En visite dans le 1er éco-quartier de Haute-Loire

lun 04/06/2018 - 16:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Entre un projet de revitalisation durable et innovant au groupe scolaire de Craponne-sur-Arzon, de la fabrication de murs en pierres sèches à Vals-près-Le-Puy ou encore une construction durable, de la maison au quartier, au hameau de Billanges à Lavaudieu, la Haute-Loire compte plusieurs initiatives écolo. Dans le cadre de la semaine du développement durable, du 30 mai au 5 juin, la sous-préfète d'Yssingeaux, Christine Hacques, a visité l'éco-quartier Le Limouzin à Monistrol-sur-Loire ce jeudi 31 mai 2018.

Du neuf avec du vieux
Cet éco-quartier est en fait une transformation d’une ancienne usine délabrée. Garder une partie du patrimoine a été un vrai challenge. D’autant que la structure existante était vétuste, instable, vandalisée et victime d’un incendie par le passé. Tous ces aspects avaient un peu déstabilisé l’ensemble, sans compter la volonté d’enlever des dalles imbibées d’huile. Toutes ces démarches de dépollution ont permis d’obtenir le label d’éco-quartier en décembre 2017.

L'éco-quartier de Monistrol-sur-Loire from Zoomdici Haute-Loire on Vimeo.

----Un appel à la population
Pour ce qui est des jardins partagés, la municipalité de Monistrol a lancé un appel à la population afin de savoir si les riverains étaient intéressés pour cultiver un bout de terrain car les élus ne souhaitaient pas avoir des jardins non entretenus. Six demandes ont pu être honorées.-----Ce label a été validé grâce à une démarche des choix techniques opérés dans le quartier : le traitement des déchets, l’éclairage public, la fonctionnalité de la répartition des terrains, le choix des matériaux pour la construction des bâtiments en ossature bois d’une taille relativement rare, un cahier des charges lié au vivre ensemble dans le quartier, ou encore la récupération de l’eau pluviale. En effet, tout un système de tunnel enterrés sous la partie face à la nef de l’ancienne usine permet de stocker l’eau pluviale et de la restituer dans le milieu naturel à un débit fixe. Il s’agit d’une première dans le département.

Concernant le traitement des déchets, l’intercommunalité a pris parti de mettre des poubelles semi-enterrées sous l’ensemble de l’éco-quartier. Deux points de tri sélectifs sont à la disposition des habitants : avenue de la gare et rue des violettes. Un troisième sera mis en place quand les constructions seront terminées.

80 logements
Il n’est plus question d’acquisition à la propriété telle qu’elle était prévue dans un premier temps. Pour l’instant, Logivelay construit pour le compte de l’Opac qui va reprendre les maisons en construction. L’objectif de l’Opac étant de remettre à la vente les logements.

La sous-préfète d'Yssingeaux, Christine Hacques, était accompagnée d’olivier Grangette, chef de service de la direction départementale de la Loire, Hervé Minello, directeur des services techniques de la Ville de Monistrol ainsi que Laurent Cappy, conseiller délégué de la Ville aux programmes d’investissements lourds.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire