Il vidange un bac de décantation dans la Loire

Par Nicolas Defay mer 10/08/2022 - 12:00 , Mise à jour le 10/08/2022 à 12:00

La préfecture de la Haute-Loire informe qu'une pollution de la Loire est en cours à Aurec-sur-Loire. L'institution livre ses premiers éléments de l'enquête.

D'après les dates indiquées par les services de l'Etat, la pollution dans la Loire a été détectée dans la journée du mardi 9 août. Sans dévoiler précisément le lieu du sinistre, la préfecture mentionne "à hauteur de la commune d'Aurec-sur-Loire". Des fonctionnaires se sont rendus sur place immédiatement.

Une réunion interservices et interdépartementale s’est tenue en préfecture en fin d’après-midi afin de faire un point sur la situation. "Un exploitant a été identifié pour avoir vidangé un bac de décantation d’eau prélevée dans la Loire, livre la préfecture. Les boues proviendraient d’une décomposition organique de ces résidus".

Le déversement d'eaux chargées en matières organiques dans une rivière provoque une perturbation sérieuse du milieu avec l'apparition de quatre zones successives dans le sens du courant :

  • en amont du rejet : une zone où l'eau claire, douce et bien oxygénée montre une population normale de poissons et d'insectes aquatiques (phrygane, éphémère) exigeants en oxygène
  • au niveau du rejet : une zone où l'eau est trouble et colorée avec une population tolérante de poissons et la présence de larves de chironomes
  • en aval du rejet : une zone où l'eau est toxique, malodorante et contient des boues flottantes. On y trouve des larves d'insectes peu exigeantes en oxygène, comme l'éristale, mais on n'y trouve plus aucun poisson
  • plus en aval : une zone de restauration, avec un retour progressif à la qualité normale de l'eau et du peuplement animal initial.

Malgré la perturbation de l'eau, aucune restriction d'usage n'a été décidée par les experts compte tenu de l'absence d'anomalie constatée à ce stade sur la faune, la flore et la qualité de l'eau. Néanmoins, "des analyses complémentaires sont en cours et les services de l’État demeurent pleinement mobilisés dans le suivi de la situation", assurent-ils.

Les services en question sont le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) , l'Office français de la biodiversité (OFB), la Direction départementale des territoires (DDT) et l'Agence régionale de santé (ARS). 

La préfecture rappelle que les sites de baignades situés en aval sont fermés à Aurec-sur-Loire faute de niveau d'eau suffisant. D'autre part, la présence de cyanobactéries interdit tout immersion dans l'eau au risque d'être sujet à une intoxication.

C'est quoi des cyanobactéries ?

Les cyanobactéries sont des micro-organismes qui colonisent parfois les étangs et les rivières, l’été voire en début d’automne. Elles flottent à la surface de l’eau, et forment des films de couleur vert / brun foncé qui s’accumulent sur les bords. Se développant sur les cailloux des rivières, elles peuvent se détacher pour flotter dans le courant ou s’accumuler sur les bords (flocs, amas ressemblant à des algues).

Selon les conditions, elles produisent des toxines qui peuvent être à l’origine d’intoxications et d’autres troubles de la santé pour les humains, et sont souvent mortelles pour les chiens qui boivent l’eau au bord des cours d’eau.

Les symptômes d'une intoxication ▼

Certaines cyanotoxines peuvent affecter le système nerveux en cas d'absorption. Démangeaisons, irritations de la peau, du nez, de la gorge ou des yeux, boutons, tremblements, fièvre, douleurs abdominales, douleurs musculaires, nausées, vomissements, étourdissements...Si vous ressentez ce genre de symptômes, il est vivement conseillé de consulter son médecin traitant ou appeler le 15.

Les animaux sont également très sensibles. Il peut être constaté la mort de certains d’entre eux, notamment des chiens, après ingestion de l’eau, en raison d’une paralysie rapide des muscles et du système respiratoire. Si un chien présente les symptômes suivants : tremblements, perte d'équilibre, nausées, yeux globuleux, bave...appeler sans délai un vétérinaire, en ayant récupéré si possible les éventuelles vomissures.

Attention aux enfants

Pour éviter tout risque d'une contamination notamment des enfants, il est très recommandé de ne pas se baigner en dehors des sites autorisés et surveillés, éviter d’avaler de l’eau et tout contact avec de l’écume, prendre une douche soignée après la baignade ou la pratique de loisirs nautiques, nettoyer le matériel et les équipements de loisirs nautiques après utilisation.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

na

jeu 18/08/2022 - 10:33

Nous qui nous privons d'eau pour tout arrosage. C'est sérieux 😒.

Un agriculteurs qui manque de respect. Que risque t'il ? Une amende comme pour nous en cas d'abus. Ils ont des devoirs...

 

 

 

 

 

 

 

m.

mer 10/08/2022 - 14:48

Et encore un qui ne doit pas regarder les actualités, ou même par sa fenêtre. On ne parle que de la sècheresse depuis des mois, et il y en a qui continue à polluer, pauvres poissons et autres. J'espère que la sentence sera très sévère...