Jean-Noël Barrot ne sera pas ministre

sam 04/07/2020 - 17:25 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:05

On sait que le MoDem avait envoyé des idées à l'Elysée en juin pour "le monde d'après", Jean-Noël Barrot proposait alors une "concertation décentralisée" dans les régions, associant élus, associations, syndicats et citoyens tirés au sort pour faire des propositions.
Les rumeurs de nomination n'ont donc pas été confirmées. Toutefois la liste des secrétaires d'état sera connue dans quelques jours. 
Déjà en octobre 2018, des rumeurs prédisaient l’Yssingelais au secrétariat d’État au budget.
La famille Barrot
Ce nom résonnenon  seulement en Haute-Loire mais aussi à l'Assemblée nationale. Tout commence avec Noël, le grand-père résistant et député du département. Son fils Jacques incarne ensuite la démocratie chrétienne française. Il sera successivement ministre du Commerce, de la Santé et du Travail. Viendra ensuite la vice-présidence de la Commission européenne, puis un siège au Conseil constitutionnel.
Un économiste
Né en 1983, Jean-Noël Barrot est diplômé de HEC Paris puis de Sciences Po Paris (Master Gouvernance Economique), il est titulaire d'un master en sciences économiques de l'École d'économie de Paris (2008).
Élu conseiller départemental du canton d'Yssingeaux en 2015 sous l'étiquette MoDem, Jean-Noël Barrot est candidat aux élections législatives de juin 2017 dans la deuxième circonscription des Yvelines sous l'étiquette MoDem / La République en marche, à l'issue desquelles il est élu député avec 58,3% des voix. Il quitte alors son mandat au Département de la Haute-Loire
Fin 2017, il est élu vice-président de la commission des finances et est nommé comme président de l'un des groupes de travail visant à réformer l'institution. Intitulé « Les moyens de contrôle et d'évaluation du Parlement » ce groupe est composé de 10 députés de tous bords politiques.
Il y a un an il devient rapporteur de la mission d'information sur la concrétisation des lois. Son objectif est de suivre la « vie » d’une loi après sa publication, en s’intéressant à toutes les étapes de sa mise en œuvre de manière à en repérer les points forts et les points faibles. 
En décembre 2018, Jean-Noël Barrot devient secrétaire général du MoDem au plan national.
Des divergences connues avec Laurent Wauquiez
Jean-Noël Barrot n'a jamais caché ses divergences avec Laurent Wauquiez. Le 21 juin dernier, il a déclaré dans une interview récente au magazine Le Point au nom du MoDem : "Nous avons quitté la majorité régionale de Laurent Wauquiez en 2019 et entendons porter un projet d'avenir pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Je regrette qu'il (Laurent Wauqiez) ait tourné le dos aux valeurs d'ouverture, de tolérance et d'humanité chères à la Haute-Loire, dont il a fait sa terre d'élection. La voie du repli qu'il a choisi d'emprunter me paraît sans issue."

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire