Harcèlement sexuel au Puy : l'enseignant fait appel

jeu 04/06/2015 - 12:17 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

Il fait appel. Le professeur du lycée Simone Weil du Puy, condamné à 18 mois de prison avec sursis, ce mardi, prend acte de la décision de justice de première instance, mais remet la balle au centre. Ce mardi 2 juin 2015, le délibéré de l'audience du tribunal correctionnel du Puy-en-Velay qui avait eu lieu à huis clos le 28 avril dernier, l'homme de 48 ans a été reconnu coupable de corruption de mineur de plus de 15 ans et de harcèlement sexuel par personne abusant de l'autorité que lui confère sa fonction.
Le troisième chef d'accusation - "propos et comportements à connotation sexuelle imposés de façon répétée sur un élève de l'établissement" - cité dans la présentation de l'audience (le rôle en termes juridiques) n'a pas été retenu.

Pas suspendu de l'Education nationale
Cette condamnation s'accompagne d'une mise à l'épreuve de deux ans et d'une obligation de soins, mais d'aucune interdiction d'exercer sa profession. Le professeur de SVT a reçu confirmation du rectorat de Clermont-Ferrand qu'il n'était pas suspendu définitivement de l'Education nationale mais seulement à titre conservatoire. Il est simplement remplacé temporairement jusqu'à la fin de l'année scolaire car il a interdiction d'entrer en contact avec l'élève qui a porté plainte contre lui.

Pas un de ses élèves
Cet élève ne fait pas partie des classes dont le professeur avait la charge au cours de cette année scolaire. Il l'a été à l'époque du collège et connaissait le professeur dans le cadre des connaissances familiales. C'est dans ce contexte que l'enseignant s'était engagé à lui donner des cours particuliers de mathématiques.

Rendez-vous à Riom
Une prochaine audience devrait donc avoir lieu à Riom, en appel, ultérieurement. Se déroulera-t-elle, comme en première instance, à huis clos ? Car, jusqu'ici, vu des couloirs du Palais de justice et du bureau du parquet, seul à communiquer, c'est parole contre parole.

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire