Covid : des commerces sanctionnés et des vaccins commandés

Par A.Wa ven 19/02/2021 - 11:23 , Mise à jour le 20/02/2021 à 04:00

Alors que le variant britannique fait son apparition en Haute-Loire, six commerces ont reçu des avertissements et deux font l’objet de mises en demeure pour non respect du protocole sanitaire. Quant au vaccin, 10 000 injections de premières doses sont prévues en mars dans le département.

Ce vendredi 19 février, la préfecture communique sur la campagne vaccinale anti-Covid en Haute-Loire. Elle constate l’apparition de contaminations liées au variant britannique. Une vingtaine est d’ores et déjà recensée. Aussi, le préfet de la Haute-Loire appelle les habitants du département à « redoubler de vigilance et à ne pas relâcher leurs efforts dont les effets sont perceptibles ». C’est pour cela qu’Eric Etienne rappelle qu’il demeure nécessaire que chacun continue de respecter strictement le couvre-feu, les gestes barrière ainsi que le port du masque lorsque cela est requis : « C’est à ces conditions que nous pouvons ensemble continuer à freiner la circulation du virus la diffusion des nouveaux variants ». 

Six avertissements et deux mises en demeure
Ainsi, les contrôles de la bonne application de ces mesures et des prescriptions gouvernementales se poursuivent et vont être intensifiés. 14 établissements recevant du public parmi ceux autorisés à ouvrir (supermarchés, magasins de sports, fleurs, vêtements et chaussures, bricolage, bazar) ont été contrôlés la semaine dernière. Des contrôles qui ont porté sur les jauges et les gestes barrières. Six d’entre eux ont fait l’objet d’avertissement pour la non observation du protocole sanitaire renforcé. Deux autres ont fait l’objet d’une mise en demeure pour des manquements constatés au protocole sanitaire renforcé et à la vérification des flux. 
La semaine passée, c'était deux bars et leurs clients qui avaient été surpris en flagrant délit d'ouverture illicite.

La préfecture rappelle que les rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique sont toujours interdits. Seule la vente à emporter est autorisée pour les bars et restaurants. 

Près de 6 % des Altiligériens ont reçu une 1ère dose
La région Auvergne Rhône-Alpes peut désormais s’appuyer sur trois vaccins disponibles : Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca. 
Trois centres de vaccinations sont opérationnels dans le département à Brioude, Le Puy-en-Velay et Yssingeaux. 
Depuis le 7 janvier 2021, ce sont 13 672 personnes qui ont reçu au moins une dose de vaccin, soit plus de 5,9 % de la population. Plus d’un millier de personnes a également reçu une seconde dose. 35 % de personnes âgées de 75 ans et plus ont été vaccinées dans le département. 
L’opération de vaccination avec AstraZeneca des professionnels de santé de ville a permis de vacciner 621 personnes le 13 février dernier en Haute-Loire. Cette opération va se poursuivre au fil de l’eau sur les trois centres existants. 

Photo par

De nouvelles plages de rendez-vous dans les prochains jours
À court terme, un peu plus de 10 000 nouvelles primo-injections sont prévues pour le mois de mars dans le département. Les personnes de 75 ans et plus recensées par les mairies vont être rappelées pour que leur soit fixé un rendez-vous et de nouvelles plages de rendez-vous vont être ouvertes sur le site DoctoLib dans les prochains jours. En parallèle, il sera possible pour les personnes de 50 à 64 ans atteintes de comorbidités de se faire vacciner contre la Covid-19 dans les cabinets des médecins libéraux volontaires à compter du 25 février prochain. Les vaccinations en pharmacie seront réservées aux professionnels de santé avant d’être ouvertes au public.

Au 18 février 2021, la Haute-Loire compte 99 personnes hospitalisées, dont 7 en réanimation. 201 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis mars 2020 (+ 10 en un peu plus d'une semaine). Sans compter les 162 résidents d'établissements médico-sociaux décédés hors hôpital (en date du 10 février). Le département enregistre un taux de positivité de 6,58 %. Le taux d’incidence est lui de 128 pour 100 000 habitants. Chez les plus de 65 ans, ce taux est de 133. Ces indicateurs révèlent des chiffres globalement inférieurs à ceux relevés au niveau régional et national. Ils révèlent également une baisse de la circulation du virus dans le département. Néanmoins, celle-ci reste élevée. 

Photo par

> Lire le communiqué de presse de la Préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes sur la poursuite vaccination en mars et arrivée vaccin AstraZeneca (15/02/2021)

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

he

sam 20/02/2021 - 14:42

des octogénaires de Vals, inscrits depuis le 15 janvier 2021 n'ont pu encore être vaccinés. Où passent les vaccins ? Un jour on saura . . . mais il sera sûrement trop tard.

gi

ven 19/02/2021 - 15:57

Je crois qu' on se fou de la gueule des anciens , inscrit en mairie depuis le debut puis telephoner a la cellule covid avec des pathologies lourdes et 76 ans toujours pas de rendez vous quand certain ont déjà était vacciné méme si il avait pas 75 ans je ne tiens pas compte du personnel soignant qui eux sont prioritaire !! y a bien un probléme???

fe

ven 19/02/2021 - 15:41

A propos des vaccins, une petite réflexion. Depuis le début de l'épidémie il a été dit que les plus de 65 ans étaient une population à risque vis à vis de la Covid. Aujourd'hui comme par enchantement la population entre 65 et 75 ans n'est pas éligible à la vaccination, ils sont oubliés de tous les programmes.

pi

ven 19/02/2021 - 12:33

C'est l'évidence même que certains ne respectent pas les consignes du protocole sanitaire il suffit d'être au bon endroit et à la bonne heure, il suffirait simplement de demander à certains de laisser les rideaux ouverts la journée pour voir ce qu'il se passe à l'intérieur

he

ven 19/02/2021 - 12:16

Les rassemblements de plus de 6 personnes ? pour les boulistes aussi ?