Festival des Nuits de St-Jacques : tout savoir à J-1

lun 10/07/2017 - 16:55 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

En collaboration avec l’Office de tourisme, la ville et la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay, le cœur du jardin Henri Vinay va encore être le théâtre de nombreuses émotions.
Plus de 10 000 personnes sont attendues sur trois jours pour les venues de Gauvains Sers, Renaud, Slimane, Soprano, Arcadian et Christophe Maé.

Pour pleinement profiter du Festival, Zoomdici vous livre toutes les infos pratiques.

Reste-t-il des places ?
Oui et non. La jauge maximale pour le festival est de 3 000 personnes. Il ne reste plus de place à l'unité pour la soirée de Slimane et Soprano. Mais il est encore possible de profiter du concert par le truchement des Pass' 2 soirées ou 3 soirées. Concernant les soirées de Renaud et de Christophe Maé, il reste pour chacune d'elle une grosse centaine de places à l'unité (plus les pass).

Où acheter des places au dernier moment ?
Un point de vente sera disponible afin d’acheter ses billets sur place, le soir même du concert. Il sera situé à l’entrée du jardin, rue Antoine-Martin (côté collège Jules Vallès).
Les envois postaux sont clos. Il est encore possible de prendre ses places en amont du concert en se rendant à l'office de tourisme du Puy ou sur Internet (attention à bien imprimer le billet électronique).

Quel accès ?
L’accès aux concerts des Nuits de Saint-Jacques se fera exclusivement par l’entrée située rue Antoine-Martin, côté cours Victor-Hugo. Attention, l’accès par l’entrée située côté boulevard Alexandre-Clair sera interdit.

A partir de quelle heure peut-on entrer ?
L'ouverture des portes se fera :
- le mercredi 12 juillet à 18h30
- le jeudi 13 juillet à 18h
- le vendedi 14 juillet à 18h30.

Où stationner pendant le festival ?
La situation géographique des concerts en plein centre-ville va permettre aux automobilistes de stationner leurs véhicules sur les parkings de la ville qui fonctionneront comme habituellement. D’autres espaces seront prévus pour stationner : Stade de Causans (gratuit), Hôtel Interconsulaire, Parking du Pôle d’Echanges Intermodal, Parking poids lourds de la Rocade d’Aiguilhe.

Peut-on voir le spectacle sur écran géant ?
Oui, c'est une nouveauté 2017. Après les deux premières éditions du festival, l’organisation a décidé de mettre en place cette année un écran vidéo de retransmission. Le public des précédentes éditions avait parfois souligné ce point et en 2017, un écran géant sera donc installé dans le jardin Henri Vinay.

Les concerts sont-ils accessibles aux personnes à mobilité réduite ?
Oui, un espace podium sera dédié à l’accueil des personnes à mobilité réduite afin qu’elles puissent profiter des spectacles.

Bref récapitulatif des précédentes éditions
Pour la première édition du festival des Nuits de Saint-Jacques, en 2015, Kendji GiracKavinsky ou encore Calogero avaient donné le ton. Le tout avec un joli feu d'artifice pour clore le festival, "un beau clin d'oeil, qui a beaucoup plu" et qui a été reconduit. Pour les organisateurs, la première édition était "un succès". Ils se félicitent d'avoir été financièrement à l'équilibre ; "c'était un pari osé pour une première édition" soulignait l'ancien maire du Puy et Président de Région Laurent Wauquiez. Interrogé sur le bilan financier de la deuxième édition, il répond après un regard complice avec ses équipes : "on va dire qu'on est encore à l'équilibre financier".

La deuxième édition s'est inscrite dans la lignée de la première, avec toujours autant d'artistes de renommée. Black M avait ouvert le bal devant plus de 3 000 personnes. Souchon et Voulzy avaient savamment alterné dans un parfait équilibre de récentes compositions et des morceaux classiques pour le plus grand plaisir du public. Louane avait clos le festival avec plus de 4 000 personnes et beaucoup d'émotion, deux jours à peine après les attentats de Nice.

Pour le plaisir, voici un retour en vidéo sur les précédentes éditions :

En 2015 :

 


En 2016 :

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire