Haute-Loire : 2 157 naissances enregistrées en 2014

lun 21/09/2015 - 13:43 , Mise à jour le 21/09/2015 à 13:43

En 2014, 818 565 enfants sont nés en France selon une récente étude de l'Insee, dont 781 167 en métropole. Une centaine de naissances de plus qu’en 2013 ont été enregistrées (hors Mayotte).
Depuis 2005, la natalité reste stable et dynamique avec plus de 800 000 bébés chaque année, soit plus de 2 200 naissances par jour en moyenne.

Les statistiques d’état civil sur les naissances sont issues d’une exploitation des informations transmises par les mairies à l’Insee.
Le code civil oblige en effet à déclarer tout événement relatif à l'état civil (naissances, mariages, décès, reconnaissances) à un officier d'état civil dans des délais prescrits.
L'Insee s'assure de l'exhaustivité et de la qualité des données avant de produire les fichiers statistiques d'état civil.

Un rapport de un à six entre la Haute-Loire et l'Auvergne, et entre Auvergne et Rhône-Alpes
On constate que la Haute-Loire demeure un petit département, en terme de démographie, avec seulement 2157 naissances sur les 13 431 qu'a enregistrées la région Auvergne en 2014, soit un rapport d'environ un à six.
La région Auvergne est elle-même bien loin derrière la région Rhône-Alpes (avec laquelle elle va fusionner dans les mois à venir) puisque cette dernière a recensé 82 912 naissances en 2014. Là encore, le rapport est de l'ordre de un à six.

Davantage de naissances hors mariages en Haute-Loire qu'en France
Concernant la proportion entre garçons et filles, que ce soit en Haute-Loire, en Auvergne, en Rhône-Alpes ou en France, le rapport est à chaque fois très équilibré, avec cependant toujours légèrement plus de garçons que de filles.
Quant aux naissances hors mariages, la Haute-Loire se distingue puisqu'elle en enregistre 64,3 %, bien plus que la moyenne de la France métropolitaine (56,5%).


Quels sont les mois les plus féconds ?

Si au niveau national, c'est le mois de juillet qui enregistre le plus de naissances en 2014 avec 71 294 naissances, en Haute-Loire, pas moins de sept mois recensent davantage de naissances que le mois de juillet, avec la palme pour les mois de janvier et août, qui culminent tous deux à 201 naissances en 2014.
A contrario, le mois le moins fécond en Haute-Loire est le mois de novembre, avec 152 naissances, alors qu'au niveau hexagonal, c'est le mois de février qui est le moins prolifique, avec seulement 63 187 naissances.

Une importante communauté marocaine en Haute-Loire
Parmi les 2157 naissances enregistrées en Haute-Loire en 2014, plus de 95 % de ces bébés ont un père né en France et plus de 96 % une mère née en France. Une donnée légèrement moindre en Auvergne (93,42 % de pères nés en France et 94,56 % de mères nées en France), et encore accentuée en Rhône-Alpes, avec 85,26 % de pères nés en France et 86,62 % de mères nées en France.
Pour la Haute-Loire, c'est le Maroc qui fait figure de principal pays étranger où sont nés les pères ayant eu un enfant en 2014, alors que c'est l'Algérie pour Auvergne et Rhône-Alpes, tout comme au niveau national. Quant aux mères ayant eu un enfant en 2014 et n'étant pas nées en France, c'est encore le Maroc qui arrive en tête en Haute-Loire, tout comme en Auvergne. Pour Rhône-Alpes et la France, c'est à nouveau l'Algérie.

En 2014, un bébé sur dix porte le nom de ses deux parents
Depuis 2005, un enfant peut porter le nom de son père, de sa mère, ou leurs deux noms accolés, dans un sens choisi par les parents. En 2014, un bébé sur dix porte, à sa naissance, le nom de ses deux parents. Les parents qui transmettent leurs deux noms de famille à leur enfant le font bien plus souvent dans l’ordre « père-mère » que « mère-père », que les parents soient mariés ou non.
Pour 83 % des naissances, l’enfant reçoit uniquement le nom de son père. Cette proportion s’élève à 95 % pour les enfants nés au sein d’un couple marié. À l’inverse, seulement 7 % des bébés nés en 2014 reçoivent uniquement le nom de leur mère. Dans la quasi-totalité de ces cas (98 %), les parents ne sont pas mariés, et plus de 9 fois sur 10, le père n’a pas reconnu l’enfant à la naissance. Les enfants nés hors mariage portent beaucoup plus souvent le seul nom de leur mère que ceux issus d’un couple marié (11 % contre moins de 1 %), mais aussi plus fréquemment les noms accolés de leurs deux parents (14 % contre 5 %).

Les deux tiers des mamans avaient entre 25 et 34 ans
S'il existe quelques variations entre la Haute-Loire, l'Auvergne, Rhône-Alpes et la France, les grandes lignes sont les mêmes à propos de l'âge de la mère pour les naissances en 2014 : environ un tiers ont entre 25 et 29 ans et un autre tiers entre 30 et 34 ans.
Les variations sont lègères quant au tiers restant, avec en moyenne moins de 2 % des naissances pour les moins de 20 ans et moins de 5 % des 40 ans ou plus. Il reste donc environ 15 % des naissances dont la mère avait entre 35 et 39 ans.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire