#FaBriacTour : les deux anciens de Pékin Express accueillis dans la cité ponote

Par C.Du mar 15/06/2021 - 07:00 , Mise à jour le 15/06/2021 à 07:00

Binôme emblématique de l’émission diffusée sur M6, Fabrice et Briac parcourent la France avec un objectif : récolter 10 000 euros au profit de la Ligue contre le cancer. Ils ont été accueillis à leur arrivée au Puy-en-Velay ce vendredi, à 13 heures, au local de l'association.

 

Au milieu d’un accueil digne de ce nom organisé par l’ensemble des bénévoles de l’ONG, Fabrice et Briac racontent leur expérience de leur Tour de France des rencontres. Attendus par les bénévoles aux couleurs de la Ligue et par des fans, Fabrice et Briac, font leur arrivée accompagnés de leur chauffeur.

"On voulait vraiment la Ligue parce que ça nous tenait à cœur [...] C’est une cause nationale déjà, il n’y a pas une famille qui soit épargnée de près ou de loin par la maladie […] là tout le monde se sent concerné". La rencontre à Paris avec le professeur Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer et en phase finale de la maladie, a été galvanisante pour les deux aventuriers. 

"Et quand il nous a dit qu’il ferait de ce projet le projet-phare de 2021, cela nous a donné du baume au cœur." Fabrice.

Un parcours qui n’a pas été choisi au hasard...

Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest en passant un peu par le Centre... Même s’ils ne pouvaient pas aller partout, les deux amis se sont mis d’accord : "on voulait quand même que ça ait de la gueule sur la carte." Un tracé par rapport aux terres de chacun, et hop, le tour était joué.

Sans oublier leur ami Laurent Brochard : en traversant Vichy, cela leur permettait de rouler sur les terres de l’ancien champion du monde, qui a roulé deux jours avec Fabrice et Briac.

"Ça fait plaisir de rouler sur ses terres du Puy-de-Dôme puis de rejoindre la Vallée du Rhône par le Puy, Saint Étienne et de rentrer à la maison", explique Fabrice.

Leur projet, un "bébé né en Turquie pendant une journée off de l'émission"

Inauguré le 15 mars au départ du comité de Lille, leur parcours compte six étapes de 20 à 25 jours pour déambuler dans toute la France et 150 jours sur la route avec des étapes prédéfinies. Le duo souhaitait quadriller la France pour rencontrer tous les gens qui les ont suivi sur "Pékin Express" et sur "Itinéraire bis", sur les réseaux, afin de mettre un visage sur tous les messages qu’ils ont reçu "qui étaient incroyables", avoue Fabrice.

"Cette étape a débuté à Troyes, et s'achèvera le 21 juin à Montpellier. Après on a cinq-six jours pour se refaire, se reposer, ranger le camion et les vélos pour partir de nouveau à Cadaqués, frontière espagnole, pour longer après toute la Riviera sur Collioure, Port-Vendres, rejoindre Perpignan, les Pyrénées, et Andorre où nous sommes attendus sur la journée de repos du Tour de France, pour finir à Marseille." , développe Fabrice. Avant de poursuivre : "Après, on se repose un peu et on repart de l’autre côté. On traverse la Corse pendant cinq-six jours, puis on remonte toute la route de Napoléon pour arriver dans les Alpes et arriver à Chamonix et grimper jusqu’au Mont Blanc. Ensuite on repart vers le Luxembourg, on traverse tout l’Est, la Suisse."

Pour plus de renseignements sur leur itinéraire : voici leur site.

Le Puy-En-Velay, une étape à ne pas manquer

Le jour de leur arrivée dans la cité ponote, les deux voyageurs étaient très attendus par leur fans, adeptes de l'émission et des nombreux bénévoles.

Accueil FaBriac - signature d'autographe Photo par Clara Duchêne
"Je connaissais un peu le Puy, c’est parlant, il y a quelque chose, une identité. Et puis, c’est un beau départ de Compostelle que je rêve de faire un jour". Fabrice

« Et demain, c’est Saint Étienne !» lance Briac, enjoué.

Des dons parfois insolites

Fabrice et Freedom, fidèle compagnon de route Photo par Clara duchêne
Fabrice et Freedom, fidèle compagnon de route Photo par Clara duchêne

"On nous l’a offert [la chienne, ndlr]. On a été la chercher à Nîmes avec ma maman. J’en voulais plus, car je voyage beaucoup, j’ai toujours une valise de prête, des sacs à dos. Mais il se trouve qu’elle est arrivée au bon moment, je crois.", s'émeut Fabrice.

Un accueil en grandes pompes par les ponots 

Pour les accueillir comme il se doit, les bénévoles de la Ligue contre le Cancer du Puy-en-Velay ont sélectionné des produits locaux de qualité au menu.

"On avait à coeur de leur faire découvrir des produits régionaux." Valérie Astier, coordinatrice de la Ligue contre le cancer 43.

Buffet d'accueil par les Délices du Mézenc Photo par Clara Duchêne

Après une après-midi de visite de la ville et des monuments phares de la cité ponote, les deux sportifs ont été logés chez un des bénévoles de l’association.

  • 1er financeur associatif indépendant de la recherche contre le cancer
  • Organisation Non Gouvernementale (ONG) organisée en une fédération de 103 départements
  • 780 000 donateurs
  • 590 000 adhérents
  • 13 000 bénévoles

Quelques actions de la Ligue en Haute Loire 

  • Mise en place de soins de support pour les malades 
  • Financement de perruques, aide financière pour soins esthétiques et massages par exemple
  • Mise en place de commissions sociales pour aider les personnes en difficulté et qui ont besoin d'équipements
  • Permanence les mardis et jeudis pour échanger, apporter une aide quant aux différentes souffrances 

 

Et pour les dons, comment ça marche ? 

Un lien Facebook permet aux donateurs d'effectuer leur don, et le reversement se fait en fonction de la localisation des donateurs. "Si une personne donne en Haute Loire, le don sera redirigé en Haute Loire via une plateforme", précise la bénévole. 

Pour le moment, l’association n’a pas encore de visibilité sur les dons effectués en Haute Loire.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés