Emploi et handicap : la Haute-Loire plutôt bon élève

mer 16/11/2016 - 17:52 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Aujourd'hui en France, on compte 12 millions de personnes en situation de handicap, dont 2 à 3 % se déplacent en fauteuil roulant. Sur ces 12 millions de personnes handicapées, on estime que 81 % ont un emploi ordinaire. En Haute-Loire, le nombre de personnes en situation de handicap inscrites à Pôle Emploi s'élevait à 2603 en décembre 2015, représentant ainsi 15,1 % des demandeurs d'emploi de Haute-Loire. Pour pallier une montée en flèche de demandeurs d'emploi, deux organisations proposent des services adaptés aux besoins des personnes en situation de handicap. Elles répondent également aux besoins des employeurs afin de réduire les inégalités au sein des entreprises.
Les entreprises altiligériennes ont toujours été actives pour intégrer des personnes en situation de handicap ; sur 318 entreprises de plus de 20 salariés, seules 70 entreprises n'avaient pas encore atteint leur quota de 6%. Parmi ces 70 entreprises, 61 avaient entrepris de se conformer rapidement au taux d'emploi, les neuf autres entreprises poursuivaient leurs démarches pour atteindre le taux requis.

Cap Emploi, pour un accès à l'emploi durable
Cap Emploi 43 est organisation qui permet aux travailleurs handicapés d'avoir un accès à l'emploi durable. En effet, la structure va permettre aux travailleurs d'évaluer, valider et mettre en place un projet professionnel. C'est le cas de Nadine Bonnardet, qui après avoir été licenciée en 2013, a été accompagnée par la structure. « Je leur ai fait part de mon désir de travailler à mon compte, et de faire de la peinture sur mobilier », confie t-elle. Quelques mois plus tard, Nadine Bonnardet commence une formation d'art et ouvre finalement son atelier « Couleurs d'avant » à Saint-Ilpize.

Public et privé, main dans la main
Le service de Cap Emploi fait également le lien entre les employeurs du privé et du public et les personnes en situation de handicap. Pierre André Guinamand avait, lui aussi, fait appel à l'organisme en 2013 et avait rencontré son futur employeur CS Autos Concept. Après avoir décroché un CDI à temps partiel, la structure met en place des financements afin d'équiper et d'aménager entièrement le véhicule de Pierre André Guinamand, pour pallier son handicap. L’adaptation consiste à l’installation d’un coffre de toit avec un bras motorisé, manœuvré par une télécommande, qui une fois le conducteur assis à sa place, saisit le fauteuil roulant pour le ranger dans un coffre installé sur le toit du véhicule.

Sameth, pour un maintien du poste de travail
Le Service d'Appui au Maintien dans l'Emploi des Travailleurs Handicapés (Sameth) aide les employeurs et les salariés à trouver une solution sur mesure pour le maintien du poste de travail occupé chez le même employeur. La structure permet également de trouver et de mettre en place des adaptations nécessaires, tant pour le salarié que pour l'employeur, s'il y a une inadéquation du poste de travail. Pour Daniel Arcis, artisan boucher, charcutier et traiteur au Puy-en-Velay depuis 2002, la Sameth lui a changé la vie. « Ce service a pu m'aider à adapter mon environnement de travail, le faciliter et pallier mes problèmes de ports de charge ou de postures inconfortables », dit-il.

Des résultats encourageants en Haute-Loire
Au cours de l'année 2015, les structures de Haute-Loire accompagnant les personnes en situation de handicap ont permis aux travailleurs et aux entreprises de signer de nouveaux contrats. Effectivement, 311 contrats de travail ont été signés et 194 personnes handicapées sont entrées en formation par l'intermédiaire de Cap Emploi. L'organisme a suivi plus de 1000 personnes tout au long de l'année 2015.
Pour Sameth, 137 salariés et employeurs ont été pris en charge pour le maintien d'un poste de travail. De plus, la structure a permis le maintien de 97 personnes en situation de handicap dans leur travail chez le même employeur.

M.C.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire