Harcèlement sexuel au Puy : 18 mois de prison avec sursis

mar 02/06/2015 - 22:59 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

L'audience a eu lieu à huis clos mardi 28 avril 2015, dans la soirée et une partie de la nuit, au tribunal correctionnel du Puy-en-Velay. Le délibéré a été rendu ce mardi 2 juin.

Trois chefs d'accusation
Le professeur de Science de la Vie et de la Terre du lycée Simone Weil entretenait une relation ambigüe avec un de ses élèves, mineur au moment des faits. Il lui aurait même donné des cours particuliers gracieusement. Les deux hommes se voyaient de façon régulière. Le jeune homme a alors reproché à son professeur des propos tenus sur les réseaux sociaux.

Les charges retenues contre lui : corruption de mineur de plus de 15 ans, harcèlement sexuel par personne abusant de l'autorité que lui confère sa fonction, propos et comportement à connotation sexuelle imposés de façon répétée sur un élève de l'établissement.

Prison avec sursis
Les réquisitions du procureur de la République du Puy, Jacques Louvier étaient de 18 mois d'emprisonnement avec sursis avec obligation de soins, mise à l'épreuve et interdiction de travailler avec des mineurs.
Le professeur de 48 ans a été reconnu coupable. Il a écopé de 18 mois d'emprisonnement avec sursis et une période de mise à l'épreuve de deux ans. L'obligation de soins a été actée. L'homme se voit interdit d'entrer en contact avec sa victime et dans l'obligation de l'indemniser (3 000 euros de dommages-intérêts et 800 euros pour les frais de procédure).

Aucune interdiction d'exercer sa profession n'a été prononcée. Cependant, avec une telle condamnation, le professeur ne pourra plus enseigner.

E.J. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire