Covid-19 : l'appel inédit des directeurs d'hôpitaux de Haute-Loire

mar 27/10/2020 - 18:52 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:08

La région Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des territoires les plus touchés par la deuxième vague de Covid-19 en France. Selon la Haute Autorité de Santé, la région présente le taux d’incidence le plus élevé après l’Ile-de-France.
C'est pourquoi un renforcement des mesures sanitaires s'annonce désormais inévitable notamment à Lyon, Saint-Etienne et Grenoble. La Haute-Loire ne devrait pas faire exception. Le taux d’incidence de la Haute-Loire est d'ailleurs le plus élevé d’Auvergne : 796 au 24 octobre, contre 425 dans le Puy-de-Dôme, 278 dans l’Allier et 246 dans le Cantal.
Les habitants de la région peuvent donc se préparer à des changements significatifs dans leur quotidien. Trois hypothèses sont envisagées : reconfinement local le week-end dans les zones les plus touchées, couvre-feu à 19h et reconfinement général national pendant quatre semaines.

Un appel inédit
Face à cette situation alarmante, les cinq directeurs (et les cinq présidents des commissions médicales d'établissements) d'établissement hospitalier de Haute-Loire (Jean-Marie Bolliet pour le CH Emile Roux, Sylvie Tourneur pour le CH d’Yssingeaux, Marc Vandenbrouck pour le CH de Brioude et le CH de Langeac, par interim, et Henry Herdt pour le CH de Craponne) signent une missive aussi inédite que préoccupante.

L'appel lancé par les centres hospitaliers de Haute-Loire, leur direction et leur corps médical
"Au nom des hospitaliers de Haute-Loire, nous lançons cet appel. Albert Einstein avait pour habitude de dire que les plus grands dangers pour l’humanité viendraient de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit. L’époque lui donne malheureusement raison.

Avec lui, nous devons comprendre que cet ennemi invisible qui se tapit dans nos mains, nos souffles, nos exclamations et nos baisers met au défi notre intelligence et notre capacité d’humain à comprendre, à accepter cette réalité et à nous adapter.

La crise sanitaire que nous traversons est un moment si particulier que les personnes qui sont au service de votre santé prennent la parole d’une manière inédite avec cet appel. Nous tenons solennellement à nous adresser à tous ceux qui considèrent que l’altruisme, le soin à l’autre, sont des valeurs fondamentales du vivre-ensemble.

Ce qui se joue dans chacun de nos moments familiaux, amicaux, sportifs ou encore professionnels, ce n’est ni plus ni moins que la capacité du système hospitalier à soigner tous les malades du COVID mais également tous ceux qui ont besoin de l’hôpital.

Si nous étions sûrs d’avoir cette capacité à tous vous soigner, cet appel n’existerait pas.

Lavez-vous les mains souvent, très souvent, portez le masque souvent, très souvent. Et portez ce masque sur la bouche et le nez. Ne vous touchez pas le masque, gardez les mains au-dessous des épaules lorsque vous n’avez pas de masque. Désinfectez-vous les mains pour vous toucher le visage.

Nous nous permettons de rappeler que la propagande anti-masque portée par des groupuscules irresponsables relève, non seulement de postures mettant délibérément en danger la vie d’autrui, mais plus encore d’une négation de la réalité scientifique, et au pire, de la réalité tout court. Protégez-vous, protégez-nous. Protéger les soignants de Haute-Loire".

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire