La fin du calvaire pour Renaud Meyssonier

sam 28/05/2016 - 15:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

C'est la joie dans la famille Meyssonier ainsi que pour toutes les personnes qui le soutiennent depuis son emprisonnement au Népal. Renaud Meyssonnier a pu bénéficier de la grâce présidentielle contre toute attente.

Son frère, Clément, nous explique : "Au départ Renaud n'était pas censé pouvoir en bénéficier, mais il a étudié des textes de loi népalais en anglais et a vu qu'il était en droit de le faire". Ces textes, fournis au jeune homme en prison par son père, ont permis de monter rapidement un dossier. Le monistrolien sera de retour en France très probablement dans le courant du mois de juin : "Renaud doit d'abord passer par les services de l'immigration pour remplir des papiers et récupérer son passeport, ça peut durer d'une semaine à quinze jours et il sera libre de rentrer".

"C'est un soulagement inattendu, on se sent enfin libérés", conclut Clément Meyssonier. Un soulagement pour les proches et les soutiens du monistrolien qui se sont battus depuis 7 mois pour le faire libérer. Renaud Meyssonier n'entend pas avorter son projet de tour du monde. Comme l'indique dans sa lettre du 18 avril dernier, "je sais maintenant que mon projet est de poursuivre mon voyage autour du monde, celui-ci n'est pas fini. [...] Cette expérience de la captivité dans un pays étranger renforce d'autant ma volonté de trotter dans le monde entier".

A.V.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire