Covid-19 : le point hebdomadaire en Haute-Loire

lun 23/08/2021 - 08:53 , Mise à jour le 23/08/2021 à 08:53

La situation épidémique est contrastée dans le département. Voici quelques chiffres et un bilan hebdomadaire pour suivre de plus prés l’évolution du virus en Haute-Loire.

Santé Publique France et CovidTracker sont deux outils qui fournissent des chiffres réactualisés en permanence, et qui permettent de mieux évaluer la situation liée au Covid-19, en France et par régions. Du côté de la Haute-Loire, les chiffres tendent à dépeindre un tableau avec de l'espoir. 

174. Sur une semaine et pour 100 000 habitants, 174 cas ont été répertoriés. Même si ce taux dépasse le seuil d’alerte (50), on peut considérer que le département fait partie des bons élèves lorsque que l'on sait que le taux d’incidence moyen en France est à 232.

2,6 %. C’est la part de tests positifs parmi l’ensemble des tests effectués en Haute-Loire ces derniers jours, et qui se trouve un peu au dessous du taux de positivité national (3,2 % au 2 août).

13 %. C’est la tension hospitalière dans le département. 

67,23 %. C’est la proportion de personnes ayant reçu une dose de vaccin en Haute-Loire (70,3% en national)

56. C'est le nombre de cas positifs au Covid-19 du 12 au 18 août 2021.

37. Au 21 août, ce sont 37 personnes hospitalisées pour covid-19 qui ont été répertoriés sur l’ensemble du département,

1. Une personne était encore en réanimation pour Covid-19 au 21 août. 

0. Du 15 au 21 août, aucun décès lié au Covid-19 n’a été répertorié.

Même si le bilan est plutôt positif, la prudence s’impose toujours et encore plus du côté des jeunes : le taux d’incidence (nombre de cas cumulé sur 7 jours rapporté à 100 000 habitants) chez les jeunes de 20 à 29 ans était de 340 du 12 au 18 août ( 161 pour l'ensemble des altiligériens) alors qu’il n’était qu’à 31 au début du mois de juillet.
L’augmentation du taux d’incidence n’est pas sans lien avec l'arrivée de variants dans les cas détectés : avec 53 cas, Delta occupe la plus grande partie des variants parmi les cas détectés. Ainsi, même si la période estivale a été tranquille du côté des services de réanimation, la place grandissante des variants dont Delta tend à assombrir le tableau de la situation épidémique en Haute-Loire.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire