La Miss Auvergne 2021 n'est pas altiligérienne

sam 11/09/2021 - 10:00 , Mise à jour le 13/09/2021 à 07:58

Parmi les 16 candidates, une seule fut choisie pour représenter la région auvergnate. Famille, amis, proches mais aussi élus,et même Miss France, tous attendaient avec impatience le couronnement de la miss Auvergne 2021. C’est Anaïs Werestchack qui fut couronnée, jeune médecin généraliste originaire du Puy-de-Dôme.

Au théâtre du Puy-en-velay, l'évènement affichait complet. Derrière leur écran, c’est plus de 18 000 personnes qui ont cliqué sur le direct de l’élection. En moyenne, 700 personnes ont suivi le moment. Toutes les candidates se sont vêtues des plus beaux costumes et ont défilé autour de trois thèmes : le bal des poupées, l’instant Balnéaire, et enfin les demoiselles en dentelle.

« On devient des femmes fières de ce qu’on est » Noah Rosenblatt, deuxième dauphine

Elles ont loupé la couronne de peu, mais ressortent avec le sourire : deux altiligériennes sur quatre ont été nommées 1ère et 2ème dauphine.
De la confiance en soi, de l’aisance orale, et de belles amitiés… : c’est ce qu’a apporté l’expérience Miss aux candidates, qui font toutes part du dépassement de soi que leur a apporté cette expérience unique. 

La Haute-Loire sur le podium des dauphines

Ce sont elles : Lalie, Noah, Laurine et Coralie. Elles ont représenté la Haute-Loire.

Originaires de Coubon, Pradelles, ou encore Brives-Charensac, elles ont conquis leur public puisque deux d’entre elles ont décroché les écharpes des deux premières dauphines. 

À un cheveux du couronnement Miss Auvergne, Lalie Brun est nommée première dauphine miss auvergne 2021. Elle ne regrette pourtant rien, et garde le sourire.

Son ressenti sur l’expérience ? « Très enrichissante », confie-t-elle, avant de poursuivre : « J’en retiens que du positif ».

Peut-être sera-t-elle prête à prendre sa revanche lors des prochaines élections miss Auvergne 2022 ? « On verra » déclare-t-elle, encore émue de cette soirée.

Noah Rosenblatt, deuxième dauphine déclare « C’était de l’adrénaline, je suis trop contente. Anaïs, c’est une super femme, pleine de qualités. » Humble, la jeune étudiante en licence de droit poursuit : « Je suis jeune et j’ai encore beaucoup à apprendre. »

Originaire de Beaumont (63), l’heureuse élue a misé sur l’humour

Anais, Miss Auvergne 2021 Photo par CD

Après leur premier défilé, l’heure était aux discours. Bien qu’elles se soient toutes entraînées, parler devant tous les spectateurs n’était pas une tâche facile pour les jeunes candidates.
Parmi tous les discours, Anaïs W. a quant à elle misé sur une petite touche humoristique et porteuse du numéro 13, elle termine en faisant allusion à la chance du vendredi 13.
Après avoir conquis le public, ses réactions :

« J’ai du mal à réaliser, peut-être demain ». La médecin généraliste qui a fait ses études à Clermont-Ferrand exerce aujourd’hui à Béziers.

Le message qu’elle souhaiterait porter en tant que Miss ?

Un message autour des causes médicales. Anaïs souhaiterait s’allier à des associations ou ligues pour porter un message autour de la médecine. « Par exemple, sensibiliser les gens par des dépistages, parler de maladies rares comme l’endométriose mais encore d’autres... »

De l’art, des paillettes et la venue de Miss France pour une soirée grandiose

Défilés, danse, chant, magie…. Et un show d’Amandine petit, Miss France 2021. Une élection qui en a mis plein la vue, pour une soirée inoubliable.

Miss france 2021 Amandine Petit Photo par CD

Jusque dans les costumes. Premier créateur : Jonas Olousouzian, créateur de robes de mariée et de robes de soirée sur mesure était fier de voir défiler les miss. 

Le retour d’anciennes miss auvergnates

Elles étaient six. Celle de 2007, de 2008, de 2010, de 2015, de 2018 et enfin Géromine Prique, fraîchement élue en 2020. Elle confie : « cette aventure m’a fait grandir , et m’a donné confiance en moi ».

Vous aimerez aussi