La "Nuit du brame" à Arlet

Par Olivier Stevens mar 21/09/2021 - 06:00 , Mise à jour le 21/09/2021 à 06:00

C'est des plus beaux concerts automnaux que l'on puisse entendre.
C'est gratuit et c'est la nature qui nous l'offre.

En Haute-Loire le point de rendez-vous cette année se trouve à Arlet ce mercredi soir.

Tous les ans, le brame du cerf fait recette auprès des passionnés de nature. Le fin du mois de septembre est la meilleure période pour les observer et les écouter.

Le brame est le cri que poussent les cerfs pour attirer l'attention des femelles pendant la saison des amours. Cependant, cela peut aussi être un cri d'intimidation adressé aux autres mâles qui sont dans les parages. En période de rut, ces cris ou braillements, sonnent comme un écho surgissant du plus profond de la forêt. Ils sont souvent suivis ou accompagnés de bruits assourdissants de bois qui se cognent.

Un combat de toute beauté pour la vie et la survie

En effet souvent ces cervidés s'affrontent lorsqu'ils rencontrent d'autres mâles, étrangers à leurs groupes, qui tentent d'approcher les femelles de leur harem. Des engagements physiques assez spectaculaires qui s'apparentent à de véritables ballets, pouvant parfois entraîner des blessures graves. Dans cette danse de la vie, les chefs de clan opèrent des va-et-vient incessants pour décourager les biches de quitter la harde.

Un combat de toute beauté pour la vie et la survie. D'ailleurs, à force d'emmêler leurs bois, il arrive parfois que des mâles meurent de fatigue après avoir fourni d'énormes efforts pour se dégager de leur adversaire. Tout au long de cette période ces cervidés se dépensent tellement physiquement qu'ils peuvent perdre jusqu'à vingt pourcent de leur poids.

Certains spécialistes arrivent à imiter le cri du cerf pour les inciter à s'approcher

Le rut commence généralement vers le milieu du mois de septembre et se termine début octobre. Certaines années exceptionnellement chaudes, la saison des amours débute plus tôt. Comme la biche n'est fertile que pendant une très courte période, une seule journée, les mâles ne disposent que de très peu de temps pour féconder les femelles. C'est la raison pour laquelle c'est à ce moment que les cerfs osent plus que d'habitude s'aventurer dans les clairières. C'est là qu'il faut les observer, du crépuscule jusqu'à la nuit. Si les forêts ne manquent pas en Haute-Loire, encore faut-il connaître les bons endroits pour les débusquer.

Partout, des chasseurs ( la chasse au cerf s'ouvrira le 23 octobre et durera jusqu'au 28 février), des photographes, des habitants locaux, tous passionnés de nature se mettent volontiers à la disposition des personnes qui ont envie de vivre cette expérience unique. Certains spécialistes arrivent même à imiter le cri du cerf pour les inciter à s'approcher à vue des spectateurs. Un impératif toutefois: être discret et silencieux pour ne pas perturber les animaux qui s'animent sous les yeux admiratifs d'un public parfois très (trop?) curieux.

Entrez donc tranquillement dans l'univers subtil et délicat des cerfs et des biches, le temps d'un soir ou d'une courte nuit ce mercredi à Arlet, en Haute-Loire.

 

Rdv à Arlet le mercredi 22 septembre à 18h30. Renseignements et inscriptions au 04.71.09.10.91

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés