Enduro : un Ponot brigue le titre de champion de France sur ses terres

jeu 22/09/2016 - 17:17 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Après une manche du championnat d'Europe à Brioude en mars dernier, la Haute-Loire accueille à nouveau une compétition d'enduro de taille ce week-end. Ces samedi 24 et dimanche 25 septembre 2016, le Moto club du Puy organise la 5ème et dernière manche du championnat de France d'enduro 24MX. Les 364 meilleurs pilotes de l'hexagone se confronteront aux éléments naturels : des chemins étroits, des pierres peu dociles , de beaux dénivelés et des liaisons techniques.

La Haute-Loire, terre d'enduro
Pour la Fédération française de motocyclisme (FFM), le succès "indéboulonnable" de l’enduro en France est dû, entre autres, à "la qualité des organisations et des lieux qui accueillent cette discipline ; l’Auvergne et la Haute-Loire en sont l’exemple parfait". Le département est  décrit comme un "magnifique coin de France, parmi les plus réputés des amateurs d’enduro". Si Brioude a accueilli l'élite européenne de la discipline il y a cinq mois, le Velay renoue avec cette tradition après la finale du championnat de France qui s'est tenue à Vorey-sur-Arzon en 2013.

----260 personnes sont nécessaires à l'organisation de cette manche finale au Puy : des bénévoles aux postes de commissaires de spéciales, marshall moto, au contrôle technique, aux chronos, ou encore à la buvette.-----Trois spéciales banderolées, une en ligne
Cette année, la 3ème manche du championnat de France a eu lieu à Saint-Agrève, à la frontière ardéchoise, fin juillet. Ce week-end, pour la manche finale, le PC de la course se trouvera au Palais des spectacles et des Congrès de Vals-près-Le-Puy. Après une journée d'entraînement jeudi, et les contrôles administratifs et techniques vendredi, les premiers concurrents s'élanceront du paddock de Vals-près-Le-Puy samedi et dimanche à 8h30 pour un parcours de 65km qui les emmènera d'Eycenac (spéciale banderolée de 5 minutes) jusqu'à Cayres (ravitaillement), en passant par Séneujols.

Peut-être un Ponot champion de France
Cette dernière manche promet de tenir les amateurs de la discipline en haleine puisqu'aucun titre de champion de France n’a encore été décerné avant cette finale, ce qui est rare. "Une situation qui témoigne du suspens qui a animé le championnat toute la saison et qui augure d’un formidable week-end de sport", se réjouit la FFM.
Dans la catégorie E1, le Ponot Julien Gauthier (Yamaha B2R) ne compte que huit points de retard sur le leader Marc Bourgeois (Yamaha-Outsiders). Après une blessure au scaphoïde (petit os de la main), il vise le titre E1. "Mais pour cela, il ne faudra pas seulement que l’auvergnat l’emporte sur ses terres, il faudra également qu’un pilote s’intercale entre eux-deux", prévient la FFM qui voit bien Romain Boucardey jouer ce rôle : "Le lozérien du team Yamaha-Ridercamp reste sur une série de 4 secondes places et court toujours après sa première victoire".

Le calendrier 2017 dévoilé dimanche
Chacune des deux journées verra une remise des prix à 17h30. Et dimanche, la remise des trophées FFM aura lieu à 19h30 au Palais des spectacles et des Congrès de Vals. Par la même occasion, le calendrier du championnat de France 2017 y sera annoncé officiellement.
Il sera possible de suivre, en direct, cette finale dès samedi matin 8h30 sur www.enduro-france.fr et sur la page facebook Enduro-France.

Annabel Walker

> Voir la vidéo de présentation de l'événement par YMedia :

ENDURO FRANCE SEPT 2016 from YMEDIA on Vimeo.

> Zoom sur l'enduro, une discipline pour tous les âges :
Il y a un an, nous avions consacré un portrait, en vidéo de Maxime et Clément Clauzier, deux graines de champions d'enduro, originaires de Polignac.

Des graines de champions from Zoomdici Haute-Loire on Vimeo.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire