Tous

Chadrac

Covid : les cas se multiplient dans le sport amateur en Haute-Loire

mar 15/09/2020 - 11:50 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

Alors que Zoomdici évoquait déjà ce lundi le calendrier infernal du Puy foot en National 2, force est de constater que le sport amateur est loin d'être épargné par l'épidémie de Coronavirus : les handballeuses de Saint-Germain-Laprade, l'équipe réserve du Velay FC, le COP rugby (pas concerné en son sein mais aucun match officiel pour l'instant car ses adversaires avaient des cas positifs)... et ce n'est que la partie visible de l'iceberg, bien d'autres clubs amateurs étant certainement impactés. Dernier exemple en date d'un cas révélé avec les footballeurs de l'AS Chadrac.

Un joueur positif, trois équipes à l'arrêt
Un membre de l'effectif senior de l'AS Chadrac a été testé positif en fin de semaine dernière. Le Président du club, Franck Allègre, a aussitôt décroché son téléphone pour prévenir la Ligue Auvergne Rhône-Alpes de football et annuler la rencontre du deuxième tour de la coupe de France (face à Saint-Julien-Chapteuil). "Ça reste du sport amateur et il ne faut prendre aucun risque", témoigne-t-il, "je pense aux jeunes avant tout ; il faut pouvoir se regarder dans une glace le matin".
Un seul membre de l'effectif est positif (il présente des symptômes légers) mais par précaution, l'ensemble des trois équipes est pour l'instant à l'arrêt, jusqu'à nouvel ordre. En espérant pouvoir reprendre les entraînements le plus tôt possible. Seules les séances des féminines et des équipes de jeunes sont maintenues, aucun contact n'ayant eu lieu avec le joueur positif. D'autres membres du club doivent tout de même être testés par précaution.

"Le comportement exemplaire de l'AS Chadrac" quand d'autres clubs ne déclarent pas tout
Joint par téléphone, le secrétaire général de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes de football Pierre Longère, par ailleurs président de la commission des coupes, tient à souligner "le comportement exemplaire de l'AS Chadrac" dans cette affaire. Lors de ce deuxième tour de coupe de France, en Auvergne Rhône-Alpes, parmi les 189 rencontres au programme du week-end, une seule a été annulée. "Ça reste très marginal par rapport au grand nombre de rencontres disputées", commente-t-il.
Le problème, c'est que tous les clubs ne joueraient pas tout à fait le jeu. "Il y a des clubs qui ont des cas positifs mais qui ne le déclarent pas forcément et qui maintiennent les rencontres", déplore-t-il, "c'est pourquoi le comportement de l'AS Chadrac est exemplaire, le club a tout fait dans les règles et il a pris les bonnes décisions". Le président de l'AS Chadrac complète : "je suis dégoûté car il y a des clubs qui ont des cas et qui ne le déclarent pas mais je pense avoir pris la meilleure décision". Impossible de confirmer cette information auprès du District qui n'a pour l'instant aucune visibilité car les compétitions départementales n'ont pas pas encore repris (donc aucun contact avec les clubs).

----Des tests complémentaires pour les cas contacts
Les cas contact sont définis par l'ARS, en fonction d'un certain nombre de critères. Il faut avoir passé du temps avec le cas positif (pas seulement l'avoir croisé ou salué ou simplement discuté deux minutes).-----Un cas également au Velay FC
Le club qui vient d'enregistrer une montée historique en National 3 a également été confronté au problème il y a une dizaine de jours. C'est un joueur de l'équipe réserve qui a prévenu ses dirigeants d'une perte d'odorat. "On a aussitôt interrompu les entraînements en attendant les résultats", explique le président Guillaume Fourcade, "une fois qu'il s'est avéré positif, on a expliqué aux joueurs que l'ARS allait les appeler pour évaluer qui était concerné comme cas contact". Selon le président du VFC, tous les joueurs de l'équipe réserve ont été testés mais tous les résultats ne sont pas encore connus (il faut attendre sept jours pour être dépisté après le dernier contact avec une personne positive et les résultats peuvent prendre quelques jours). Pour l'instant, aucun autre cas positif n'est à déplorer.
L'entraînement devrait reprendre cette semaine si tout va bien. L'arrêt a concerné les équipes 2,3 et 4. Seule l'équipe fanion, qui évolue en N3, a poursuivi ses entraînements car elle s'entraîne à Guitard et à Polignac, quand les autres équipes s'entraînent à Saint-Paulien. "On fait tout pour que ça se passe au mieux", conclut Guillaume Fourcade, "mais on n'est pas à l'abri d'avoir des cas positifs, qu'ils soient contractés au travail, en famille ou même face à d'autres équipes... on s'attend à une saison très compliquée".

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire