Issoire : le rugby et la météo étaient au rendez-vous

mar 14/06/2022 - 12:00 , Mise à jour le 14/06/2022 à 12:00

Le week-end dernier, l’US Issoire recevait plus de 80 équipes pour le traditionnel challenge Rémi Rodier. L’occasion de revenir sur l’un des évènements rugby du territoire.

 

"En tout, nous avons reçu 19 écoles de rugby de toute la France. Beaucoup étaient de la région avec l’ASM Clermont, Riom ou Saint-Flour, mais nous avions également plusieurs écoles de rugby Franciliennes et du Sud de la France vers Toulon », se réjouit Laurent Daubal membre du club de l'US Issoire.

 

Plus d’un millier de personnes réuni

Pour encadrer au mieux les deux journées du challenge Rémi Rodier, ils étaient un peu plus de 80 bénévoles du club de l'US Issoire. « Pour donner un ordre d’idée, il y avait 19 écoles de rugby soit 80 équipes au total. Il y a eu 500 matchs de joués sur les différentes catégories sur les deux jours. Ils étaient 1400 joueurs et éducateurs sur les terrains de l’US Issoire », précise Laurent Daubal.

L’école de rugby de Riom victorieuse du classement général

Le challenge Rémi Rodier se décompose en plusieurs catégories d’âges d’U6 à U14. Chaque équipe victorieuse de sa catégorie se voit remettre un trophée. Enfin, à la fin des deux jours de compétition, un classement général est établi en fonction des résultats cumulés de chaque école de rugby dans les différentes catégories. « Cette année, c’est Riom qui s’est imposée au classement général. C’est d’ailleurs la troisième fois en quatre ans qu’ils remportent le trophée », Marc Boisson l’un des vice-présidents de l’US Issoire.

Les vainqueurs par catégorie

U6 : égalité parfaite U8 : ASM Clermont U10 : Fresnes U12 : Riom U14 : Saint Marcel Bel Accueil

 

« L’important n’est pas dans les résultats »

Les organisateurs l’assurent, les résultats ne priment pas lors du challenge Rémi Rodier. « Ce qui compte le plus, c’est le plaisir que vont prendre les jeunes joueurs pendant toute la compétition », souligne Laurent Daubal. Dans la catégorie U6, toutes les équipes se sont classées à égalité. Les enfants se sont même vu remettre leurs trophées par l’une des stars locales. Camille Lopez, joueur de l’ASM Clermont, champion de France en 2017 avec les Jaunards. « Cette remise des trophées a été leur plus belle récompense », ajoute Marc Boisson.

Une météo clémente

« Chaque année, la principale crainte est la même », précise Laurent Daubal. Cette crainte est évidemment météorologique compte tenu du déroulement du tournoi. En deux jours, 80 équipes jouent plusieurs matchs en extérieur dans le complexe sportif Jacques Lavédrine. « Sur le week-end, des épisodes orageux avaient été annoncés. Fort heureusement, ils ont eu lieu durant la nuit et ils nous ont laissé tranquille pendant les deux jours », complète Marc Boisson. Pour les organisateurs, l’équation était simple. « Si le moindre orage avait menacé le déroulement du tournoi et l’intégrité physique des joueurs, nous annulions », explique Laurent Daubal, « priorité évidemment à la santé de tous ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés