Cour d'assises : deux femmes jugées pour meurtres

mer 02/12/2015 - 15:47 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

La troisième et dernière session de la cour d’assises de la Haute-Loire va se dérouler du lundi 7 au vendredi 11 décembre 2015. Deux meurtres datant de juin 2013 et mars 2014 sont inscrits à l'ordre du jour.

Un couteau planté dans le thorax Après une soirée festive à l’extérieur, un homme de 31 ans avait été retrouvé mort à Saint-Julien-Chapteuil, samedi 15 juin 2013. A 3h20, une femme avait alerté les gendarmes prétendant que son compagnon était blessé à l’arme blanche. Fait bien réel, il a été retrouvé avec un couteau planté dans le thorax. La jeune femme, âgée de 25 ans, avait évoqué une tentative de suicide. Ces propos incohérents ne correspondaient pas aux constatations faites par les enquêteurs. Elle a donc été mise en examen pour homicide volontaire. Une dispute pourrait être à l’origine de l’homicide, en témoigne l’état de l’appartement du couple, rue Chaussade à Saint-Julien-Chapteuil.
Une possible dispute  Alors que les deux jeunes gens avaient visiblement passé la soirée à festoyer et à boire à l'extérieur, ils ont ensuite regagné leur appartement de la rue Chaussade, où ils se seraient alors disputés. Une piste qui expliquerait l'état de grand désordre dans lequel les gendarmes avaient trouvé l'appartement. Une information judiciaire a été ouverte pour pouvoir établir la vérité des faits. Les amis et la famille du couple doivent également être entendus, mais le vice-procureur a tenu à rappeler qu'aucune preuve de culpabilité n'avait encore été trouvée.
Six personnes se sont portées parties civiles. Elles seront représentées par Me Dursac de lundi 7 à mercredi 9 décembre. L'ex-compagne et assassin présumé est actuellement détenue, Me Portejoie assurera sa défense.

Un poumon perforé et une hémorragie interne
La seconde affaire concerne, elle aussi, un meurtre. Lundi 31 mars 2014, le corps d’un homme de 59 ans avait été retrouvé à son domicile, dans une rue perpendiculaire au boulevard de la République, en centre-ville du Puy-en-Velay. Un coup de couteau au thorax a provoqué une hémorragie interne après la perforation d’un poumon. La mort remonte à la nuit du 29 au 30 mars 2014. L’arme du crime avait été retrouvée maculée de sang dans la même pièce que la victime. 

L'alcool en fond La victime était bien connue du quartier. « Un gentil homme », comme le décrivait le tenancier d’un bar voisin tout en reconnaissant les problèmes d’alcool de la victime. « C’est un homme qui buvait beaucoup. Le matin, il avait déjà du mal à marcher. »

La colocataire suspectée Une femme de 49 ans avait été interpellée jeudi 3 avril, quelques jours après la découverte du cadavre. Elle était déjà connue de la justice. D’ailleurs, elle vivait avec la victime au moment des faits. Me Portal assurera la défense de l'assassin présumé. Une seule personne s'est portée partie civile. 

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire