De jeunes entrepreneurs altiligériens parrainés par leurs aînés

lun 19/11/2018 - 13:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Pour tout nouvel entrepreneur, pas toujours évident de se lancer du jour au lendemain dans la gestion d'une entreprise. Un coup de pouce n'est souvent pas de trop. Sur la base de ce constat, l'association Initiative Haute-Loire propose depuis près de 11 ans un système de parrainage aux personnnes qui décident de créer leur propre entreprise. Ce lundi 19 novembre 2018, elle organisait sa fête annuelle des parrains et marraines au Conseil départemental.
----Devenir parrain ou marraine
Initiative Haute-Loire cherche à accueillir de nouveaux candidats au parrainage. Si vous possédez une solide expérience en management grâce à un passé de cadre ou de chef d'entreprise, et que vous désirez la transmettre, l'organisme sera ravi de vous intégrer à son équipe de bénévoles. Plus d'informations sur www.initiativehaute-loire.com-----En Haute-Loire, 24 parrainages ont été lancés depuis janvier, pour un total d'une cinquantaine en cours. Les deux marraines et 16 parrains actifs dans le département sont d'anciens chefs d'entreprise ou cadres qui mettent leur expérience du managment à profit pour dispenser des conseils et assurer le suivi des nouveaux entrepreneurs.

Un soutien précieux
Lionel Bouchet et Vincent Gaillard, deux anciens ambulanciers ponots de 27 et 35 ans, ont lancé en juillet 2017 une entreprise de téléassistance à destination des personnes isolées sur le bassin du Puy. Ils ont désormais une centaine de clients. Un objectif qui aurait sans doute été plus difficile à atteindre sans l'aide de leur parrain, M. Prénat, un ancien responsable de Cégélec désormais à la retraite. "Il nous a apporté une bonne vision globale de tout ce à quoi il fallait penser pour développer une bonne gestion d'entreprise, expliquent ses filleuls. Tous les trois mois, il venait pour faire un bilan sur notre progression et nous apporter un avis éclairé." En complément, les deux acolytes ont pû bénéficier d'un prêt d'honneur, sans demande d'intérêts ni de garantie, de la part d'Initative Haute-Loire. "La banque nous avait suivi au lancement mais pas à la hauteur du montant que nous espérions. L'aide financière supplémentaire de l'association nous a bien aidés à décoller."
Même scénario pour Philippe Bourgeois qui, après 32 ans de carrière militaire, a repris en 2017, avec sa femme, la pension pour animaux de l'Hostellerie La Boulaie à Monistrol-sur-Loire: "C'est la CCI de Monistrol qui m'a dirigé vers Initiative Haute-Loire. Au début, je pensais que ce système de parrainage ne servirait pas à grand-chose, mais j'ai vite pris conscience de l'utilité d'un suivi, car il y a beaucoup de points que j'aurais délaissés ou pas abordés du tout sans cela."

E.R.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire