Jardin Henri-Vinay : on se bat pour un transat

ven 27/07/2018 - 17:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Le "Poumon vert" du Puy-en-Velay ne cesse de devenir de plus en plus accueillant. Après l'ouverture du Musée Crozatier, la nouvelle animation du Puy de Lumières sur sa façade, l'installation de la Wi-Fi depuis 2010, d'une boîte à livres et d'une ruche pédagogique, la municipalité a mis à disposition quinze transats de type bain de soleil la semaine dernière.
De quoi offrir un moment de détente aux visiteurs du jardin. Mais pour combien de temps encore ? Car, sur les quinze transats installés, seulement cinq sont désormais à disposition. Les dix autres auraient été victimes de vandalisme.

----La journée la plus chaude de la semaine a culminé à 34°C ce vendredi au Puy.-----''C'est vraiment agréable !''
Ces nouveaux transats sont bleus ou verts, déplaçables et reliés deux par deux. Des nouvelles touches de couleurs qui font plaisir aux flâneurs du Jardin Henri-Vinay.

Il est midi ce vendredi 27 juillet 2018, la chaleur est écrasante, le temps est à la pause et au déjeuner, devant la mare des cygnes, on retrouve Paco, 26 ans, et Luciano, 17 ans, qui soulignent la belle initiative de la Ville : "C'est vraiment agréable !"
Plus loin, on retrouve Cassandre, 23 ans, barmaid au Puy-en-Velay, plus heureuse que jamais, allongée dans son transat. "Je ne travaille pas aujourd'hui alors je suis là depuis 7 heures ce matin. On se bat pour avoir un transat !" explique-t-elle. "C'est vraiment le cadre idéal pour se ressourcer et relâcher la pression. Je pense rester au moins jusqu'à 21h30", ajoute Cassandra.

Déjà vandalisés ...
Seulement voilà, la mairie du Puy avait annoncé l'installation de quinze transats. Mais pendant notre reportage, nous en avons vu seulement cinq ! Où sont passés les dix autres ?
Nous avons contacté Pierre Robert, élu municipal à la qualité de vie. "Ils ont été vandalisés. C'était la crainte. Les transats sont toujours dehors", explique-t-il. Quant à la surveillance, "Le gardien du jardin est présent jusqu'à 19h, ensuite une équipe indépendante de sécurité prend le relais pour veiller pendant le Puy de Lumières". Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de ces actes.

V.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire