Tous

Yssingeaux

Ils ont bravé la pluie pour le 70ème carnaval d'Yssingeaux

dim 02/04/2017 - 19:52 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

La veille - au sec mais par une température plus que fraîche pour la saison - c'était le défilé costumé des enfants, suivi du passage des groupes musicaux et du moment tant attendu où le personnage de Mirandou a été brûlé sur la place de la Victoire. Ce dimanche 2 avril 2017, cela a été au tour des chars d'envahir les rues de la ville.
Le cortège a débuté avenue de la Marne, près de la caserne des pompiers, avant de parcourir le centre-ville et de se disperser devant la Grenette.

Les fidèles du carnaval étaient bien au rendez-vous
Les fidèles du carnaval étaient bien au rendez-vous, venus admirer la quinzaine de chars fleuris, les déguisements atypiques et colorés, et profiter des notes joyeuses des fanfares. Même si la fréquentation n'a pas été la même que les années précédentes.
Des pluies de confettis se sont mêlées à l'autre, la vraie, une pluie fine qu'on aurait préféré ignorer. Mais heureusement, cette météo peu clémente n'a pas entaché la bonne humeur des habitués du carnaval.

«Ça fait partie des aléas»
« Certaines formations se sont désistées à cause de la pluie, ça fait partie des aléas », a regretté Dominique Faure, la présidente du comité des fêtes.
« Un plan B a été réfléchi, au cas où la pluie aurait été vraiment trop importante, les groupes musicaux se seraient alors produits à la salle de la Coupe du Monde, mais à 14 heures, on a décidé de maintenir le corso en ville », a expliqué Jean-Pierre Barthélémy, adjoint à l'urbanisme.

«Nos petits-enfants ont pu défiler samedi et montrer leurs déguisements»
Claudine et Jean, de Lapte, sont venus deux jours de suite, ils ont confié : « c'est vraiment dommage cette humidité et cette fraîcheur. Heureusement, nos petits-enfants ont pu défiler samedi et montrer leurs déguisements. »

Un char confectionné durant les TAP
Vanessa, d'Yssingeaux, venue avec sa fille Calie, revêtue de son jolie costume de lapin blanc, et de sa mamie, a beaucoup aimé le char de l'APEI de l'école Jean de la Fontaine d'Yssingeaux. : « Il a été confectionné durant les heures de TAP par les enfants et ils sont très fiers de participer ».

«Il ne faut pas que cette tradition disparaisse»
D'autres ont salué le dévouement du comité des fêtes qui a organisé ce 70ème anniversaire du corso.
C'est le cas d'Odile, d'Yssingeaux, qui a reconnu : « Il faut les soutenir car ils font un gros travail de préparation et de coordination, et il ne faut pas que cette tradition disparaisse. »
La fête s'est poursuivie avec une dernière aubade proposée devant la Grenette. Petits et grands ont pu ensuite profiter des attractions foraines.

M-A.B.

 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire