Exposants, artisans et forgerons ont mis le feu à Polignac

dim 22/05/2016 - 18:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

La manifestation « la nuit des arts du feu » s’est déroulée samedi 21 et dimanche 22 mai sur le site de la forteresse de Polignac.
Le choix du site et le thème de la manifestation ont plongé les visiteurs dans une ambiance médiévale, renforcée par la présence de chapiteaux et de tentes disséminées sur le plateau, avec des animations qui montraient des techniques d’un autre âge.

Des règles séculaires
Les artisans qui œuvraient sur place avaient fort à faire pour assurer en même temps la démonstration de leur savoir-faire et répondre aux questions des spectateurs. La construction, selon des règles séculaires, de différents types de fours à bois destinés à cuire la poterie, le travail du métal à partir d’antiques forges à soufflet, l’atelier de verrerie, d’émaillage ou le stand de démonstration des différentes façons de faire du feu et celui consacré à la fonte de l’aluminium étaient autant de points de rassemblement des curieux qui ont contribué au succès du début de la manifestation, alors que les animations les plus spectaculaires devaient se dérouler à la nuit tombée.
Une visiteuse qui tient à garder l’anonymat déclare « c’est très agréable, les exposants ne sont pas les uns sur les autres, il y a de l’espace et la vue des artisans au travail est une découverte, les présentations sont vraiment intéressantes. Je regrette de ne pas avoir plus de temps pour poser toutes les questions qui me viennent à l’esprit. Et faire cette exposition dans la forteresse est une bonne idée, on a l’impression de changer d’époque ».

Le forgeron, une des attractions
Parmi les animations qui fascinent diverses générations de spectateurs, on peut noter les forgerons qui se servent d'un soufflet géant et martèlent ardemment divers outils et armes de la vie quotidienne d'autrefois. Lors des fêtes du Roi de l'Oiseau 2016, nous avions rencontré les bénévoles qui assistent un foregeron professionnel sur un campement. retrouvez ci-dessous le reportage vidéo réalisé à l'occasion : 


Le choix du lieu, une des clefs du succès
Thierry Léotoing est l'ancien maire de la commune. Il est surtout membre de l’association Forteresse Polignac Patrimoine et il explique qu'il n'a pas hésité longtemps pour accepter la manifestation dans l'enceinte de la forteresse : « Lorsque Cécile Auréjac, la présidente de l’association Terre et Potiers d’Auvergne, nous a laissé un message dans le cadre de sa recherche d’un site pour la manifestation « la nuit des arts du feu », j’ai répondu tout de suite. Le plateau de la forteresse de Polignac, en plus d’offrir un espace considérable sur un site exceptionnel, est une plate-forme basaltique dont le caractère volcanique s’accorde particulièrement bien avec le thème de l’exposition ».

En multipliant les manifestations , le site a accueilli 35 000 personnes l'an dernier
La conjugaison d’un sujet original et d’un site exceptionnel est susceptible de donner au visiteur la garantie de passer un bon moment. A ce sujet, Jean-Paul Vigouroux, maire de Polignac, nous confie « c’est grâce à la multiplication des manifestations sur le site que nous sommes passés de 12 000 visiteurs en 2012 à 35 000 l’an dernier ».
Entre le caractère spectaculaire des animations basées sur l’utilisation du feu, les ruines du château médiéval, le panorama qui domine la vallée de Polignac et le bassin du Puy, la visite ne manque pas d’arguments pour satisfaire le public. Et les grands comme les petits en prennent plein les yeux.

Et le financement ?
Si les fonds nécessaires à la mise en place de l’exposition ont été assurés par le Département, la Région, la communauté d’agglomérations, un sponsor privé et la billetterie, toute la main-d’œuvre et la logistique ont quant à elles été fournies par la mairie et les bénévoles de l’association Forteresse Polignac Patrimoine.

N.S

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire