Départementales 2021 en Haute-Loire : les étiquettes des candidats décryptées

Par Annabel Walker jeu 17/06/2021 - 14:43 , Mise à jour le 17/06/2021 à 14:43

Entre binômes sans étiquette, duels fratricides à gauche ou à droite et alliances droite-gauche, pas facile de comprendre la couleur politique de chacun. Nous les avons donc classés dans un tableau pour tenter de clarifier les choses.

Quand l’électeur lambda passe devant les panneaux d’affichage électoral des régionales, il ou elle identifie assez facilement chaque tendance politique. Pour les départementales, le jeu est plus flouté. Les appellations des uns et des autres peuvent prêter à confusion. Il faut dire qu’on est loin de l’uniformité. Pour permettre aux électeurs de s’y retrouver, Zoomdici a confectionné un tableau (voir ci-desous). Ainsi, chacun pourra savoir où se situent les candidats en lice dans son canton sur l’échiquier politique. Nous avons donc dégagé quatre grandes familles : la gauche, la droite (dans toutes ses graduations… on y reviendra), les candidats sans étiquette et le Rassemblement national.

Contrairement au scrutin de 2015 où il était présent sur plusieurs cantons, le RN ne présente qu’un binôme, en l’occurrence sur le canton d’Aurec-sur-Loire où il fait traditionnellement des scores élevés.

Certains candidats ne nous ont envoyé aucune présentation de leur programme. Nous les avons donc classés sans étiquette. C’est aussi la colonne choisie pour un binôme pour le moins bigarré sur le canton d’Emblavez et Meygal. En effet, Raymond Abrial ayant siégé jusqu’à présent dans l’opposition de gauche au Conseil départemental, il devrait figurer dans la colonne « gauche », mais sa partenaire Fanny Sabatier est à classer parmi les divers droit. 

La gauche présente dans neuf cantons sur 19

Dans la colonne « gauche », six binômes nous facilitent la tâche en s’affichant clairement de la liste intitulée « Pour une Haute-Loire Solidaire & Écologique ». Certains sont plus généralement divers gauche. Pour d’autres, il y a gauche et gauche. C’est ainsi qu’à Sainte-Florine, la droite est absente pour laisser deux binômes de gauche s’affronter. Le duo socialiste sortant Nicole Chassin et Pascal Gibelin fait donc face au parti communiste et à la France Insoumise représentés par Marion Faure et Xavier Meynard.

Mais la palme de l’embrouillamini revient à la grande « famille » de la droite (ce qui n’empêche pas l’ubiquité). Celui-ci s’illustre particulièrement sur le canton d’Yssingeaux, délaissé par la gauche pour exposer au grand jour les clivages internes. La députée de la circonscription, fidèle d’entre les fidèles de Laurent Wauquiez, Isabelle Valentin, se présente aux côtés d’Arthur Liogier, le fils du nouveau maire d’Yssingeaux. Face à eux, Huguette Liogier et Pierre Bonnet reprennent le flambeau des aficionados de Jacques Barrot puisque leurs suppléants ne sont autres que les élus sortants Madeleine Dubois et Georges Philibert. Ceux-ci se présentent sous la bannière « Majorité départementale ». 

La droite présente dans tous les cantons mais...

Cette appellation est cependant revendiquée par d’autres candidats loin d’être des « anti Wauquiez » et en premier lieu Marie-Agnès Petit, encartée aux Républicains, actuelle conseillère régionale de la majorité et porte-étendard du président de Région. L’élue sortante est bien connue pour viser la prochaine présidence du Conseil départemental. C’est elle qui a fédéré les binômes sous le label « Majorité départementale ». On peut donc se demander pourquoi les candidats yssingelais de la ligne Barrot s’en réclament et non pas Isabelle Valentin. Et bien parce que, pour cela, il faut faire partie de l’équipe sortante, c’est-à-dire de la « Majorité départementale » actuelle, elle-même hétéroclite (9 UDI, 18 divers droite et 5 LR) mais votant jusqu’ici comme un seul homme. Une unanimité qui doit beaucoup à la personnalité modérée du président actuel, l’UDI Jean-Pierre Marcon. L’avenir de l’assemblée départementale risque de se révéler plus clivant.

Quel programme pour quel candidat ?

En cliquant sur les épingles de localisation de votre canton, vous pourrez cliquer sur les liens menant vers la présentation des candidats en présence (quand ceux-ci nous ont envoyé leur programme, ce qui n'est pas le cas de nombre d'entre eux).

  • Cinq binômes déjà assurés d'être élus

Organisées tous les six ans, les élections départementales renouvellent les conseils départementaux dans leur intégralité. Le mode de scrutin est binominal mixte majoritaire à deux tours (voir infographie plus bas *). 

Particularité de ces élections, cinq cantons sur 19 n'ont qu'un binôme en présence. Cela fait de la Haute-Loire le département de France qui a vu son nombre de candidats le plus baisser depuis le dernier scrutin cantonal : un peu plus de la moitié en fait : -50,72 % selon France Info.

Pour être élu au premier tour, un binôme doit recueillir à la fois : la majorité absolue des suffrages exprimés (la moitié plus un) et un nombre de suffrages égal au quart des électeurs inscrits.
Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour est organisé. 

Au second tour, sont autorisés à se présenter les binômes présents au premier tour et ayant obtenu au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits. Cependant, si un seul binôme réunit les conditions pour se maintenir au second tour, le code électoral autorise le binôme qui a recueilli le plus de suffrages, après le binôme remplissant les conditions, à se maintenir. De même, si aucun binôme ne remplit les conditions, les deux binômes qui ont obtenu le plus de suffrages sont autorisés à se présenter au second tour. Pour être élu au second tour, la majorité relative (le plus grand nombre de voix) suffit.

Moralité, les candidats seuls en lice dans cinq des 19 cantons sont assurés d'être élus, même si moins de 25% des inscrits leur accordent leurs votes.

Pourquoi voter ?

Les Conseils départementaux sont en charge d'une multitude d'aspects de notre vie quotidienne comme les locaux des collèges, les routes départementales (et leur déneigement entre autres), l'aide sociale (RSA, APA...), la protection maternelle infantile, l'hébergement et l'aide aux mineurs non accompagnés français ou étrangers...

> Voir toutes les compétences des Départements

Comment voter par procuration ?

Vous aviez jusqu'au vendredi 14 mai pour vous inscrire sur les listes électorales si ce n'était pas déjà fait. 
> Pour vérifier si vous êtes inscrits c'est ici.

Pour voter par procuration en cas d'absence de sa commune de résidence les 20 et/ou 27 juin, il faut se rendre au tribunal d’instance, à la gendarmerie ou au commissariat de police. Au préalable, pour gagner du temps, il est possible d’établir une procuration par internet via le lien www.maprocuration.gouv.fr
Les personnes qui ne peuvent se déplacer et qui résident en zone police (Le Puy en Velay, Brives Charensac, Espaly St Marcel, Vals près le Puy, Chadrac et Aiguilhe), sont invitées à contacter le commissariat de police par e-mail : ddsp43@interieur.gouv.fr ou par téléphone au 04.71.04.04.22. Il en est de même pour tous les établissements de santé (hôpital, clinique, maisons de santé et de convalescence, congrégations religieuses...).

Les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 19h en Haute-Loire.

Découpage des cantons de Haute-Loire depuis 2015
Découpage des cantons de Haute-Loire depuis 2015 Photo par Département de la Haute-Loire

 

Le canton n° 1 (Aurec-sur-Loire) comprend les communes suivantes : Aurec-sur-Loire, Pont-Salomon, Saint-Ferréold'Auroure, Saint-Just-Malmont.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune d'Aurec-sur-Loire.

Le canton n° 2 (Bas-en-Basset) comprend les communes suivantes : Bas-en-Basset, Beauzac, Boisset, Malvalette, Retournac, Saint-André-de-Chalencon, Solignac-sous-Roche, Tiranges, Valprivas.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Bas-en-Basset.

Le canton n° 3 (Boutières) comprend les communes suivantes : Chenereilles, Dunières, Le Mas-de-Tence, Montfaucon-en-Velay, Montregard, Raucoules, Riotord, Saint-Bonnet-le-Froid, Saint-Jeures, Saint-Julien-Molhesabate, Saint-Romain-Lachalm, Tence.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Tence.

Le canton n° 4 (Brioude) comprend les communes suivantes : Beaumont, Bournoncle-Saint-Pierre, Brioude, Chaniat, Cohade, Fontannes, Lamothe, Lavaudieu, Paulhac, Saint-Géron, Saint-Laurent-Chabreuges, Vieille-Brioude.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Brioude.

Le canton n° 5 (Deux Rivières et Vallées) comprend les communes suivantes : Saint-Didier-en-Velay, SaintPal-de-Mons, Saint-Victor-Malescours, Sainte-Sigolène, La Séauve-sur-Semène.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Sainte-Sigolène.

Le canton n° 6 (Emblavez-et-Meygal) comprend les communes suivantes : Beaulieu, Chamalières-sur-Loire, Lavoûtesur-Loire, Malrevers, Mézères, Le Pertuis, Queyrières, Rosières, Saint-Etienne-Lardeyrol, Saint-Hostien, Saint-JulienChapteuil, Saint-Pierre-Eynac, Saint-Vincent, Vorey.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Saint-Julien-Chapteuil.

Le canton n° 7 (Gorges de l'Allier-Gévaudan) comprend les communes suivantes : Auvers, La Besseyre-Saint-Mary, Chanaleilles, Chanteuges, Charraix, Chazelles, Croisances, Cubelles, Desges, Esplantas, Grèzes, Langeac, Monistrold'Allier, Pébrac, Pinols, Prades, Saint-Arcons-d'Allier, Saint-Bérain, Saint-Christophe-d'Allier, Saint-Julien-des-Chazes, Saint-Préjet-d'Allier, Saint-Vénérand, Saugues, Siaugues-Sainte-Marie, Tailhac, Thoras, Vazeilles-près-Saugues, Venteuges.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Langeac.

Le canton n° 8 (Mézenc) comprend les communes suivantes : Alleyrac, Chadron, Le Chambon-sur-Lignon, Champclause, Chaudeyrolles, Les Estables, Fay-sur-Lignon, Freycenet-la-Cuche, Freycenet-la-Tour, Goudet, Lantriac, Laussonne, Mazet-Saint-Voy, Le Monastier-sur-Gazeille, Montusclat, Moudeyres, Présailles, Saint-Front, Saint-Martinde-Fugères, Salettes, Les Vastres.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune du Chambon-sur-Lignon.

Le canton n° 9 (Monistrol-sur-Loire) comprend les communes suivantes : La Chapelle-d'Aurec, Monistrol-sur-Loire,
Saint-Maurice-de-Lignon, Les Villettes.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Monistrol-sur-Loire.

Le canton n° 10 (Pays de Lafayette) comprend les communes suivantes : Ally, Arlet, Aubazat, Blassac, Cerzat, Chassagnes, Chastel, Chavaniac-Lafayette, Chilhac, La Chomette, Collat, Couteuges, Cronce, Domeyrat, Ferrussac, Frugières-le-Pin, Javaugues, Jax, Josat, Lavoûte-Chilhac, Lubilhac, Mazerat-Aurouze, Mazeyrat-d'Allier, Mercœur, Montclard, Paulhaguet, Saint-Austremoine, Saint-Beauzire, Saint-Cirgues, Saint-Didier-sur-Doulon, Saint-Georgesd'Aurac, Saint-Ilpize, Saint-Just-près-Brioude, Saint-Préjet-Armandon, Saint-Privat-du-Dragon, Sainte-Eugéniede-Villeneuve, Sainte-Marguerite, Salzuit, Vals-le-Chastel, Villeneuve-d'Allier, Vissac-Auteyrac.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Mazeyrat-d'Allier.

Le canton n° 11 (Plateau du Haut-Velay granitique) comprend les communes suivantes : Allègre, Beaune-sur-Arzon, Berbezit, Bonneval, La Chaise-Dieu, La Chapelle-Bertin, La Chapelle-Geneste, Chomelix, Cistrières, Connangles, Craponne-sur-Arzon, Félines, Jullianges, Laval-sur-Doulon, Malvières, Monlet, Roche-en-Régnier, Saint-GeorgesLagricol, Saint-Jean-d'Aubrigoux, Saint-Julien-d'Ance, Saint-Pal-de-Chalencon, Saint-Pal-de-Senouire, Saint-Pierredu-Champ, Saint-Victor-sur-Arlanc, Sembadel, Varennes-Saint-Honorat.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Craponne-sur-Arzon.

Le canton n° 12 (Le Puy-en-Velay-1) comprend :
1° Les communes suivantes : Ceyssac, Espaly-Saint-Marcel, Vals-près-le-Puy ;
2° La partie de la commune du Puy-en-Velay située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : à partir de la limite territoriale de la commune de la commune de Cussac-sur-Loire, route nationale 88, avenue Baptiste-Marcet, avenue du Maréchal-Foch, avenue du Val-Vert, chemin du Chèvrefeuille jusqu'à la rue Centrale, axe de la rivière le Dolaizon, boulevard du Président-Bertrand, avenue André-Soulier, cours Victor-Hugo, place Michelet, rue Crozatier, rue Chaussade, place du Martouret, rue Courrerie, place du Plot, rue Pannessac, tour Pannessac, rue Ronzon, ligne de chemin de fer, jusqu'à la limite territoriale de la commune d'Espaly-Saint-Marcel.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune du Puy-en-Velay.

Le canton n° 13 (Le Puy-en-Velay-2) comprend :
1° Les communes suivantes : Aiguilhe, Chadrac, Chaspinhac, Le Monteil, Polignac ;
2° La partie de la commune du Puy-en-Velay située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : à partir de la limite territoriale de la commune d'Espaly-Saint-Marcel, ligne de chemin de fer, rue Ronzon, tour Pannessac, rue Pannessac, place du Plot, rue Courrerie, place du Martouret, rue Chaussade, rue Chèvrerie, place du Pallet, rue Droite, rue du Faubourg-Saint-Jean, boulevard du Maréchal-Joffre, route nationale 88, jusqu'à la limite territoriale de Chadrac.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune du Puy-en-Velay.

Le canton n° 14 (Le Puy-en-Velay-3) comprend :
1° Les communes suivantes : Blavozy, Brives-Charensac, Saint-Germain-Laprade ;
2° La partie de la commune du Puy-en-Velay située à l'est et au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : à partir de la limite territoriale de la commune de Chadrac, boulevard du Maréchal-Joffre, rue du Faubourg-Saint-Jean, rue Droite, place du Pallet, rue Chèvrerie, rue du Portail-d'Avignon, avenue GeorgesClemenceau, carrefour de Baccarat, rue Pierre-Farigoule, boulevard Bertrand-de-Doué, avenue des Belges, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Brives-Charensac.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune du Puy-en-Velay.

Le canton n° 15 (Le Puy-en-Velay-4) comprend :
1° Les communes d'Arsac-en-Velay et de Coubon ;
2° La partie de la commune du Puy-en-Velay non incluse dans les cantons du Puy-en-Velay-1, du Puy-en-Velay-2 et du Puy-en-Velay-3.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune du Puy-en-Velay.

Le canton n° 16 (Saint-Paulien) comprend les communes suivantes : Bellevue-la-Montagne, Blanzac, Borne, Céauxd'Allègre, Chaspuzac, Fix-Saint-Geneys, Lissac, Loudes, Saint-Didier-d'Allier, Saint-Geneys-près-Saint-Paulien, SaintJean-de-Nay, Saint-Paulien, Saint-Privat-d'Allier, Saint-Vidal, Sanssac-l'Eglise, Vazeilles-Limandre, Vergezac, Vernassal, Le Vernet.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Saint-Paulien.

Le canton n° 17 (Sainte-Florine) comprend les communes suivantes : Agnat, Autrac, Auzon, Azérat, Blesle, Chambezon, Champagnac-le-Vieux, Chassignolles, Espalem, Frugerès-les-Mines, Grenier-Montgon, Lempdes-sur-Allagnon, Léotoing, Lorlanges, Saint-Etienne-sur-Blesle, Saint-Hilaire, Saint-Vert, Sainte-Florine, Torsiac, Vergongheon, Vézézoux.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Sainte-Florine.

Le canton n° 18 (Velay volcanique) comprend les communes suivantes : Alleyras, Arlempdes, Bains, Barges, Le Bouchet-Saint-Nicolas, Le Brignon, Cayres, Costaros, Cussac-sur-Loire, Lafarre, Landos, Ouides, Pradelles, Rauret, Saint-Arcons-de-Barges, Saint-Christophe-sur-Dolaison, Saint-Etienne-du-Vigan, Saint-Haon, Saint-Jean-Lachalm, Saint-Paul-de-Tartas, Séneujols, Solignac-sur-Loire, Vielprat.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune de Cussac-sur-Loire.

Le canton n° 19 (Yssingeaux) comprend les communes suivantes : Araules, Beaux, Bessamorel, Grazac, Lapte, Saint-Julien-du-Pinet, Yssingeaux.
Le bureau centralisateur de ce canton est le bureau centralisateur de la commune d'Yssingeaux.

 

* Le mode de scrutin :

Photo par www.vie-publique.fr

 

> Voir les résultats des élections de 2015

> Voir les élus actuels

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

st

ven 18/06/2021 - 08:45

BRAVO...très bel article pour expliquer le fonctionnement et les actions du Département...

A chacun d'être vigilant au moment de voter, si on veut que notre département continue de bien fonctionner. Attention à la toile que tisse un grand ponte politique LR qui place ses marionnettes sur beaucoup de cantons, et ce afin de maîtriser le département.. 

dj

jeu 17/06/2021 - 21:33

Merci à vous pour ce décryptage de la tambouille politicienne.

Oui je n'emploie pas le mot "politique", ce mot noble s'il en est, tant une bonne part de cela apparaît incompréhensible.

L'intérêt général est bien loin.....dès ce niveau de représentation des citoyens.

C'est dire......

Quelle tristesse.

L'abstention a assurément de beaux jours devant elle.....