Déchets : bientôt une baisse de la taxe sur l'agglo du Puy ?

ven 25/05/2018 - 19:03 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Selon les élus de l'agglomération du Puy, en 2017, la collectivité (selon l'ancien périmètre des 28 communes, avant l'absorption des autres com com) a maintenu sa place de "1er territoire 100 % trié", jusqu'au 18 décembre, date du terrible incendie qui a ravagé Altriom.
Dès lors, en l'espace de 15 jours à peine, la bagatelle de 445 tonnes de déchets ménagers a malheureusement été enfouie, sans tri complémentaire, du côté de Roche-la-Molière (42). Depuis le début de l'année 2018, les déchets rejoignent le centre d'incinération de Clermont-Ferrand.
La performance de valorisation annuelle s'établit ainsi à 90 % pour 2017, assez proche finalement du record de 92,3 % établi l'année précédente.
S'il s'agira d'une année blanche pour la société polignacoise, deux autres motifs d'espoir subsistent en cette année 2018 : d'abord le chantier de reconstruction va bon train avec une perspective de réouverture fin 2018, avec de surcroît un gain de productivité et de sécurité en ligne de mire, et ensuite, ça y est, la technologie des frères Charreyre a enfin réussi à s'exporter cette année avec un juteux contrat de 25 millions d'euros signé en Inde, lors d'un voyage présidentiel. De quoi décrocher de nouveaux marchés avec cette vitrine en Asie.


Les Vellaves trient plus que les Français

Grâce au geste de tri des habitants de l'agglomération du Puy 55 tonnes supplémentaires ont été collectées en 2017 par rapport à 2016, ce qui induit de nouvelles recettes pour la collectivité. Le tri volontaire (déchèteries, bac jaune, colonnes de verre ou textiles, etc.) est en effet responsable de 50 % de la valorisation des déchets ménagers produits, au-dessus de la moyenne nationale (40 %).
C'est bien l'appui de la technologie d'Altriom, capable de trier les déchets résiduels, qui permet une valorisation supplémentaire de 40 % pour atteindre le chiffre de 90 % avancé par les élus de l'agglo du Puy.
"Ces résultats prouvent que l'extension des centres d'enfouissement n'est plus une fatalité", a commenté Willy Guieau, vice-président de l'agglo du Puy en charge de la transition énergétique, "avec la reconstruction d'Altriom, nous encourageons toute la haute-Loire à rejoindre la logique de territoire 100 % trié, favorisant la protection des ressources naturelles, l'économie circulaire et l'emploi local".

Comment expliquer de si bons résultats sur l'agglo du Puy ?

Qu'est-ce qui explique que les Vellaves soient si performants dans le tri de leurs déchets ? L'agglo du Puy demeure selon vous le territoire ayant la meilleure valorisation de ses déchets ?

Vers une baisse de la taxe ?
2018 marque le début d'une nouvelle période de soutien financier des tonnages triés de la part de l'éco-organisme Citeo, qui perçoit les éco-taxes sur les emballages et les reverse aux collectivités en fonction de leur performance.
"On travaille sur un nouveau contrat, avec la complicité de notre sénateur Olivier Cigolotti", nous confie le vice-président de l'agglo du Puy en charge de la transition énergétique, "tous nos volumes de déchets triés nous font bénéficier de recettes de la part de l'éco-organisme Citeo. Nous sommes en train de renégocier notre contrat et on espère avoir plus de recettes qu'auparavant. Si on y arrive, à partir de 2019, ce serait l'occasion de faire baisser la taxe pour les usagers. Notre objectif, c'est que sur un territoire donné, plus de tri s'accompagne d'une taxe moins élevée", conclut-il.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire