Gilets jaunes de la Haute-Loire : la "kermesse citoyenne" en guise d'Acte V annulée

mar 11/12/2018 - 17:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

100 euros net sur la prime d'activité du smic à partir de janvier, une hausse de la contribution sociale généralisée (CGS) annulée pour les retraitrés touchant moins de 2 000 euros par mois, une prime de fin d'année demandée aux employeurs qui le peuvent, des heures supplémentaires défiscalisées, une lutte contre l'évasion fiscale etc. Les annonces faites par Emmannuel Macron, président de la République, n'ont pas tout à fait convaincu les Gilets jaunes et parmi eux, ceux de la Haute-Loire qui ont décidé dès le mardi 11 décembre 2018 de poursuivre le mouvement engagé le samedi 17 novembre 2018.
Une kermesse citoyenne sur le parking poids-lourds d'Aiguilhe
Chaque samedi depuis le 1er décembre 2018, le mouvement des Gilets jaunes est divisé en deux parties : une marche calme et pacifique en journée, des violences et la préfecture de la Haute-Loire incendiée par exemple, en soirée. Des débordements commis par une poignée d'individus que les Gilets jaunes ne reconnaissent pas comme les leurs. Ainsi et afin de ne plus voir ce genre de scénarios se jouer sur les boulevards ponots à la nuit tombée, le collectif des Gilets jaunes de la Haute-Loire refusaient de se réunir ce samedi 15 décembre 2018 devant la préfecture de la Haute-Loire du Puy, ni même ailleurs dans le centre-ville. Les sympathisants ou membres actifs du mouvement des Gilets jaunes étaient donc invités à se retrouver sur le parking poids-lourds d'Aiguilhe dès 10 heures ce samedi, pour participer à une kermesse citoyenne. Au programme, revendications, grillades, frites, crêpes et buvette sans alcool avec une participation aux frais libre.
L'opération finalement annulée
Mais cette opération est annulée, a-t-on appris ce jeudi 13 décembre, de la part de Jérôme Batret, l'un des porte-paroles des Gilets jaunes de Blavozy. Une décision qui a été prise au lendemain de la visite des services de l'Etat sur les différents ronds-points du département occupés par les Gilets jaunes. "On nous a dit que nous n'avions plus rien à faire sur les ronds-points, parce que le président avait fait un grand geste", ironise Jérôme Batret qui n'a pas souhaité en dire plus sur le programme du samedi. "Nous-mêmes, nous ne savons pas ce qui va se passer samedi. Mais en tout cas, la kermesse est annulée. Ce sera chacun pour soi, puisque l'Etat veut employer la force, qu'il se débrouille avec le peuple."

De la même manière, les navettes en tracteurs et à motos qui devaient être mises en place samedi "pour que les gens puissent se rendre dans les commerces du centre-ville" et ce afin de répondre à un cri d'alarme adressé par les commerçants, sont annulées. 
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire