Etat d'urgence : quatre perquisitions administratives pour des armes

sam 21/11/2015 - 15:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Dans la nuit de vendredi 20 à samedi 21 novembre, quatre perquisitions administratives ont été menées en Haute-Loire pour une suspicion de détention d'armes. 

Des répliques d'armes
Un homme de 24 ans et son entourage étaient ciblés pour ces opérations. Deux ont été réalisées sur la ville du Puy-en-Velay où vit le jeune homme, une à Bains et pour finir, à la Chomette. Le week-end suivant les attentats parisiens, des témoins ont alerté les forces de l'ordre après avoir aperçu l'un des membres de cette famille en possession d'une arme ressemblante à une kalachnikov. Il n'en est rien. Les militaires ont retrouvé des répliques d'armes à feu type kalachnikov AK 47, pistolet Beretta et carabine. Il s'agit de fausses armes utilisées dans les jeux d'airsoft. "Il n'y a pas besoin d'autorisation pour en avoir", précise le Parquet.
En revanche le chargeur d'un pistolet mitrailleur a été retrouvé. "Il semble très ancien", détaille Marie Moschetti. Son propriétaire a indiqué l'avoir acquis dans un vide-greniers.

Le jeune homme de 24 ans a finalement été mis hors de cause. "Il n'y a aucun lien avec les événements de Paris", rassure la substitut du procureur, Marie Moschetti.

Emma Jouve 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire