La grande région 'Rhône-Alpes Auvergne' sera la deuxième de France

jeu 22/01/2015 - 18:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Le 1er janvier 2016, la France métropolitaine passera de 22 à 13 régions. La future grande région « Auvergne et Rhône-Alpes » s’étend sur 70 700 km² et représente 13 % du territoire métropolitain.
En 2012, si l'on se réfère aux chiffres existants, elle occuperait le deuxième rang des futures grandes régions métropolitaines tant par sa population que par son nombre d’emplois.

Près de huit millions d'habitants
Avec 109 habitants au km², sa densité de population est voisine de celle de la France métropolitaine (116 hab./km2). Au 1er janvier 2012, les populations cumulées des deux régions atteignaient les 7 695 000 habitants. Compte tenu de la poussée démographique, la barre des huit millions d'habitants pourrait vite être atteinte.
----Avec ses 7 695 000 habitants, la région 'Rhône-Alpes Auvergne' serait la deuxième la plus peuplée de l'hexagone, parmi les 13 futures grandes régions, après l'Île-de-France et devant "Nord-Pas-de-Calais et Picardie".
Les Auvergnats n'y représentent cependant qu'environ 18 %.
-----Car sur les cinq dernières années, sa croissance démographique, avec un gain de 290 000 habitants, dépasse celle de la métropole (+0,8 % contre +0,5 %), en grande partie grâce à Rhône-Alpes, où la population augmente quatre fois plus vite qu'en Auvergne, où l'excédent des décès sur les naissances paralyse la croissance démographique. Ainsi, en cinq ans, la proportion d'Auvergnats dans la grande région passe de 18,1 % à 17,6%. Notre future grande région se situe au quatrième rang des 13 futures grandes régions les plus dynamiques démographiquement.

La future grande région concentre 12 % de l'emploi français
Fin 2012, la grande région "Rhône-Alpes Auvergne " offre 3,2 millions d'emplois, soit 12% de l'emploi métropolitain. Elle se place ainsi au deuxième rang des grandes régions derrière l'Ile-de-France.
L'Auvergne ne représente que 16% des emplois de cette future région, même si le plus gros employeur y réside, en l'occurence Michelin à Clermont-Ferrand. Un trompe-l'oeil puisqu'entre 2007 et 2012, le dynamisme de l'emploi est entièrement imputable à la région Rhône-Alpes où l'emploi progresse de 0,5%, alors qu'il recule de 2,6% en Auvergne. Sur cette même période, au niveau national, l'emploi recule de 0,6 %.

Plus de jeunes en Rhône-Alpes qu'en Auvergne
En 2011, la structure par âge de la grande région « Auvergne et Rhône-Alpes » est très proche de celle de la France métropolitaine. Ainsi, les 50 ans et plus représentent, comme au niveau national, un peu plus de 36 % de la population alors que les moins de 25 ans sont seulement 31 %.
Le profil des pyramides des âges des régions Auvergne et Rhône-Alpes diffère sensiblement : marquée par une faible natalité, l’Auvergne se caractérise par un vieillissement accentué de sa population. Ainsi, les 50 ans et plus représentent 42 % de la population auvergnate contre 35 % en Rhône-Alpes. À l’inverse, Rhône-Alpes est une région plutôt jeune. En 2011, les moins de 25 ans sont nettement plus présents en Rhône-Alpes qu’en Auvergne (32 % contre 27 %).

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire