Jean-Noël Barrot entre au Gouvernement

Par Annabel Walker lun 04/07/2022 - 11:28 , Mise à jour le 04/07/2022 à 11:28

Le fils de Jacques Barrot était pressenti pour devenir ministre dès le premier quinquennat d'Emmanuel Macron. À 39 ans, celui qui vient d'être réélu député des Yvelines devient ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications.

Cela faisait dix ans que la Haute-Loire attendait de compter l'un des siens parmi les membres du conseil des ministres, depuis le dernier ministère de Laurent Wauquiez, en 2012.

Le remaniement ministériel post-présidentielle et post-législatives voit donc l'entrée au Gouvernement de Jean-Noël Barrot ce lundi 4 juillet 2022. L'Yssingelais devient ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications. Il se dit "très honoré de la confiance qui [lui] est faite par Emmanuel Macron et Elisabeth Borne et très heureux d'œuvrer désormais auprès de Bruno Le Maire", ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.

Le 19 juin dernier, Jean-Noël Barrot avait été réélu député de la 2e circonscription des Yvelines avec 64,27% des voix exprimés contre 35,73% pour son adversaire de la NUPES Maïté Carrive-Bedouani. L'abstention était de 45%.

Jean-Noël Barrot est aussi vice-président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale (il est professeur à HEC Paris), mais aussi Conseiller régional d'Ile-de-France et secrétaire général du MoDem.

La famille Barrot

Ce nom résonne non seulement en Haute-Loire mais aussi à l'Assemblée nationale. Tout commence avec Noël, le grand-père résistant et député du département. Son fils Jacques incarne ensuite la démocratie chrétienne française. Le maire d'Yssingeaux, député du Puy - Yssingeaux, président du Conseil général de la Haute-Loire sera successivement ministre du Commerce, de la Santé et du Travail. Viendra ensuite la vice-présidence de la Commission européenne, puis un siège au Conseil constitutionnel.

Un économiste

Né en 1983, Jean-Noël Barrot est diplômé de HEC Paris puis de Sciences Po Paris (Master Gouvernance Economique), il est titulaire d'un master en sciences économiques de l'École d'économie de Paris (2008).
Élu conseiller départemental du canton d'Yssingeaux en 2015 en binôme avec Madeleine Dubois sous l'étiquette MoDem, Jean-Noël Barrot est candidat aux élections législatives de juin 2017 dans la deuxième circonscription des Yvelines sous l'étiquette MoDem / La République en marche, à l'issue desquelles il est élu député avec 58,3% des voix. Il quitte alors son mandat au Département de la Haute-Loire

Fin 2017, il est élu vice-président de la commission des finances et est nommé comme président de l'un des groupes de travail visant à réformer l'institution. Intitulé « Les moyens de contrôle et d'évaluation du Parlement » ce groupe est composé de 10 députés de tous bords politiques.
En 2019, il devient rapporteur de la mission d'information sur la concrétisation des lois. Son objectif est de suivre la « vie » d’une loi après sa publication, en s’intéressant à toutes les étapes de sa mise en œuvre de manière à en repérer les points forts et les points faibles. 
En décembre 2018, Jean-Noël Barrot devient secrétaire général du MoDem au plan national.

Vous aimerez aussi