Foot : qui gagnera le match entre le district et les clubs de la rive droite ?

mar 06/05/2014 - 17:21 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Nouveau chapitre, d'un long, très long (trop long?) feuilleton du sport en Haute-Loire. Dans le match – tendu – entre les 14 clubs de la rive droite du Lignon et le district de Haute-Loire, les instances semblent avoir le dessus après que le tribunal administratif n'ait pas voulu juger les demandes d'annulation du collectif pour vice de forme (les membres de ce dernier contestent la décision du 1er juillet 2011, qui entend rattacher administrativement tous les clubs du département au district de la Haute-Loire et à la Ligue d’Auvergne. Ils demandent aussi l’annulation d’une décision du 15 décembre 2012, qui veut faire coïncider les limites des districts avec celles des départements). Dès ce soir, une réunion est organisée du côté de la rive droite pour préparer une énième riposte.

Un vice de forme qui entrave la procédure
Le tribunal administratif a rejeté les demandes du collectif du Lignon, « nous n'avons pas été déboutés, précise Eric Pradier, co-président d'Interfoot et président du collectif, nous avons suivi les recommandations de la FFF et le juge a invoqué un « non respect » de la procédure. En réalité c'est un dossier qu'il qualifie de compliqué et c'est ce qui a motivé sa décision de ne pas se prononcer ». Ou l'art de procrastiner sur un dossier qui ne fait que traîner.

« Certains se servent du football au lieu de le servir »
Autrement dit, sans les termes juridiques, les 14 clubs (officiellement en sommeil mais qui dans les faits jouent sous les identités des réserves d'équipes ligériennes en 3e division Loire) doivent rejoindre la Haute-Loire la saison prochaine. C'est en substance, la tendance du moment. Mais dans ce dossier la vérité du jour n'est pas celle du lendemain. « On ne demande rien et le tribunal nous envoie des documents de 10 pages incompréhensibles. Si on nous a donné tord, c'est un problème de forme et non de fond », enrage François Inglese, le président de l'US Monistrol, qui était jusqu'à l'an passé, le plus gros club du département en terme de licenciés. « Certains se servent du football altiligérien au lieu de le servir, c'est regrettable », avant d’appuyer, « si le district 43 voulait tuer le foot dans le département, il ne s'y prendrait pas autrement ».

La riposte s'organise : vers un boycott des élections européennes ?
Ce mardi soir, bénévoles, élus et autres membres du collectif ont rendez-vous à l'Abbaye de la Séauve (siège de la communauté de commune Loire Semène et siège social du collectif) pour s'organiser car la saison prochaine n'est plus très loin. Un temps évoqué, le boycott des élections européennes reste d’actualité (rappelons que dans les années 1980, un boycott de ce type avait été organisé et avait porté ses fruits), « nous prendrons une décision collégiale ce soir, il y aura des actions de menées mais rien n'est arrêté », s'est contenté de nous confier Eric Pradier. Une nouvelle journée de mobilisation comme cela avait été le cas à Monistrol en mars 2013 serait aussi dans les tuyaux, « toutes éventuelles actions seront réfléchies ce soir et décidées à la majorité par les membres de l'association », souligne Eric Pradier.
Côté justice, le collectif a deux mois pour faire appel de cette « non décision » du juge.

Des licences perdues pour le district, des bons joueurs perdus pour les clubs
« C'est un énorme gâchis », regrette le président monistrolien, « de nôtre côté les dirigeants sont dégoûtés et les clubs sont voués à disparaître si la décision est entérinée ». Eux qui ont déjà vu fuir leurs meilleurs éléments vers des équipes... ligériennes. Dans l'autre camp, on n' est guère plus gagnant. Le district de la Haute-Loire a perdu l'équivalent des licences des clubs du Lignon, soit 2500 (car si les clubs jouaient jusqu'à présent dans la Loire, les cotisations allaient gonfler les finances auvergnates).
Contacté à maintes reprises ce jour, le district est resté injoignable.

Alors qu'on entre dans le temps additionnel de cette opposition qui dure depuis quelques années maintenant ; à l'heure actuelle, ce match a déjà fait un perdant : le football !

A.P.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire