Gros rassemblement pour la 5e manifestation contre le pass sanitaire

sam 31/07/2021 - 17:30 , Mise à jour le 01/08/2021 à 04:00

Ce samedi 31 juillet, entre 800 et 1 000 personnes se sont rassemblées devant la préfecture pour manifester leur colère face à la mise en place du pass sanitaire. Une manifestation non-encadrée cette fois-ci, qui a réuni des personnes venant de tous horizons.

C’est le cinquième rassemblement de lutte contre la stratégie sanitaire et vaccinale du gouvernement. Les revendications sont les mêmes mais la volonté et le mécontentement sont toujours aussi forts.

« Quand on porte atteinte à nos libertés fondamentales, on ne compte pas »

Cinquième rassemblement en l’espace de quelques semaines au Puy-en-Velay, ceci démontre « l’urgence du combat » revendiqué par les manifestants. « Peut-être que ça paraît beaucoup, mais quand on porte atteinte à nos libertés fondamentales, on ne compte pas ! », s’exclame Bastien, participant de la première heure aux différents rassemblements. Cette fois-ci, la manifestation n’était pas déclarée en préfecture, et n’était pas à l’initiative et sous l’encadrement des syndicats, ce qui n’a pas empêché de déplacer les foules.

La foule a investi les rues Photo par Macéo Cartal

Le rendez-vous était donné à 14h, place du breuil. Déjà, environ 400 personnes étaient présentes. Par la suite, le cortège a commencé à évoluer pour remonter le boulevard Saint-Louis. Non déclarée en préfecture, les manifestants n’ont pas hésité à utiliser les voies de circulation, au milieu des flots de voitures. Une fois n’est pas coutume, le cortège a marché durant plus d’une heure et demi sur un trajet pas très habituel. Une fois le boulevard Saint-Louis remonté, les manifestants sont redescendus par la rue Pannessac jusqu’à la place du Martouret, où le cortège s’est arrêté face à la mairie pour brandir leurs revendications. Juste le temps de chanter l’hymne national, que les centaines de personnes repartent pour descendre à place Cadelade pour enchaîner sur le faubourg Saint-Jean et bifurquer pour au final, remonter l’avenue Foch, jusqu’à la prison, avant de redescendre place du Breuil à 16h.

« Trop, c’est trop »

Pour revenir aux revendications principales du mouvement, beaucoup interpellent ou brandissent les pancartes en disant « Nous ne sommes pas des anti-vaccins, mais on n’accepte pas la force et l’obligation ». Une nuance pas forcément partagée par tout le monde mais qui est la base de ce mouvement.

« Jusqu’à présent, on ne disait rien, on acceptait. Mais à partir du moment où on touche aux enfants, à nos enfants, c’est non », explique Yohann Fanget, maire de Lapte présent lors du rassemblement. Une bonne partie des manifestants indiquent que le fait que les enfants (NDLR : les enfants de moins de 12 ans n’ont pas à se faire vacciner) doivent également être vaccinés a mis le feu au poudre.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

14 commentaires

mi

lun 02/08/2021 - 12:51

Il faut rendre obligatoire la vaccination lors d'une pandémie mondiale Nous arrivons à 112 milles morts en France !!!!!! Nous sommes au 29 rang mondiale derrière le Portugal devant le Panama à 1670 décès pour un million d'habitants Le plus touché est le Pérou 6140 D/1M !!! Allemagne 1113 D - Que  120 D pour le Japon !!!!!!

je

lun 02/08/2021 - 12:02

L’avis et le comportement de ces manifestants est tout à fait louable. Comme l’était celui des pacifistes de 1938 qui ne voulaient à aucun prix d’une nouvelle guerre. Malheureusement on ne peut pas négocier avec un virus, pas plus qu’on n’a pu négocier avec un dictateur qui souhaitait la guerre. 

d.

dim 01/08/2021 - 21:09

Ne soyez pas stupide Mr le Maire de Lapte personne ne touchera à "vos" enfants, et être responsable c'est aussi d avoir une certaine neutralité

Nous n avons pas besoin d énergumènes dans la rue pour prendre des décisions pour nous et pour nos enfants sachant qu ils ont le droit de choisir sans pression. 

 

je

dim 01/08/2021 - 21:04

Faut-il que nous vivions une époque de totale confusion des valeurs pour que des personnes sensées soient persuadées que le danger c’est le traitement (vaccin) et non le responsable de la maladie (le virus). Et pourquoi cette peur de la vaccination des enfants? C’est grâce aux vaccins que j’ai reçus enfant que je suis encore vivant. Qu’on m’explique ce déni de réalité svp. Mais peut-être que je ne comprends plus rien à notre monde. 

se

dim 01/08/2021 - 20:16

L : certes on ne connaît pas bien les effets néfastes du vaccin a long terme mais on voit les hospitalisations et graves qui reprennent à nouveau dont notamment les personnes non vaccinées  donc je crois qu il n y a pas photos. Si on refuse le vaccin alors rester a l écart des autres

va

dim 01/08/2021 - 19:52

Merci pour la pondération des messages de ro et mi. Il est vrai que tout un chacun est SIDERE. Personne ne parvient à raisonner, penser. J'ai participé à une seule manif anti pass et je ne souhaite plus voir ces commentaires haineux et contradictoires. Ni être assimilée à des râleurs, complotistes, antivax ou extrêmes de tous genres. Je suis vaccinée par lassitude et non par conviction. J'ai le droit de ne pas être d'accord avec ce passage en force. La peur, déraisonnable, nous ôte notre libre arbitre. La politique sanitaire depuis mars 2020 est plus que floue, douteuse, les lits d'hôpital n'augmentent pas,.. Se faire vacciner sans résister pour pallier au déficit de politique hospitalière? Cessons d'être haineux, écoutons tous les points de vue.

ro

dim 01/08/2021 - 17:13

Certains commentaires me font froid dans le dos, agressivité qui n'honore pas notre démocratie. Mais aussi, ils me donnent encore plus de conviction pour réclamer cette liberté dont ceux qui nous vilipendent  ne sont pas les seuls détenteurs. De quel crime accusez-vous une mère qui veut protéger ses enfants ? Quels sont vos connaissances sur les futurs effets des vaccins ? Chacun est en droit de s'interroger. La grande majorité des personnes présentes, manifestent contre le pass sanitaire, pas contre la vaccination.

do

dim 01/08/2021 - 15:51

les "antivax": Ce sera eux qui  se plaindront lorsqu"on pourra pas les accueillir à l'Hopital faute de place. Vous êtes courageux, alors donnez vos identités afin de savoir à qui on donnera un respirateur artificiel en premier. Mais vous serai chanceux, avec 60% de la population vacciné, il en restera assez.

Il faut la vaccination obligatoire, on n'a pas le choix. Un point c'est tout.

Et pour le pass sanitaire c'est comme le permis de conduire, on n'en a pas besoin, ça sert à rien ????  Quand un de vos proche sera décédé à cause de qqles inconcients on en reparlera.  Notez bien: Votre liberté s'arrete là ou vous mettez en danger la vie des autres.

 

mi

sam 31/07/2021 - 21:55

On construit un affrontement entre vaccinés et antivax, créant un état de sidération dans la société qui empêche de penser et d’appréhender les questions avec nuance et précision. Toute position critique vous condamne à une dissidence invivable.

Depuis le début de l’épidémie, le gouvernement n’a cessé de brandir des solutions miracles : le confinement d’abord, le couvre-feu, les nouveaux vaccins et maintenant le passe sanitaire... Mais cela ne fonctionne pas comme ça. En santé publique, il faut une stratégie diversifiée, une panoplie d’outils ciblés, de l’accompagnement, de la précision. Là, au contraire, les dispositifs mis en place sont extrêmement brutaux et simplistes.

Respectons nous, prenons du recul avec ce que nous vivons et soyons humbles.

od

sam 31/07/2021 - 20:10

Re-voilà les gilets jaunes (parce qu'on en voit beaucoup), c'est à dire les "anti-tout", "jamais contents".... Et merci aux soignants que l'on voit en photo qui ont passé le covid à mon beau-frère, atteint d'un cancer et qui était hospitalisé à E Roux au printemps sans autorisation de visite : donc le covid venait des soignants !!!! Vous descendez dans la rue pour tout : pas contents du pass-sanitaire (sauf qu'on va crever si on ne fait pas quelque chose : vous avez quoi comme idée pour s'en sortir ?), pas contents tous les 6 mois !!! tout est prétexte à faire des manifs et contester. Allez voir par ex. les pays latins d'Europe en bas de la France : la scolarité, la sécurité sociale, les aides sociales, les allocations chômage ..Vous reviendrez heureux d'habiter la France !

me

sam 31/07/2021 - 18:34

super rassemblement non autorisé, absence de masques bel exemple pour les enfants qu'ils ont en charge d'éduquer. Nous on est plus malins on comprend tout et on se fout des autres. Atteinte aux libertés celles ci ne finissent elles pas quand elles empiètent sur celles des autres. Allez faites votre cirque tous les samedis ca aidera la ville, les commerçants et ceux qui veulent vivre normalement. Quand a la Marseillaise est l'hymne d'un peuple respectueux des lois et n'est pas la propriété de quelques excités un peu de pudeur

défendre les enfants "victimes" je rêve il ne s agit pas de violence mais de contraintes sanitaires que d'autres pays ont ou mettent en place dans le respect un mot qui ne semble pas figurer dans leur dictionnaire

mi

sam 31/07/2021 - 18:27

400 personnes  1 goutte d'eau par rapport au nombre d'habitants du puy et des environt.

he

sam 31/07/2021 - 18:11

Quand la situation sera telle que nous serons re confinés vous manifesterez ; et des milliers de gens seront pris en otage et privés de liberté. Que proposez-vous ? 

Pour les antivax vous êtes vous posé la question du pourquoi il n'y a plus de polio, plus de diphtérie, de tuberculose, et autres maladies qui ont semé le malheur en Franc et dans le monde ? Vous êtes irresponsables ! C'est un combat politique, et cela est inacceptable.  

Je

sam 31/07/2021 - 17:59

Je suis passé par là vers 14 h et y ai vu une baNde de militants extrémistes (de droite) tout de noir vêtu arborant des symboles anti maçonniques .. l’un de ces symboles est d’ailleurs visible sur l’une de vos photos..