La lentille verte du Puy menacée de disparaître ?

Par Nicolas Defay , Mise à jour le 08/02/2022 à 16:45

L'Organisme de Défense et de Gestion (ODG) de la lentille verte ponote prévient. "Il est possible d’implanter quelques surfaces lentilles cette année. Il en va de la survie de notre filière et de notre AOP". Un appel à mobilisation est lancé à tous les producteurs altiligériens pour éviter le funeste épilogue à l'or vert du département.

C'est à travers un communiqué de presse que l'ODG de la lentille verte du Puy-en-Velay souligne l'urgence de la situation, annonçant un sombre futur à la filière si rien n'est amorcé. "Après une année 2021 compliquée, la filière souhaite se donner un nouvel élan, est-il mentionné en introduction. Tournée vers l’avenir, la Lentille Verte du Puy AOP a besoin de la mobilisation de tous les producteurs".

"Nous voulons rappeler à tous les producteurs de conserver leurs surfaces en lentille pour cette année 2022, insiste l'Organisme de Défense et de Gestion. Malgré les difficultés rencontrées, la lentille reste une culture intéressante économiquement." Comme premier argument pour inciter à investir les champs avec la légumineuse, le prix. "Il n’a cessé d’être revalorisé depuis plusieurs années ce qui a largement permis de compenser les pertes de rendement, assure l'organisme. A titre comparatif, une lentille française est payée 5 fois moins au producteur qu’une Lentille Verte du Puy".

Le second argument concerne l'apport qualitatif qu'une plantation de lentille apporte à la terre. "Une légumineuse comme la lentille laisse un reliquat azoté intéressant pour la culture qui suit, ce qui est d’autant plus intéressant en cette période où les intrants (produits appliqués aux terres et aux cultures pour améliorer leur rendement, Ndlr) ont fortement augmenté", ajoute l'entité.

En France, la consommation de lentilles s’élève à 51 tonnes chaque année. La lentille verte du Puy-en-Velay, elle est exportée dans plus de 70 pays sur tous les continents du globe.

"Il en va de la survie de notre filière et de notre AOP"

L'année passée, dans le département de la Haute-Loire, ils étaient 580 agriculteurs à cultiver cet or vert réparti sur 87 communes. « Il faut encourager les agriculteurs à semer des lentilles et notamment la Lentille verte du Puy, insistaient déjà les dirigeants au mois de septembre 2021. Pour cela, il faudrait pas moins de 4 000 hectares de production pour répondre à la demande mondiale. »

En ce début de nouvelle année, l'annonce de l'ODG est clair : "L’année 2021 a permis à la grande majorité des agriculteurs de refaire leurs stocks fourragers. De ce fait, il est possible d’implanter quelques surfaces lentilles cette année. Il en va de la survie de notre filière et de notre AOP".

"La disparition de l’AOP induira directement une baisse du prix payé aux producteurs, la perte des marchés et donc de notoriété. Enfin, il sera impossible de reconstruire une filière dans un contexte fortement concurrentiel en lien avec les importations canadiennes", l'ODG de la lentille verte du Puy

L'or vert du Puy décroche l'AOC en 1996, puis l'AOP en 2008.
L'or vert du Puy décroche l'AOC en 1996, puis l'AOP en 2008. Photo par Nicolas Defay

"Faut-il rappeler que la Lentille Verte du Puy AOP est l’emblème de notre département ?"

La structure rappelle également que les cultivateurs en place et ceux enclins à vouloir s'ajouter à cette pépinière d'agriculteurs ne sont pas seuls dans l'aventure. "Les conditions météo n’ont pas été favorables en 2021, c'est vrai, mais le potentiel était là. Pour pallier à ces interrogations économiques, la filière a sollicité la Région pour accompagner les producteurs".

Toujours dans l'objectif de rallier le plus de forces vives, le comité de défense de la lentille AOP martèle en ce sens : "Faut-il rappeler que la Lentille Verte du Puy AOP est l’emblème de notre département ? Elle permet de le faire connaitre dans le monde entier ! Elle est donc le vecteur de notre agriculture altiligérienne de montagne". D'après l'ODG, 70% de la population identifie le Puy-en-Velay grâce à notre Lentille Verte du Puy.

"Dans des endroits improbables, les gens mangent la lentille verte du Puy-en-Velay, comme à Wallis-et-Futuna, par exemple. Elle est exportée vraiment à travers le monde entier." Lors d'une interview en 2020 avec Valérie Astier, chargée de communication chez Sabarot.  

"Si nous ne continuons pas ce combat, la Lentille Verte du Puy tombera dans l’oubli !"

"Nous sommes toutes et tous les héritiers de cette AOP, livre le comité de défense. Des femmes et des hommes se sont battus pour défendre notre lentille. Si nous ne continuons pas ce combat, la Lentille Verte du Puy tombera dans l’oubli !" Pour l'organisme, peu importe les surfaces de chacun. C'est le nombre qui importe. "La lentille est une source de diversification sur les exploitations, nous devons la faire vivre et en être fiers. Il n’y a pas de petites surfaces, tous les hectares sont précieux dans toute la zone AOP." 

L'Organisme de Défense et de Gestion de lentille verte conclut alors par un appel à la responsabilité et au volontarisme : "Chacun a dans ses mains notre destin collectif ! Alors mobilisons-nous pour donner un avenir à notre AOP".

En France, seuls 20 % des volumes habituellement récoltés ont été extraits en 2021. Sur le territoire du Velay, les rendements ont été divisés par deux cette année-là par rapport aux rendements classiques, ce qui représente seulement 1 000 tonnes de lentille verte AOP ramassées.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire