Des fissures dans un immeuble du Puy, trois personnes relogées

lun 05/12/2022 - 20:00 , Mise à jour le 05/12/2022 à 20:00

"Ce genre d'intervention reste très rare pour les sapeurs pompiers", affirme l'un des éléments des forces de secours présent Avenue Georges Clemenceau. Ce lundi 5 décembre aux alentours de 18 heures, un bâtiment a été évacué à cause de la récente apparition de fissures.

Des agents de la Police municipale, plusieurs pompiers de la caserne du Puy-en-Velay ainsi que des élus de la Ville se sont rendus devant l'un des bâtiments de l'Avenue Georges Clemenceau, au centre de la cité ponote. La cause ? L'alerte donnée par des résidents dans l'immeuble en question quant à l'apparition de fissures sur la structure.

"Elles sont présentes notamment sur les jambages et la corniche du dernier et avant dernier étage, explique un sapeur pompier. Par mesure de sécurité, il a été décidé du relogement de trois personnes occupant les  deux appartements concernés". D'après les informations de Caroline Barre, Adjointe à la municipalité, une expertise devrait être faite dès le lendemain afin d'évaluer la dangerosité du phénomène. 

Les fissures se situent sur les jambages au-dessus de l'appartement avec le volet ouvert. Photo par Nicolas Defay

"Des barrières solides et visibles afin qu'aucune personne ne passe devant l'immeuble"

Le café Le Shamrock, commerce situé à la base de l'édifice n'est pas, en soi, concerné par les fissures. Mais il devrait tout de même être fermé pour un temps indéfini à cause du périmètre de sécurité mis en place tout autour du 9, avenue Georges Clemenceau. "À la place de la rubalise apposée dans l'urgence, des agents vont installer des barrières solides et visibles pour qu'aucune personne ne passe devant l'immeuble", assure Caroline Barre.

Selon les témoignages rapportés aux forces de secours, les habitants ont entendu des craquements dans l'immeuble depuis samedi 3 décembre. Les fissures sont apparues ensuite. Actuellement, rien n'explique leur présence.

Le flux de voiture a été détourné dans l'Avenue George Clemenceau. Photo par Nicolas Defay

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés