En route pour la grande immersion au temps des seventies

Par Nicolas Defay mer 06/07/2022 - 17:00 , Mise à jour le 06/07/2022 à 17:00

Les 7, 8 et 9 juillet à Saint-Germain-Laprade, les comédiens de SLT (Son Lumière et Théâtre) donnent leur très grand spectacle « 70’s souffle de liberté ».
Après trois ans d’absence, la plus grande représentation théâtrale de Haute-Loire revient enfin brûler les planches à grands coups de pattes d’eph, de cheveux longs et de combats sociaux qui ont marqué l’histoire à jamais.

C’est demain ! Demain que commence la première soirée du spectacle de SLT Saint-Germain-Laprade, « 70’s souffle de liberté ». Dès 21h30, une trentaine de comédiens, supportés par le triple de bénévoles, vont inviter les spectateurs à un sacré retour vers le passé. Et ceci, trois soirées de suite.

Entre le bourg saint-germinois et la capitale française, entre les gens du cru qui ont traversé ces années de chamboulement social et le célèbre discours de Simone Veil en 1974 sur l'IVG, entre les enfants du pays vivant et bâtissant cette décennie de liberté et le procès de Bobigny en 1972 sur l'avortement, la plus grande troupe de théâtre du département propose ainsi de fouiller les histoires de l'Histoire d'il y a 50 ans.

Les techniciens en train de monter "projos" et gradins pour les 1 200 spectateurs attendus
Les techniciens en train de monter "projos" et gradins pour les 1 200 spectateurs attendus Photo par Nicolas Defay

QUOI, QUAND, OÙ...

« 70's souffle de liberté », les 7, 8 et 9 juillet à 21h30 sur la place de l'Eglise à Saint-Germain-Laprade. Prix de vente unique à 12 euros.
Les billets sont déjà disponibles sur ce SITE.
La page Facebook, c'est par Là.
La page Instagram, c'est ICI.

Les gens du village chantent les Village People

« Les seventies sont des années mythiques, confie Corinne Bringer, déléguée à la culture et au patrimoine. Et finalement, ces années là touchent toutes les générations, ceux qui les ont traversées et ceux qui auraient bien aimé les vivre ».

Qui n’a jamais écouté, subjugué et rêveur, les récits de ses parents ou de ses grands-parents sur cette époque d’insouciance et de liberté ? Liberté de penser, liberté de critiquer, de choisir de donner la vie, de voter à 18 ans...Cette période de l’histoire où les combi Volkswagen étaient légions sur les routes de France pour profiter des 4 semaines de congés payés instaurées le 17 mai 1969, en écoutant à fond Here’s to you de Joan Baez, Summertime de Janis Joplin ou encore YMCA des Village People (chantée et dansée par toute l’équipe de SLT durant le spectacle).

Le personnage principal est une jeune femme éprise de liberté sociale et intellectuelle.
Le personnage principal est une jeune femme éprise de liberté sociale et intellectuelle. Photo par OD

« Les sujets du droit des femmes et de l’environnement sont vraiment au cœur de notre actualité »

« En tant que maire de Saint-germain-Laprade, et au nom du conseil municipal, je suis heureux et fier du travail réalisé par l’auteur, Robert Merlo, le metteur en scène, Jean-Paul Galisson, et la centaine de bénévoles, acteurs, figurants, techniciens », partage Guy Chapelle.

Il ajoute : « Les deux sujets principaux abordés du droit des femmes et de l’environnement sont vraiment au cœur de notre actualité, et sont parmi les priorités de notre municipalité. Le SLT, par sa 8ème édition, a traversé plusieurs générations, plusieurs municipalité, et fait toujours l’unanimité dans le cœur des Saint-Germinois et Saint-Germinoises. Et bien au au-delà ! »

Après l'explosion de Mai 68 souffle le vent de la liberté… mais il reste encore des bastilles à prendre pour la gent féminine qui ne peut pas disposer de son corps et de son destin comme elle l'entend. Le patriarcat et le machisme ne sont pas morts sur les barricades.

Le personnage principal du spectacle est une jeune femme forte qui assume seule une maternité accidentelle, s'affranchit de la loi du père, refuse le mariage, rejette le travail dans un milieu artificiel et veut fuir l'urbanisation inhumaine de la capitale. Elle fait un rejet de la vie parisienne qu'elle a connue en devenant sympathisante du MLF et en militant pour la dépénalisation de l'avortement.

Son désir de revenir à une vie rurale l’amène à quitter Paris, à quitter son compagnon, pour se retrouver avec sa fille, en province, dans une ferme, à élever des chèvres. La vie à la campagne c'est aussi affronter le regard des autres et les résistances au changement. Le village est perturbé par cette nouvelle arrivante et par un groupe de hippies qui remettent en cause les valeurs traditionnelles. Hélène réussit à concrétiser son projet de vie : vivre libre au milieu des animaux.

Par des reconstitutions vivantes, des chorégraphies et des scènes d'action historiques (manifestation de l'Arc de Triomphe ; procès de Bobigny ; manifestation du Larzac) le spectacle retrace certains faits de société de cette décennie de liberté.

L'Histoire des faits réels est respectée, traitée sérieusement mais sans se prendre au sérieux ; c'est une comédie, les personnages rient volontiers, ne manquent pas d'humour et font revivre une tranche de vie des baby- boomers, à toutes fins utiles pour les générations qui ont suivi.

« Pourtant, il y a plein de bijoux scintillants dans les villages »

Jean-Paul Galisson, metteur en scène et en songe de ces morceaux d’histoire, explique l’importance des créations enfantées à l’ombre des petits bourgs de France. « On parle toujours des spectacles de théâtre, de cinéma ou de musique dans les grandes villes et les grands festivals. Rarement dans les toutes petites villes comme Saint-Germain-Laprade. Pourtant, il y a plein de bijoux scintillants dans les villages. Des créations qui perdurent dans le temps à l’instar de SLT ».

« Nos spectacles sont, je pense et j’espère, beaux et aboutis. Mais ils seraient fades et plats sans la myriade d’hommes et de femmes, d’enfants et de vieux, de timides et d’audacieux, qui compose notre grande famille du SLT ». Jean-Paul Galisson

Jean-Paul Galisson, Président de SLT et metteur en scène des spectacles.
Jean-Paul Galisson, Président de SLT et metteur en scène des spectacles. Photo par Nicolas Defay

« C’est une incroyable source de lien intergénérationnel ! »

Le maître d’œuvre qui allie le vivant de l’humain à la magie des photons dans chacune des éditions (une partie des décors est formée grâce au mapping-vidéo et aux rétroprojecteurs) souligne aussi les valeurs humaines que génère ce genre d’émulsion artistique. « Au-delà du jeux des acteurs et de la place de chacun au cœur de la machine, c’est une incroyable source de lien intergénérationnel ! La centaine de personnes dans le SLT est composée de jeunes enfants de 5 ans aux grands enfants de 95 ans ! »

Il continue en ce sens : « Notre société exige de plus en plus que nous mettions les plus âgés d’un côté, les jeunes de l’autre, les adultes responsables au milieu. Pour nous, ce genre de vision est totalement exclue ! Nos spectacles sont, je pense et j’espère, beaux et aboutis. Mais ils seraient fades et plats sans la myriade d’hommes et de femmes, d’enfants et de vieux, de timides et d’audacieux, qui compose notre grande famille du SLT ».

Enfants, parents, grands-parents et au-delà...fière équipée dans cette aventure humaine.
Enfants, parents, grands-parents et au-delà...fière équipée dans cette aventure humaine. Photo par OD

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire