dans notre pays, d’être au fond du trou, pour trouver des solutions ?"

Il développe : "Comme je l’ai signalé par exemple dans mon Rapport sur la compétitivité de la Ferme France, notre pays est en perte de vitesse par rapport à d’autres pays, en raison de charges plus élevées (main d'œuvre, fiscalité), de toujours plus de surtranspositions de normes, le tout fortement alourdi par une suradministration démesurée !"

Pour ajouter : "On se heurte sans cesse à des normes et à une réglementation trop excessive amplifiée par des messages anxiogènes qu’ils soient : écologistes, catastrophistes, anti-nucléaires, anti- élevages...et qui nous conduisent d’ailleurs aux problèmes de souveraineté énergétique que nous connaissons en ce moment. Et cet enchevêtrement administratif qui condamne dans l’œuf bon nombre de projets qui auraient parfois permis de garder la tête hors de l’eau, semble être la racine de nos maux".

"Réduire les délais pour construire plus vite six réacteurs nucléaires"

Après cette critique acérée sur la lourdeur administrative notamment causée, selon le Sénateur, par le trop plein d'égard destiné à l'environnement, il se félicite : "Aujourd’hui, à l’aube de cette nouvelle année 2023, j’ai un espoir de voir enfin le vent tourner favorablement. Et cette lueur d’espoir tient à ce que l’on peut lire entre les lignes concernant le Projet de loi relatif à l’accélération des procédures liées à la construction de nouvelles installations nucléaires à proximité de sites nucléaires existants et au fonctionnement des installations existantes".

Il lance alors : "Cette loi, destinée à réduire les délais pour construire plus vite six réacteurs nucléaires, va déroger à des règles qu’on érigeait jusqu’à aujourd’hui, comme des totems environnementaux tels que les règles d’urbanisme, les règles environnementales sur la loi littorale et va même jusqu’à permettre de s’affranchir du droit de propriété car le projet est considéré d’intérêt général".

"C’est une avancée considérable dont je ne peux que me réjouir ! Alors que cela semblait impossible il n’y a pas si longtemps". Laurent Duplomb

"S'affranchir des carcans administratifs inutiles dans lesquels notre pays s’est enlisé"

Ses trois vœux ? Les voici : "Dans cet esprit, je formule le vœu pour cette nouvelle année que l’on ouvre enfin les yeux sur les réalités qui s’imposent à nous. Egalement que l’on comprenne que ce qu’il arrive aujourd’hui avec le nucléaire nous oblige à assouplir notre système normatif et réglementaire, pour gagner en efficacité. Et enfin que l’on avance désormais dans tous les domaines, dans cette même direction, en s’affranchissant de la technocratie abrutissante et des carcans administratifs inutiles dans lesquels notre pays s’est enlisé".

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

14 commentaires

m.

jeu 05/01/2023 - 18:41

et si on commençait a se débarasser des couches du mille-feuille gouvernemental, comme les sénateurs qui ne servent à rien et les députés si loin de nous, on ferait des sacrés économies en France.

 

ph

jeu 05/01/2023 - 09:46

"C'est la loi qui délivre " disait Montesquieu , et son avis sur la régulation de notre société  vaut bien celui d'un quelconque sénateur .

ru

jeu 05/01/2023 - 08:00

Les élections sénatoriales auront lieu en septembre 2023. Et si les grands électeurs disaient au revoir à Mr Duplomb ?

bb

jeu 05/01/2023 - 05:48

Fiscalité, charges plus élevées... Il y a un paquet d'entreprises qui ne payent pas ce qu'elles devrait payer en impôts et taxes, sans parler des abus de biens sociaux. Comme cette entreprise dont chaque membre possède une voiture haut de gamme, payé par la boite évidemment. Et personne pour contrôler tout ça bien sûr. Pars comme à la CAF où on met le paquet.

fa

mer 04/01/2023 - 20:00

Bravo, encore une idée novatrice pour nous sortir de l'ornière: la simplification administrative!

Les républicains sont vraiment imprésionnant par la qualité de leur travail, l'apport de précieux arguments pour affronter les nouveaux défis. L'un nous ressort des placards un projet routier vieux de quarante ans, l'autre nous ressert le vieux serpent de mer de la simplification administratif!  Merci de travailler aussi dur malgré vos faibles indemnités,

Sans ce travail acharné,quel place pour les nouvelles solutions?

ba

mer 04/01/2023 - 19:39

Personne n'évoque le dementellement des centrales nucléaire et son coût surréaliste en dizaines voir en centaines de milliards d'euros! Ne faudrait il pas miser sur la prolongation des centrales actuelles, sur le déploiement massif de l'éolien marin (loin des cotes), le solaire, les microcentrales hydroliques, et surtout par des plan d'économie d'énergie...

mi

mer 04/01/2023 - 18:03

le : il y a un centre d'enfouissement des déchets dans le sud de la Meuse ( pauvre donc pas beaucoup d'habitant ) où effectivement il faut un sol argileux

le

mer 04/01/2023 - 14:31

Très bien M. Duplomb !!! D'ailleurs il en faudra beaucoup du plomb cpour faire un centre d'enfouissement de déchets radioactifs dans les très belles argiles de Saint Paulien.

Pas sûr que tout le monde soit d'accord. 

ru

mer 04/01/2023 - 10:31

La photo est créditée "Sénat"? Quelle belle image de Mr Duplomb devant cette bibliothèque 

mi

mer 04/01/2023 - 09:51

MAUVAISE gestion de nos centrales électrique !!! je me souvient que M Sarko président disait qu'on avait l'électricité la moins chère de l'Europe !!!! A cette époque je pense que les autorités ont gelé les investissement pour le futur On en PAYE actuellement les résultats SCANDALEUX REVOLTANT de faire des économies pour rattraper les ERREURS du passé !!!!!

ch

mer 04/01/2023 - 09:12

je suis le chemin la vérité la vie ....  selon ce sénateur ?

de

mer 04/01/2023 - 08:23

Bravo!

Des centrales nucléaires pour continuer comme avant. Consommer plus pour polluer plus!

10 ans de retard pour celle en construction, ça permet de voir loin!

Quant à la souveraineté énergétique: on achéte le combustible à la Russie du méchant Poutine.

En fait, ce sénateur répéte la voix de son maître qui est lui-même un technocrate.

Lutter contre la technocratie en place avec ces mêmes technocrates me semble improbable.

Croire et faire croire qu'on détient la vérité unique et indiscutable alors que le système est à bout de souffle est un signe de certaines patologies psychiatriques qui comme l'histoire le montre, méne à de grandes désillusions.

Bonne journée :-)

 

el

mer 04/01/2023 - 07:55

Mais bien sûr, Monsieur DUPLOMB, vous qui critiquez tout ce qui est fait, dit ou autre, vous qui ne savez que vous mettre en avant pour servir votre ego surdimentionné, vous dont le parti ne veut pas accepter une réforme des retraites après l'avoir prônée si fort dans vos rangs..... votre crédibilité est aujourd'hui mise en cause, car en fait, vous ne servez à rien d'autre qu'à servir vos propres intérêts. Quel dommage que la classe politique nous montre cette image désolante...

me

mer 04/01/2023 - 06:39

certes le poids administratif est lourd mais si utile parfois pour cpntrer des initiatives un peu folles. Que dire du poids lié aux décisions des élus qui jouent à se renvoyer la balle ou par dogmatisme à contrer systématiquement ce que l'autre propose