Fièvre catarrhale : 29 communes en périmètre interdit

lun 28/09/2015 - 12:28 , Mise à jour le 28/09/2015 à 12:28

Le zonage sanitaire concernant la fièvre catarrhale ovine (FCO) évolue et une campagne de vaccination est mise en place pour les animaux sensibles. 331 communes sont en zone de protection et 29 sont dans un périmètre interdit à cause d'un foyer de FCO dans la commune de Madriat dans le Puy-de-Dôme. Les zones réglementées sont susceptibles d'évoluer. 
Certains transports interdits
Les règles de mouvement pour les animaux sensibles à la FCO que sont les ruminants (vaches, ovins, caprins, cervidés, ...) à destination des élevages et des lieux de rassemblements sont les suivantes :
  • les transports d’animaux sensibles à la FCO sont autorisés :
    - au sein de la zone de protection (ZP),
    - au sein du périmètre interdit (PI).
  • les transports d’animaux sensibles à la FCO sont interdits (sauf à destination directe d’un abattoir et après désinsectisation des moyens de transport) du périmètre interdit (PI) vers la zone de protection (ZP), et, a fortiori, vers la zone de surveillance ou la zone indemne.
----La fièvre quoi ?
Cette maladie virale est strictement animale. Elle ne concerne que les animaux ruminants (domestiques et sauvages) mais est sans conséquence sur la qualité des viandes et du lait. Elle est transmise par un moucheron piqueur. Les symptômes les plus graves touchent les ovins, provoquant perte de poids, chute de production de laine et mortalité (entre 2 et 30 % en moyenne, mais elle peut aller jusqu'à 70 %). L'impact se traduit essentiellement par des déficits commerciaux dus aux restrictions et au coût de la surveillance, des contrôles sanitaires et de la vaccination. Il n'y a en revanche aucun danger pour l'homme.-----Les marchés, foires et concours restent autorisés
Malgré ça, les rassemblements sont toujours autorisés sur l'ensemble du département, sous réserve des règles de circulation. Il est conseillé aux organisateurs de marchés ou comices de ne pas accepter des animaux qui ne pourraient pas regagner leur exploitation du fait des restrictions décrites.

Vaccination prise en charge par l'État

La vaccination, prise en charge par l'État, est non obligatoire et réservée dans un premier temps aux animaux ciblés. Elle sera réalisée par les vétérinaires sanitaires des élevages. Compte tenu des doses vaccinales disponibles en France, le ministre en charge de l’agriculture a défini les priorités suivantes en concertation avec les professionnels :
  • vaccination des animaux dans les exploitations infectées par la FCO (aucune à ce stade en Haute-Loire),
  • vaccination des animaux destinés aux échanges communautaires et aux exportations vers les pays tiers,
  • vaccination des animaux des stations de testage et de sélection génétique.
Les éleveurs altiligériens qui souhaitent faire vacciner leurs animaux doivent se rapprocher de leur vétérinaire sanitaire.
Pour tout renseignement complémentaire :
3 Chemin du Fieu – Quartier Roche Arnaud
CS40348 - 430009 Le Puy en Velay Cédex
Tél : 04 71 05 32 30 ou 32 32 – Fax 04 71 05 59 01

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire