Covid-19 : de la détection individuelle à l’action collective

lun 16/03/2020 - 08:54 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:04

----Les marchés alimentaires autorisés
Seuls les commerces vitaux sont maintenus, dont les marchés alimentaires.
> Voir la liste des autoristations et les recommandations
-----900 cas supplémentaires annoncés ce dimanche 15 mars 2020 pour 36 morts de plus en France, soit un total de 127 décès et 5 400 cas avérés.
En Haute-Loire, il y a actuellement 7 personnes contaminées par le Covid-19.

Dans les prochaines heures, le gouvernement pourrait décider le confinement obligatoire pour toutes les activités non indispensables. Il considère comme inconscients les attroupements qui se sont formés devant les bars fermés ou dans les parcs, ce week-end, malgré les nouvelles mesures.

En Italie, où il est interdit de sortir de chez soi, plus de 1 800 personnes sont mortes depuis le début de l’épidémie et plus de 25 700 personnes sont infectées.

Des porteurs du virus peuvent contaminer leur entourage sans même savoir qu’ils sont atteints.
La moitié des hospitalisations concerne des moins de 50 ans.

----Le chef de l’État fera une nouvelle intervention télévisée, ce lundi 16 mars, à 20h. Emmanuel Macron devrait annoncer les mesures qui sont décidées en ce moment avec les membres du Conseil de défense.-----A partir de ce lundi, 15 millions d’enfants et étudiants doivent faire l’école à la maison, au moins jusqu’aux vacances de Pâques. Les parents peuvent, à tour de rôle, bénéficier d’un arrêt de travail. C’est à l’employeur de se connecter sur le téléservice declare.ameli.fr

Le groupe Michelin a annoncé la fermeture de ses usines en France, en Espagne et en Italie à partir de ce mardi pour une semaine au moins.
La ministre du travail, Muriel Pénicaud, exhorte les employeurs à ne pas licencier. Pour faciliter le chômage partiel, les droits seront rétroactifs à la date de la demande.
La réforme de l'assurance-chômage, prévu au 1er avril, est reportée au 1er septembre.

La Chambre de commerce de Haute-Loire offre son aide aux entreprises mises en difficultés.

Le communiqué de l'ARS ce dimanche 15 mars 2020 :

"523 cas confirmés de COVID-19 ont été recensés aujourd’hui (+ 74 cas par rapport à hier) en Auvergne-Rhône-Alpes, auquel s’ajoute un premiers cas domicilié dans le département du Cantal confirmé après 15h, et 18 décès (12 hier). Ce sont des cas confirmés par la réalisation de tests en laboratoire. Certains patients présentant des symptômes bénins sont parfois suivis à domicile et ont pu ne pas avoir subi de test. Ils ne sont donc pas comptabilisés.

La répartition par département est la suivante :
– Ain : 52 (+9) cas positifs
– Allier : 4 (+2) cas positifs
– Ardèche : 24 (+4) cas positifs
– Cantal : 1 (+1) (+1 cas positif pris en charge mais domicilié dans une autre région)
– Drôme : 46 (+1) cas positifs
– Isère : 34 (+5) cas positifs
– Loire : 64 (+10) cas positifs
– Haute-Loire : 7 cas (+0) cas positifs
– Puy-de-Dôme : 19 (+3) cas positifs
– Rhône : 136 (+13) cas positifs
– Savoie : 22 cas (+4) cas positifs
– Haute-Savoie : 115 (+23) cas positifs

PASSAGE EN STADE 3 OU STADE EPIDEMIQUE
Samedi 14 mars 2020, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé, lors d’un point presse, le passage au stade 3. Il a rappelé la nécessité de la distanciation sociale pour limiter la transmission du virus et le respect strict des gestes barrières. En parallèle les mesures qui touchent à la vie sociale des français sur tout le territoire sont renforcées : fermeture depuis le 14 mars 2020 à minuit de tous les lieux recevant du public, non indispensables à la vie du pays, et de tous les commerces à l’exception de ceux qui sont essentiels (commerces alimentaires notamment) ; diminution des déplacements ; évitement des rassemblements, limitation des réunions amicales et familiales, des sorties et des contacts pour tous.

On passe d’une logique de détection et de prise en charge individuelle à une logique d’action collective.

- le développement de la filière ambulatoire pour la prise en charge des patients sans signes de gravité. Les personnes doivent rester à domicile et contacter leur médecin par téléphone pour éviter tout déplacement

- la mobilisation de tous les acteurs (médecine de ville, établissements de santé et établissement et services médico-sociaux - ESMS) : tous les établissements sanitaires participent au diagnostic et à la prise en charge des cas suspects (pas seulement les référents covid-19). Les ESMS montent en charge et doivent être en capacité de repérer des patients suspects et mettre en œuvre des mesures d’isolement si nécessaire.

EVOLUTION DE LA DEFINITION DE CAS
La définition des cas de Covid-19 est modifiée Une catégorie « cas probable » a été ajoutée. Des départements français ont été ajoutés à la liste des zones d’exposition à risque. Cette liste sera actualisée régulièrement sur le site de Santé publique France. La notion de co-exposition a été supprimée.

PRECAUTIONS A PRENDRE AVEC L’IBUPROFENE
En cas de fièvre, le traitement dans le cas du Covid-19 repose sur la prise de paracétamol ; en effet les anti-inflammatoires non stéroïdiens pourraient être un facteur d’aggravation de l’infection au Covid-19. Les personnes étant déjà sous traitement antiinflammatoire doivent prendre contact avec leur médecin traitant.

LA MOBILISATION POUR LE DON DU SANG CONTINUE
Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus covid-19, la collecte de sang doit se poursuivre pour répondre aux besoins des patients. Les donneurs non exposés à un risque (symptômes grippaux) sont incités à rejoindre les sites de collecte car les patients ont besoin de produits sanguins. Les lieux de collecte de sang sont considérés par les autorités de l’Etat comme des lieux publics autorisés car vitaux et indispensables. Plus d’informations sur le site de l’Etablissement français du sang.

LES GESTES BARRIÈRES RESTENT LES PLUS EFFICACES
Pour limiter la circulation du virus et se protéger, les gestes barrières restent les plus efficaces:
se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon,
tousser ou éternuer dans son coude,
se moucher avec un mouchoir à usage unique qu’il faut mettre ensuite dans une poubelle,
éviter de se serrer la main et de se faire « la bise »"

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire