La CGT demande à Auchan de fermer à 19h

mar 07/04/2020 - 12:34 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:04

Le syndicat départemental CGT du Commerce et des Services tient à rappeler ses revendications dans le cadre de l’épidémie du COVID 19.
Il a adressé un communiqué de presse à notre rédaction dans lequel il demande à la direction d'Auchan de Brives-Charensac de bien vouloir restreindre ses horaires d'ouverture. 

"Inacceptable que les salariés soient inutilement exposés à des risques sanitaires majeurs"
"Si nous pouvons comprendre que les activités économiques essentielles à la vie de la population, doivent être maintenues, nous ne saurions accepter que les salariés soient inutilement exposés à des risques sanitaires majeurs", détaille le communiqué avant de poursuivre : "nous rappelons que toutes les mesures de prévention sont de la seule responsabilité de l’employeur. En conséquence, nous réaffirmons notre exigence selon laquelle, les amplitudes horaires d’ouverture des magasins doivent être restreintes autant que possible".

"Nous avons fait exactement le même effort que les autres enseignes"
Le syndicat départemental CGT du Commerce et des Services dénonce ensuite l'attitude de l'enseigne brivoise : "nous constatons qu’une large majorité des directions des grandes surfaces du bassin du Puy ont entendu nos demandes. Ainsi, sont actées les fermetures à 19h des principales enseignes, à l’exception d’Auchan Brives Charensac. Nous rappelons également que les amplitudes pratiquées permettent déjà aux clients, de faire leurs achats aisément. De plus, le chiffre d’affaire réalisé entre 19h et 20h reste insignifiant".
Joint par téléphone, le directeur Patrick Seguir veut éviter toute polémique et explique simplement : "nous avons fait exactement le même effort que les autres enseignes, que ce soit Super U à Aiguilhe ou Intermarché à Chadrac par exemple, en réduisant nos horaires d'ouverture d'une heure le soir". Au lieu de fermer à 21h, l'hypermarché ferme depuis le début du confinement à 20h.

Ouvert jusqu'à 20h notamment pour les soignants
"On a pris les dispositions pour que nos salariés rentrent plus tôt chez eux", ajoute le directeur de l'hypermarché de Brives qui nous assure que la mesure a été "très bien accueillie par les salariés". Et pour lui, rester ouvert jusqu'à 20h correspond à une demande de la clientèle : "beaucoup de métiers, comme les soignats par exemple, terminent leur journée à 19h et ils ont eux aussi besoin de faire leurs courses".
Mais pour la CGT, la pilule ne passe pas. "Considérant la volonté des salariés et les risques avérés, il nous semble plus que légitime que la direction revienne à la raison et réponde positivement à nos revendications portées par les représentants du personnel CGT du magasin", conclut le syndicat, "en toutes circonstances, la santé des travailleurs doit rester une priorité".

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire