Eboulement à l'hôpital Sainte-Marie : la route encore coupée ce lundi matin

sam 04/02/2017 - 10:00 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Plus de peur que de mal finalement pour ceux qui ont assisté à l'éboulement d'un mur de soutènement en pierre de l'hôpital Sainte-Marie ce vendredi soir, peu avant 21h. Aucun piéton ni aucun véhicule n'a été endommagé.

Plusieurs dizaines de tonnes déversées sur la chaussée
Sur plusieurs dizaines de mètres, le mur d'environ 10 mètres de hauteur a cédé, probablement à cause du dégel de ces derniers jours et l'infiltration d'eau après que la neige ait fondu. Les travaux du contournement du Puy ne semblent donc pas liés au sinistre. Cependant, il s'agit seulement d'une hypothèse, il faudra attendre la venue d'un expert pour en savoir plus. 
Cette centaine de mètres cubes de gravats et de terre a entraîné la clôture de sécurité jusqu'au milieu de la chaussée. L'équivalent de plusieurs dizaines de tonnes s'est déversé sur l'asphalte de la route de Montredon.

La cellule sauvetage et déblaiement sollicitée
Les secours ont été immédiatement mobilisés : huit sapeurs-pompiers, dont des membres de la cellule sauvetage et déblaiement, étaient sur place pour s'assurer qu'aucune victime ne se trouvait sous les gravats. 
Les services de police ont aussitôt procédé à la mise en sécurité du périmètre et l'accès à la route a été bloqué. Les élus municipaux, dont le maire Michel Chapuis mais aussi l'adjoint Willy Guieau, étaient également sur place.

"Une mesure de précaution, même s'il n'y a pas de risque manifeste"
Selon les premiers éléments, le risque de nouveaux éboulements est assez faible mais par mesure de sécurité, le périmètre est fermé jusqu'à nouvel ordre. Au moins le temps du week-end. Un expert, mandaté par l'hôpital, est attendu lundi afin de déterminer le risque d'effondrement supplémentaire. Les services municipaux décideront, alors, de rouvrir ou non la route de Montredon.
"C'est une mesure de précaution, même s'il n'y a pas de risque manifeste", nous précise-t-on en mairie. Le mur attenant à celui qui s'est effondré est encore plus proche de la route, ce qui justifie cette mesure de prudence. Notons cependant qu'une seule voie de circulation a été, partiellement, impactée par le sinistre.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire