La Haute-Loire, très mauvais élève pour le respect du confinement

mer 08/04/2020 - 13:32 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:04

Deux cartes de France où sont identifiés tous les départements de l’Hexagone sont en train de faire beaucoup parler d'elle. Publiées par le Journal du Dimanche (JDD) ce samedi 4 avril 2020, ces illustrations montrent les 95 départements nuancés par dix couleurs différentes où chacune d'entre elles indique le taux de déplacement par rapport à une condition normale. Et force est de constater que la Haute-Loire ne brille pas par son assiduité sur le sujet.

Quatre départements en queue de peloton
Il est démontré qu'en temps normal, un français procède à environ 24 déplacements par semaine. Ce chiffre a été pris en compte dans l'application Covimoov comme étant un taux à 100%. Toujours d'après les analyses du JDD, la moyenne des déplacements en France est tombée à 8 le 19 mars pour remonter à 12 la première semaine d'avril, ce qui signifie que les gens effectuaient près d’un déplacement sur deux. La première carte affiche la situation au 26 mars. Les bons élèves, c'est-à-dire ceux colorés en vert, sont largement majoritaires. Puis, il y a les jaunes, dont le taux est compris entre 36 et 41%. Puis les quatre derniers, affublés de la couleur beige avec un taux de 41 à 46%, sont la Mayenne, Meuse, le Lot et… La Haute-Loire.

La Haute-Loire en rouge
Dans la seconde carte du 2 avril, le constat est encore plus prononcé. Si tous les départements (à quelques exceptions près comme la Corse qui est restée la plus respectueuse des restrictions sanitaires) ont augmenté leurs taux de déplacements, huit départements s'inscrivent dans la neuvième couleur (rouge clair) avec un taux compris entre 51 et 56%. Ainsi, la Manche, la Mayenne et l'Orne pour le nord, les Ardennes, la Meuse et la Haute-Marne pour le nord-est et enfin le Cantal et encore une fois la Haute-Loire pour le centre. Alors, comment expliquer ce bonnet d'âne décroché amplement par notre département ?

Les Altiligériens moins concernés par l'épidémie ?
D'après les explications, parues sur le JDD, d'Antoine Couret, président de la société Geo4cast, la start-up à l'initiative de Covimoov, le relâchement général serait dû à une reprise de l'activité économique dans certains secteurs (Michelin Blavozy entre autres depuis le 1er avril). Mais, en l'absence d'analyses scientifiques sur la question, il est louable de penser à d'autres raisons pour la Haute-Loire. L'une d'elle serait peut-être la relative préservation dont le département bénéficie jusqu'ici quant aux nombres de personnes contaminées. Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé (ARS), le Cantal et la Haute-Loire sont les deux départements comptabilisant le moins de patients hospitalisés à cause du Covid-19 et le moins de décès de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les Altiligériens se sentiraient donc peut-être moins concernés par le danger de l'épidémie.

----Mardi 7 avril, en début de soirée, la police nationale a verbalisé deux hommes en pleine installation de leur camp "à la Davy Crockett" à Aiguilhe le long de la Borne. Le commissariat les qualifie sans complexe de "zérosduquotidien" : "à ce niveau-là ce n'est plus vraiment du relâchement", lit-on sur son compte Twitter. Pour l'un des deux hommes, c'est le 3e PV après 22 jours de confinement.-----Une application… qui ne se télécharge pas
En ce qui concerne l'application Covimoov, "nébuleuse" est un adjectif qui pourrait lui être adapté. Car n'essayez pas de la télécharger, elle demeure introuvable, que ce soit sur les Apple Store comme sur les Playstore. Cette application réunit les données de localisation en temps réel présentes sur vos téléphones, les étudie et les compile pour en faire par exemple les cartes de situation du taux de déplacement en France. L’interface informe sur le respect du confinement sur la base des déplacements des personnes dans la zone mesurée par une société de guidage GPS et par l’application Covimoov.

> Lire aussi : Édouard Philippe affirme que la France ne « travaille pas » sur un outil de tracking

#Covid19 à #LePuyEnVelay : L'individu en garde à vue depuis hier pour avoir été verbalisé 5 fois depuis 30 jours est convoqué devant le tribunal correctionnel. Il sera surveillé de près d'ici là ainsi que ceux qui se jouent des mesures de confinement et vous mettent en danger pic.twitter.com/I2yQZFAZoe

— Police nationale 43 (@PoliceNat43) April 2, 2020

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire