Foot : elles ont pris la pose pour la bonne cause

mer 22/11/2017 - 11:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

"Ce sont avant tout des femmes, très coquettes, il faut rompre avec l'idée que les filles qui font du sport sont des garçons manqués".
Wilfried Furnon, directeur du site Haute-Loire Football, est à l'origine du projet et insiste : "ça n'a aucun rapport avec mon site web, c'est pour la promotion du football féminin, qui est bien ancré en Haute-Loire, qui connaît un bon développement, mais qui manque encore de visibilté".

Deux fois plus de licenciées en six ans, pour un total de 11 % des licences en Haute-Loire
On constate en effet une forte évolution du nombre de licenciées ces dernières années. Zoomdici a contacté le district de football et les données sont sans appel : en l'espace de six ans, le nombre de licenciées a presque doublé, passant de 614 en 2010 à 1180 en 2016 (voir le détail complet en pied d'article). C'est simple : aujourd'hui, les filles représentent 11 % des licences de football enregistrées au district de football de la Haute-Loire.
"L'équipe nationale est une bonne locomotive", analyse Philippe Dumunier, directeur du district, "il y a une forte demande, en constante évolution, et la fédération nous encourage à promouvoir le football féminin. C'est donc une initiative que l'on encourage pleinement".

"C'est un peu sensible quand il s'agit de se dévêtir"
Elles sont 17 filles à s'être prêtées au jeu, en provenance de trois clubs : l'US Blavozy, l'AS Chadrac et le Puy foot. Deux autres clubs (St-Germain-Laprade et St-Julien-Chapteuil) ont été retirés du shooting pour des raisons de logistique : il fallait douze photos pour illustrer le calendrier et il était plus facile de les répartir en trois clubs qu'en cinq... Trois thèmes ont donc été retenus par la photographe professionnelle ponote Norène Montagne (voir son site web), elle-même ancienne joueuse de foot : les filles de Chadrac en studio, celles du Puy en vieille ville et celles de Blavozy dans les vestiaires et en studio.
"On peut au travers de ces trois thèmes exprimer la féminité, le quotidien et l'ambiance foot", explique la photographe de 29 ans, qui reconnaît qu'il n'a pas été aisé au départ de motiver les filles : "c'est un peu sensible quand il s'agit de se dévêtir mais je leur ai montré mes photos au fur et à mesure, avec les jeux, d'éclairage et elles ont été rassurées, elles ont compris qu'on faisait des photos artistiques et pas du tout érotiques... Et puis c'est pour la bonne cause".

Où se procurer le calendrier ?
- Institut Sérénité Beauté, 51 avenue Charles Dupuy 43700 Brives-Charensac. 
- Générale d’Optique, 43 boulevard Maréchal Joffre 43000 Le Puy en Velay.
- Par voie postale (+ 1,50 €) à contact@hauteloierfootball.fr

Objectif : 3 000 € pour la Ligue contre le cancer
Le calendrier est revendu 12 € et la moitié de la somme est reversée à la ligue contre le cancer de Haute-Loire, le reste amortit les frais fixes. Aucun bénéfice n'est réalisé par Haute-Loire football. L'objectif est d'en écouler un minimum de 500 pour rentabiliser l'opération et pouvoir remettre un chèque de 3 000 € à la Ligue contre le cancer.

"On va attendre fin janvier pour voir si l'opération peut être reconduite l'an prochain"
Il n'est pas exclu d'élargir l'assiette des clubs l'année prochaine (Coubon fait déjà le sien depuis plusieurs années), et même de l'élargir aux garçons, mais il va d'abord falloir rentabiliser ce premier jet, qui ne comporte aucune publicité et qui est à la charge exclusive de Haute-Loire football, dont le directeur ne cache pas quelques inquiétudes : "c'est moi qui engage les frais et il nous faut écouler 500 calendriers pour rentabiliser l'opération. On va attendre fin janvier pour voir si l'opération peut être reconduite l'an prochain". Les trois clubs partenaires vont écouler quelques calendriers sur place. "J'espère que d'autres le feront aussi", ajoute le lanceur du projet.

Maxime Pitavy

Évolution des effectifs féminins en Haute-Loire
* Pour la saison 2016-2017, nous avons recensé 1 180 licenciées selon la répartition suivante : 
- 496 en sénior
- 152 en U16-U18
- 107 en U15-U14
- 78 en U12-U13
- 172 pour le football animation (de U6 à U11)
- 175 dirigeantes

* Pour la saison 2010-2011, nous avons recensé 614 licenciées selon la répartition suivante : 
- 342 en sénior
- 78 en U16-U18
- 8 en U15-U14
- 13 en U12-U13
- 69 pour le football animation (de U6 à U11)
- 104 dirigeantes

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire