Gourmandise et solidarité se donnent rendez-vous autour des chaudrons du « Potage des Chefs »

sam 19/11/2022 - 15:30 , Mise à jour le 19/11/2022 à 15:30

C’est désormais un traditionnel rendez-vous solidaire et gustatif qui s’est tenu, ce samedi 19 novembre 2022, sur la place du Breuil du Puy-en-Velay.    
Autour d’une trentaine de chefs et de professionnels de la restauration, la 8ème édition du « Potage des Chefs » a su réconforter plusieurs centaines de gourmets venus soutenir l’association Habitat et Humanisme.

Guillaume Fourcade et son équipe du jour au "Potage des chefs" 2022 Photo par DR

Un « Potage des chefs » qui fait toujours recette

Pour cette 8ème édition de l’évènement, le succès était une nouvelle fois au rendez-vous en ce samedi matin 19 novembre. Evènement populaire, gourmand et solidaire, ce rendez-vous organisé au profit de l’association Habitat et Humanisme 43 a ainsi su attirer plusieurs centaines d’altiligériens. Dès 8h30, et jusqu’à 14h, les bénévoles n’ont cessé d’accueillir, sous les tentes dressées pour l’occasion, les nombreux gastronomes cherchant à allier gourmandise et fraternité autour d’un délicieux bol de soupe.       
Car le principe de cette grande manifestation fait toujours recette : proposer des soupes variées « aux saveurs d’ici et d’ailleurs », concoctées par les meilleurs chefs du département et tout cela au profit d’une bonne cause. Cette année 32 d’entre-eux ont répondu à l’appel et ont offert leurs potages à l’association. A 3€ le bol consommé sur place et 10€ le litre de soupe à emporter, tout le monde n’a d’ailleurs pas eu la chance de déguster l’une de ces préparations tant l’évènement est pris d’assaut chaque année.      

Plus de 1000 litres de soupes ont été vendus ce samedi 19 novembre 2022 Photo par DR

1000 litres de soupes vendus dans la matinée

Cette année 2022 a d’ailleurs vu tomber le record de l’année 2021 : plus de 1000 litres ont ainsi été écoulés sur cette matinée du samedi (750 litres préalablement réservés et 300 litres achetés directement sur les stands).     
Potage syrien, velouté de potimarron au lard grillé, soupe de poissons, revithada grecque au pois chiches, soupe à l’oignon, soupe d’orties, velouté de champignons… cette année encore il y en avait pour tous les gouts et tous les palais. Autour de la thématique « saveurs d’ici et d’ailleurs », les chefs et professionnels de la restauration de tout le département se sont dépassés pour présenter, une nouvelle fois, une expérience culinaire originale et réussie. 
Sur place, trois équipes de cuisine proposent aux visiteurs des recettes cuites au chaudron. C’est le cas de Christian Larrose, professeur de cuisine dans un lycée hôtelier à Souillac dans le Lot, qui est venu « donner un coup de main caritatif à l’évènement » et partager aux ponots sa délicieuse recette de garbure. Juste à côté de lui, Philippe Gallaz et Claude Lacroix sont descendus des montagnes suisses pour mijoter un étonnant « potage des grisons » en mélangeant orge, viande de grison, petits légumes et saucisses de Vienne. Enfin le local de l’étape, Guillaume Fourcade, prépare avec son équipe du jour constituée de bénévoles, de résidents du foyer La Colombe à Brives et d’apprentis en CAP Cuisine au Greta un plein chaudron de potage aux cèpes.   

8ème édition du "Potage des chefs" sur la place du Breuil du Puy-en-Velay Photo par DR

Un évènement solidaire et fraternel

Chaque année, les bénéfices de l’évènement sont entièrement reversés à l’association locale Habitat et Humanisme 43. Présent en Haute-Loire depuis plus de vingt ans, l’entité se bat notamment pour que toutes les personnes fragiles puissent avoir un logement propre et digne au sein de son parc de 52 logements. Son président, Jacques Giraud, nous précise que l’association accueille et loge mais aussi « accompagne toutes les personnes en situation de fragilité du fait de leur situation sociale, de leur âge, d’un handicap, d’un déracinement ou autre accident de la vie ».     
Une démarche à laquelle ne restent pas insensibles les altiligériens comme Luce ou Jean-Louis, venus « déguster des préparations exceptionnelles » mais qui se sont déplacés d’abord et avant tout « pour faire œuvre de charité et d’humanité en participant à ce grand élan collectif de solidarité ». 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire