JO, Tour de France... Romain Bardet ne va pas s'ennuyer en 2016

mer 16/12/2015 - 15:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Depuis plus d'un mois, le cycliste brivadois, Romain Bardet est déjà en pleine préparation de la saison prochaine. A l'approche de cette fin d'année 2015, l'heure est au bilan avec le sportif, joint par téléphone dimanche 13 décembre à l'occasion de l'émission Zone Mixte de notre partenaire RCF Haute-Loire, à laquelle la rédaction de Zoomdici.fr a participé.
> Le podcast de l'émission est disponible ici.

"C'est le plus abouti de mes Tours de France"
Romain Bardet enchaîne les stages avec l'AG2R. Cette semaine, il est en Espagne. Il dresse un bilan positif de la saison passée : "J'ai franchi une nouvelle étape dans ma progression. (...) Je continue l'apprentissage du leadership. Mon accession au plus haut niveau se confirme année après année".
En témoignent ses performances : 9ème du Tour de France 2015 avec le maillot de Super combatif à l'arrivée. La troisième semaine du Tour avait été intense pour le Brivadois : une victoire d'étape, deux podiums, le port du maillot à pois pour la dernière étape de montagne, coureur le plus combatif. "C'est le plus abouti de mes Tours de France", confirme-t-il.

Doublé à l'arrivée, ça laisse des regrets
Malgré ces succès, il y a une absente : la victoire de la 14ème étape entre Rodez et Mende. En tête avec Thibaut Pinot (FDJ), ils se font rattraper et laissent filer Stephen Cummings (BMC) à quelques mètres de l’arrivée. Romain Bardet avoue avoir eu des regrets :

 
Bardet, le perfectionniste
Cette année 2016 va être chargée. Au programme : la Grande boucle, les Jeux Olympiques de Rio ainsi que de nombreuses autres courses (Dauphiné, critériums…). L’Altiligérien ne compte pas se donner de priorité, il veut tout faire… et il veut bien le faire.

Ambitieux et réaliste
"Le mieux, pour le Tour, ça serait de se rapprocher du Top 5 (…), mais contre Froome (SKY), Contador (Tinkoff-Saco) et Niballi (Astana) qui sont plus expérimentés, ça va peut-être être encore un peu juste", analyse avec lucidité le coureur. Le trajet de la Grande boucle joue en sa faveur puisque très montagneux, avec notamment une arrivée au Lioran à l’issue de la 5ème étape dans le Cantal.  "C'est la première arrivée assez difficile. Je connais d'ores et déjà très bien les routes donc c'est un véritable plaisir que le Tour y passe."

Loin des compétitions, Romain Bardet reviendra dans sa famille, dans le Brivadois, pour les fêtes de fin d'année.

Emma Jouve

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire