Cussac : courir ou marcher pour lutter contre l’endométriose

Par Annabel Walker mar 10/08/2021 - 23:10 , Mise à jour le 10/08/2021 à 23:10

C’est la 3e année que l’association Kasmadtrips se lance dans des défis sportifs solidaires, agrémentés de soirées festives caritatives et de concerts sur le bassin du Puy-en-Velay. Cette année, le Ponot Karim Smadi a changé de co-équipiers de l’extrême. Sa nouvelle cause : la lutte contre l’endométriose, une maladie méconnue qui touche une femme sur dix.

L’endométriose est une maladie gynécologique peu relayée et difficile à identifier. Très peu de femmes savent qu’elles en sont atteintes ; beaucoup pensent seulement avoir des règles douloureuses. Et pourtant, en France, 10% des femmes en âge de procréer en souffrent. D’ailleurs, le délai moyen entre les premiers symptômes et le diagnostic est estimé à sept ans.
C’est Théo Fourcade, membre de l’association Kasmadtrips qui a proposé cette cause pour l’année 2021 (après avoir soutenu l’association de clowns d’hôpitaux Théodora en 2019 puis l'association François Aupetit qui lutte contre la maladie de Crohn en 2020). « Je ne connaissais pas cette maladie, reconnaît Karim Smadi, instituteur de 28 ans en poste à Lyon, donc ça tombait bien parce qu’on veut aider des causes peu relayées. »

Cette année, le défi a été relevé par trois mordus de sport, amis de longue date. Karim Smadi toujours, cette-fois accompagné de Florent Moulergue, 34 ans, gérant du bar le Bobar au Puy et trailer insatiable, ainsi que de Rémi Barbier, 33 ans, Voreyzien employé de la Poste. Ensemble, ils ont avalé les 180 km et 14 000 m de dénivelé positif du GR20, en Corse, en cinq jours, au lieu de la moyenne à 16 jours. « On faisait trois étapes par jour, raconte Karim Smadi, sachant que les étapes font entre 30 et 50 km et que celles à 30 font souvent plus de 3 000 m de dénivelé. »

Karim Smadi, Florent Moulergue et Rémi Barbier ont couru les 180 km du GR20 en cinq jours.
Karim Smadi, Florent Moulergue et Rémi Barbier ont couru les 180 km du GR20 en cinq jours. Photo par Kasmadtrips

Pour transporter leur attirail, les compères pouvaient compter sur un minibus prêté par les Transports Valette de Saint-Julien Chapteuil. À bord, l’équipe de Black Island, la maison de production vidéo de Polignac qui suit et filme gracieusement les défis de Kasmadtrips depuis ses débuts.

Un festival de court-métrages de sports outdoors en novembre... normalement

Le film de ce dernier périple devrait être projeté (si la situation sanitaire le permet) lors d’un festival de court-métrages de sports outdoors que Kasmadtrips espère organiser en novembre au Puy (l’association cherche encore une salle). 

Mais d’ici là, Kasmadtrips invite tout un chacun à se dépasser pour la bonne cause. Dimanche 22 août, elle organise une course à pied et des randonnées. « Le principe s’inspire du Mille bornes virtuel qu’on avait mis en place sur Instagram l’an dernier, se souvient Karim Smadi, en deux semaines 600 personnes avaient participé ». Cette-fois, comme le protocole sanitaire le permet, et en vérifiant les pass sanitaires au départ, des parcours de 10 et 15 km seront balisés à Malpas, sur la commune de Cussac-sur-Loire. « Il n’y aura pas de chronométrage, précise Karim Smadi, pour garder cet esprit solidaire et non compétitif. » Mais pour ajouter du sel, l’association prévoit une ou deux sections chronométrées grâce à l'application Strava utilisé par de nombreux coureurs assidus. Un petit lot récompensera le ou la plus rapide. Autre clin d’oeil, un challenge photo pour féliciter la photo la plus belle ou la plus drôle.
Le ravitaillement sera fourni par Guillaume Fourcade de l’Atelier du chef du Puy et la buvette par la brasserie artisanale Motueka à Brives-Charensac avec laquelle Kasmadtrips a créé une bière à son nom.

Il est possible de s’inscrire en-ligne sur le site de Kasmadtrips ou sa page Facebook au prix de 7€ la course des 10 km, 9€ la course de 15 km et 5€ pour l’une ou l’autre marche des mêmes distances (les parcours seront les mêmes mais les marcheurs iront à contre-courant des coureurs pour les croiser et s’encourager mutuellement). Il n’y a pas de jauge maximale. Il sera toujours possible de s’inscrire sur place la jour J, sans majoration. Les départs peuvent être pris entre 7h30 et 13h.

Jusqu’ici, Kasmadtrips a récolté 1 620€ sur Hello Asso « Ensemble pour Endofrance ». Elle espère faire grimper le curseur toujours plus haut.

> Extrait du défi GR20 :

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire