"La réforme à 64 ans, c'est non !" 

Par NPi mer 18/01/2023 - 16:30 , Mise à jour le 18/01/2023 à 16:30

Depuis l'annonce de la Première Ministre Elisabeth Borne, concernant le projet de loi de la réforme des retraites, le volcan Français en ébullition, entre en éruption, ce jeudi 19 janvier. 

Le mardi 10 janvier, la Première Ministre Elisabeth Borne annonçait à Paris le contenu du projet de loi de réforme des retraites, mesure phare du second mandat d'Emmanuel Macron.

Des mesures pour "un système juste", et qui prône l'équité, comme l'a répété à plusieurs reprises la Ministre, en réponse à un déséquilibre dans le sytème actuel : "le nombre de ceux qui cotisent pour les retraites diminue par rapport aux nombres de retraités."

64 ans et 43 ans de cotisation

Ce nouveau texte prévoit notamment le recul de l'âge légal de départ de 62 à 64 ans, au rythme de trois mois par an. Il sera donc fixé à 63 ans et 3 mois en 2027, puis atteindra les 64 ans en 2030. 

Autre annonce, l'allongement de la durée de cotisation à 43 ans, dès 2027, pour bénéficier d'une retraite à taux plein.

Ce projet de loi, en vue d'un redressement du système de retraite déficitaire, doit passer en Conseil des ministres le 23 janvier 2023, puis devant l'Assemblée nationale début février, avant une potentielle entré en vigueur avant la fin de l'été.

CGT63, CFDT Pays d'Auvergne, FO Puy-de-Dôme, CFE-CGC, CFTC, UNSA, FSU, Union syndicale solidaire, ainsi que l'Unef Auvergne et la voix lycéenne 63.

Clermont : place du 1er mai, 10 heures

Dans le Puy-de-Dôme, comme partout en France, les organisations syndicales de salariées* se sont réunies pour annoncer une première journée de mobilisation le 19 janvier et lancer une pétition en ligne appelée "la réforme à 64 ans, c'est non !" 

Dans les écoles, des fermetures de classe sont annoncées, les principaux syndicats de l'Education nationale ont déposé un préavis de grève et appellent à la manifestation. Parmi les autres secteurs concernés : l'énergie, la santé, banque, la fonction publique...

"Toutes et tous ensemble le 19 janvier pour le retrait de la réforme Macron-Borne" peut-on lire dans le communiqué intersyndical puydômois. Un appel à la mobilisation, ce jeudi 19 janvier, à 10 heures, Place du 1er Mai, dans la capitale auvergnate, Clermont-Ferrand. 

Issoire : Halle aux grains,17 heures

Sur Issoire, l'union locale de la CGT invite le plus grand nombre à se réunir, au pied de la Halle aux grains, à 17 heures, pour manifester ensemble contre ce projet de loi "et dire non à cette reforme injuste et violente" rappelle Pascal Pépin, Secrétaire général de l’Union locale CGT d’Issoire, "si nous sommes assez nombreux nous ferons ferons un défilé dans la ville. La parole sera donnée à tous." 

Un bus sera également affrété par l'Union locale pour permettre aux grévistes de se rendre à la manifestation clermontoise, à 10 heures. Le rendez-vous est fixé au parking de la salle Animatis à Issoire, à 9 heures. 

Et après ?

En 2019, la mobilisation avait permis un abandon du projet de loi de la retraite par points. Qu'en sera t-il de ce nouveau projet de loi après la mobilisation du 19 janvier 2023 qui semble réunir tous les secteurs d'activité et toutes les organisations syndicales ? Affaire à suivre... 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés