Intégration des travailleurs handicapés : une ambassadrice de charme en Haute-Loire

ven 11/04/2014 - 20:52 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Alors que les travailleurs handicapés sont souvent en première ligne face au chômage (10 à 15 % des demandeurs d'emploi en Auvergne), de nombreux dispositifs d'accompagnement et des aides financières visent à limiter la casse (lire notre précédent article à ce propos).
La situation n'est, certes, pas idéale, mais on note une amélioration tout à fait significative dans l'hexagone au cours des 25 dernières années où un million de personnes handicapées ont trouvé un emploi et où le nombre d'entreprises employant 6 % de personnes handicapées parmi son personnel (obligation légale pour les entreprises de plus de 20 salariés) est passée de 35 % en 1991 à plus de 60 % aujourd'hui.

"Il est important que les postes et le lieu de travail soient adaptés"
Le Crédit Agricole Loire Haute-Loire se place donc en ambassadeur de l'intégration des travailleurs handicapés. Début avril, la banque a notamment reçu l'ex première dauphine de Miss France, Sophie Vouzelaud, atteinte de surdité depuis sa naissance. Elle se bat pour l'intégration des personnes handicapées dans les entreprises dans le cadre de l'HECA (Handicap Emploi du Credit Agricole), une association qui fédère les 39 caisses régionales sur la question.
Elle sillonne la France depuis pour tenter de faire bouger les lignes. A l'aide d'une interprète en langage des signes, elle a expliqué à l'assistance vellave : "il est important que les postes et le lieu de travail soient adaptés, on peut par exemple mettre en place des formations de langue des signes pour les autres employés pour que le travailleur handicapé puisse échanger avec ses collègues, c'est primordial pour le renouveau de l'entreprise".

----Témoignant de sa surdité, Sophie Vouzelaud a égréné quelques exemples des difficultés quotidiennes : "seule, le sentiment d'insécurité est toujours présent car je ne peux pas appeler la police ou les pompiers. Le matin, comment me réveiller ? Je n'entends pas mon réveil... Heureusement, il en existe aujourd'hui certains qui vibrent ou qui envoient des flashs".-----"Il faut regarder les compétences avant la déficience de la personne"
Originaire de Limoge, son travail a permis d'obtenir un taux d'emplois de personnes handicapées supérieur à 10 % pour sa caisse régionale. Un résultat qui a conduit la caisse nationale à la nommer ambassadrice pour la France au niveau de l'HECA. Elle a ainsi réalisé plusieurs déplacements dans le cadre du tour de France des compétences. "Il faut regarder les compétences avant la déficience de la personne", prône-t-elle, "il faut encourager les personnes handicapées en leur rappelant qu'elles ont le droit de travailler".
L'ex première dauphine de Miss France a également des liens avec le cinéma, elle a joué dans un film réalisé par Dominique Farugia ("L'Amour, c'est mieux à deux", sorti en 2010). "Il a d'abord regardé mes compétences", précise-t-elle, "je ne veux pas qu'on me voit comme quelqu'un d'handicapé". Elle est également ambassadrice pour une célèbre marque de lunettes.

"Ils se sont battus pour moi, pour que je puisse réussir comme une autre"
Sophie Vouzelaud est née sourde. Quand elle atteint l'âge de 5-6 mois, ses parents remarquent qu'elle ne réagit pas bien aux bruits mais les examens qu'elle passe ne démontrent aucune anomalie. Un jour, un chien a aboyé très fort derrière elle, tous les enfants présents ont fondu en larme, pas Sophie. Ses parents lui font passer de nouveaux examens mais les résultats sont toujours les mêmes.
Finalement, à l'âge de 10 mois, ils l'amènent faire de nouveaux examens à Bordeaux et cette fois-ci, sa surdité est détectée. "Ça a été un choc pour eux, une épreuve très difficile à surmonter mais ils se sont battus pour moi, pour que je puisse réussir comme une autre", a-t-elle xpliqué dans un témoignage émouvant.

La politique du Crédit Agricole pour les travailleurs handicapés
La caisse Loire Haute-Loire profitait donc de l'occasion pour présenter "des résultats honorables", avec un taux net d'emploi qui n'a cessé d'augmenter pour arriver fin 2013 à 5,27 %. Un taux qui a tendance à stagner ces trois dernières années à cause d'un contexte de recrutement plus difficile, mais la caisse régionale entend être dans les normes (6%) d'ici 2015.
Outre l'embauche directe de travailleurs handicapés, les recrutements indirects se réalisent avec le recours au secteur protégé et adapté que sont les ESAT et les entreprises adaptées, ce qui contribue à rapidement augmenter le taux d'emploi de personnes handicapées au travers de contrats de sous-traitance. En 2013, la caisse régionale a employé par ce biais l'équivalent de cinq personnes. Michel Montagne est le directeur des ressources humaines du Crédit Aggricole Loire Haute-Loire. Il revient sur la politique de la banque verte en faveur des personnes handicapées. Ecouter. {{audio1}}

Un poste de l'agence remplacé par une sous-traitance confiée à l'ESAT les Horizons
Ces contrats de sous-traitance concernent principalement des activités régulières d'entretien d'espaces verts, d'archivage, de tournées d'institutions, de nettoyage de permanences mais aussi des activités plus ponctuelles, comme la rénovation d'agences, du conditionnement, de la mise sous pli et des déménagements de mobilier.
En 2008, la caisse a commencé à confier son activité courrier de l'agence de Vals à l'ESAT les Horizons pour le remplacement du titulaire lors de ses congés. Ce dernier est parti en retraite il y a quelques mois et la totalité de cette activité a été confiée à l'ESAT, ce qui représente l'équivalent de trois temps plein sur une année. Michel Montagne reconnaît qu'il s'agit souvent d'employés particulièrement motivés, qui ont généré une énergie interne particulière en se battant contre leur handicap, mais affirme aussi qu'on ne les différencie plus une fois qu'ils sont intégrés dans l'entreprise. Ecouter. {{audio3}}

----Emplois directs par l'embauche de la caisse régionale de 2006 à 2013 :
- 23 embauches en CDI dont 10 après le cursus en alternance
- 40 embauches en CDD supérieurs à trois mois
- 61 personnes recrutées en alternance dont 52 qui ont validé leur diplôme, parmi lesquelles 10 ont signé un CDI et 8 un CDD.-----Un système de formation pour favoriser l'insertion
Concernant le recrutement direct de personnes handicapées, la banque a misé dès 2007 sur la mise en place d'une formation : un diplôme universitaire BAC+1 d'attaché de clientèle avec l'IUT de Saint-Etienne, qui consiste en un contrat de professionalisation de 14 mois en alternance entre les agences et l'IUT, l'objectif étant de former sur le métier le plus représenté au sein de la banque. Ainsi, à l'automne dernier, la septième promotion a été accueillie, l'occasion de dresser un premier bilan.
Depuis 2007, 60 personnes ayant le statut de travailleur handicapé ont intégré le cursus, 18 parmi celles qui ont validé le diplôme ont été intégrées en CDI ou ont bénéficié de contrats CDD à la fin de leur cursus. Le directeur des ressources humaines développe son mode de recrutement pour les personnes handicapées et assure que tout type de promotion est possible pour eux, tout en soulignant qu'il ne s'agit en aucun cas de postes invisibles, mais bien des emplois en contact avec la clientèle. Ecouter. {{audio2}}

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire