Tous

Blavozy

La RN 88 surveillée par des caméras

ven 13/03/2015 - 13:11 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

D'ici la fin du mois de mars, des caméras de vidéo-surveillance vont être installées pour surveiller le RN88 dans les deux sens au niveau du lieu-dit " Le Breuil " à Blavozy. Michel Joubert, le président de communauté d'agglomération ainsi que les vice-présidents Laurent Wauquiez, Jean-Paul Bringer et Franck Paillon se sont rendus sur place ce vendredi pour définir l'implantation des caméras. Cette installation fait suite à l'équipement de vidéo-protection du centre-ville ponot et dans les zones d'activités de Taulhac et de Laprade. Laurent Wauquiez, député maire, se félicite : " C'est très utile pour les délits, une trentaine ont pu être détectés au Puy. "

Les plaques et la circulation
Au total, six caméras seront installées sur le pont surplombant la nationale dans la zone industrielle de Blavozy par l'entreprise Egev. De chaque côté, deux d'entre elles enregistreront les plaques d'immatriculation et une troisième capturera un plan large de la circulation de la nationale et des bretelles d'accès. Les équipements seront protégés par une plaque pour éviter qu'ils ne soient dégradés depuis le pont.

" On souffre de la délinquance importée "
Cet équipement ne surveille pas les délits routiers comme l'explique Laurent Wauquiez : " On veut contrôler les gens qui viennent sur l'agglomération. On souffre de la délinquance importée notamment de la Loire et du Rhône. Il est important que l'on soit protégé. "
Les caméras enregistrent donc les plaques d'immatriculation des véhicules roulant jusqu'à 250 km/h. Les données sont transférées à la gendarmerie et conservées au maximum neuf jours. Les enregistrements réalisés peuvent être visualisés seulement en cas de décision de police ou de justice.

Le long d'autres axes
Laurent Wauquiez explique avoir lui même proposé cette installation à la gendarmerie. Le coût del'installation est entièrement pris en charge par la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay et ça, le député maire le dénonce : " Il faut que ce soit à nous de financer à cause du désengagement de l'État. " Cependant, d'autres systèmes de ce type doivent être installés sur d'autres axes notamment à la zone de " Bleu " à Polignac en 2015 ou encore aux Fangeas en 2016.

Secret d'État ?
Le montant de cet aménagement n'a été dévoilé ni par Laurent Wauquiez, ni par l'entreprise Egev, ni par la communauté d'agglomération. En juillet dernier, il avait été pointé le prix de ce projet : 81 341 euros HT. ce prix avait diminué avec l'appel d'offres ainsi que les subventions (passant de 50 à 40%). Aujourd'hui, la communauté d'agglomération n'a aucune subvention.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire