Il y a pile un siècle, la Haute Loire s'apprête à perdre près de 1000 hommes

ven 19/02/2016 - 19:55 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Le bombardement, orchestré par 1 250 bouches à feu allemandes, va durer jusqu'à 17 heures environ et on estime que 1 000 000 d'obus furent tirés. Les tranchées et les ouvrages défensifs français sont écrasés.
A 17 heures, les troupes allemandes s'élancent, croyant trouver un désert devant elles, mais c'est sans compter sur la vaillance des quelques rescapés et ils sont reçus à coups de fusil.
Il faudra près de 10 mois pour que leur avancée arrive à 2,5 kms de Verdun, ville tant convoitée par les assaillants mais qu'ils ne prendront pas.

Les Allemands repoussés jusque sur leurs bases
Durant cette bataille titanesque, environ 60 000 000 obus ont été tirés. Des combats féroces, pour prendre ou reprendre des ouvrages comme Thiaumont, Vaux et Douaumont, ou des villages comme Fleury auront lieu.
A la fin de la bataille, les Allemands n'ont pas atteint leurs objectifs et se retrouvent repoussés pratiquement sur leurs bases de départ de février.

La bataille emblématique de 14-18, où la Haute Loire a perdu 982 hommes
Cette gigantesque bataille, faite essentiellement de combats d'artillerie, aura fait 163 000 tués et disparus français et 140 000 tués ou disparus allemands. Au total, on recense plus de 700 000 blessés.
La bataille de Verdun s'est déroulée dans des conditions effroyables et reste la bataille emblématique de la guerre de 1914-1918. La Haute Loire y a perdu 982 hommes.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire