Fédérale 3 : Le CO Le Puy vainqueur à domicile 33-10

sam 22/02/2020 - 11:44 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

Il ne reste donc aux ponots que six dernières journées pour espèrer jouer les play-off.
 « Il faudra enfiler le bleu de chauffe » avait prévenu Jean-Sébastien BIGNAT, l’entraineur lors de la conversation d’avant le match « et ne pas tomber dans la facilité ».
Une température estivale mais des sueurs froides en 1ère mi-temps
Il avait vu juste car la première mi-temps a donné des sueurs froides aux nombreux spectateurs venus pour voir gagner l’équipe rouge et noir, pour profiter du match et du temps printanier.
A la pause le score est de 14 à 10 seulement, chaque équipe ayant répondu à l’autre par un essai non transformé.
« Heureusement, le botteur isérois a manqué toutes les transformations sinon il y aurait égalité » nous raconte Estelle, la maman d’Alexi Escura ...En première période, ils se sont rendus coup pour coup. Chaque fois qu’il y a eu un essai, il y a eu essai de l’autre côté ! »
Estelle n’est pas là par hasard. Elle est surtout venue voir jouer son fils, qui devait évouluer avec la réserve mais l’équipe de Pont de Claix a dû déclarer forfait par manque de joueurs.
C’est une supportrice de longue date et elle s'y connait un peu en rugby, Excusez du peu : « Mon père était correspondant de presse, il m’emmenait. J’ai des souvenirs de ce stade qui remontent à mes 5 ans. »
Le public à des yeux de Chimène pour les «petits »
Alexi a le niveau de l’équipe première mais ses études l’ont conduit à Clermont Ferrand et il ne peut donc assister qu’à l'entrainement du vendredi soir. Sa sœur précise que « Pourtant, s’il ne fait pas de rugby en semaine, il fait quand même beaucoup de sport ! ».
Le voilà d’ailleurs qui se lève du banc des remplaçants pour l’échauffement, il rentrera en cours de deuxième mi-temps juste au moment où les copistes ont enfin décidé d’appuyer sur l’accélérateur.
Il y a bien eu match en seconde période
En effet, si tout le début de la deuxième période voit les visiteurs jouer dans le camp du Puy, leur domination est stérile et les ballons envoyés systématiquement à l’aile tombe sur une défense rigoureuse, qui lui rend le ballon trop facilement.
Soudain, le numéro 10 April mène la charge derrière un pack de plus en plus dominateur qui à force de "petits tas" va user la défense des isérois qu’on voit de plus en plus la main sur les hanches.
Deux essais transformés de plus vont assurer la victoire et confirmer que l’équipe visiteuse prend plus de 30 points en moyenne par match.
Il n’en fallait pas moins pour réveiller le public, nombreux et de tous âges, qui a donné de la voix sur la fin de cette deuxième période.
Il fait beau et l’ambiance est bon enfant
Derrière la ligne d’essai il y a Karine qui mitraille le terrain avec un énorme appareil photo sur pied.
« Je suis supportrice de l’équipe du Puy parce que je suis la maman de trois joueurs. Bien sûr ils jouent dans différentes catégories alors je passe pas mal de temps autour du stade. Aujourd’hui mon fils le plus âgé qui joue normalement avec le numéro 14 est blessé (il s’occupe de la vidéo ce jour-là), mais on est venu quand même vu le beau temps. Et puis Je fais des photos pour plus tard et surtout pour le plaisir ».
La convivialité d’abord
C’est déjà la fin du match. On s’enquiert du score exact car l’ardoisier a déjà éteint le panneau.
Pas un qui soit d’accord ! Pour un, c’est 33 à 10, pour l’autre,  plutôt 31 à 10 et pour le dernier c’est même 36 à 10.
René Farge, l’un des plus anciens est resté sur la pesée durant le match, il est pris à témoin.
« Ah ! je ne sais pas moi, j’ai pas regardé le score, je sais juste qu’on a gagné et qu’on a pris le point de bonus offensif ... On vient ici pour la convivialité d’abord, à côté c’est le spectacle, si on gagne c’est mieux mais si on perd c’est pas grave ».
La réaction du président Roméas
Le président Roméas ne serait sans doute pas d’accord avec toute l’analyse de René mais il est d’accord sur l’essentiel, la victoire. A la fin du match il a même fait une accolade façon Hug à l’américaine au coach Jean-Sébastien Bignat
« Je dirais que sur ce match on a fait le métier face à une équipe mal classée, qui n’a pas grand-chose à perdre qui est malgré tout venue pour défendre. Je retiendrais surtout le plus positif c’est que sur ce match, on a intégré de jeunes joueurs et qu'ils se sont très bien comportés. Donc le bilan est plutôt satisfaisant, on reste en course pour les barrages et c’est ça le plus important  ».

TC

La réserve gagne sur le tapis vert du fait du forfait de l'équipe 2 de l'US Deux Ponts

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire