Commerce : '''C’est plus Amazon qu’il faut penser, mais dans Ma zone !'''

ven 06/11/2020 - 15:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:08

Les deux confinements successifs et les restrictions qui vont avec ont profondément modifié nos habitudes et nos repères. Les commerces fermés ont incité les gens à se tourner vers les achats en ligne, notamment auprès des géants tels que la Fnac ou Amazon. Parce que la société se dirige à tout vitesse sur toujours plus de digitalisation des services, la Ville du Puy, la Communauté d’Agglomération (Capev) et la Région AuRa (Auvergne-Rhône-Alpes) encouragent les commerces locaux à s’inscrire dans le mouvement.
« Il faut que nous commerces soient visibles sur la toile, insiste Michel Joubert, président de la Capev. C’est certes un changement de fonctionnement pour beaucoup mais la digitalisation est devenu primordiale pour proposer ses produits ».

22 000 produits proposés
Actuellement, ce sont plus de 200 magasins inscrits sur la plateforme achetezaupuy.com, répartis dans les 72 communes de l’Agglomération. 22 000 produits divers et variés y sont répertoriés. « Pourquoi aller sur Amazon alors qu’on a tout ce qu’il faut chez nous, demande Michel Chapuis, maire de la cité ponote. N’achetez pas sur internet des produits qui ne viennent pas des commerçants de chez nous. Tout partira des Etats-Unis ou d’Asie et c’est tout notre économie locale qui, au final, en sera impactée. On doit resté unis aujourd’hui. Plus que jamais auparavant. »

« Nos achats locaux sont nos emplois locaux »
Pour inciter les clients à parcourir le site d’achat en ligne de la Capev, cette dernière finance 20 % de bonifications des produits exposés sur la plateforme en question. Autrement dit, chaque achat bénéficie d’une remise de 20 % du prix affiché en ajoutant le code promo LEPUY20 lors du paiement final. Le fond d’aide de l’Agglo étant de 100 000 euros, l’objectif est alors d’atteindre 600 000 euros d’achats locaux. « Nos achats locaux sont nos emplois locaux, souligne Corinne Bringer, vice-présidente déléguée au commerce. On veut que ce soit nos commerces qui animent nos centres-villes et nos centres-bourgs ».

----À l'attention des commerçants
Pour s’inscrire, les petites entreprises des 72 communes de l’Agglomération du Puy-en-Velay doivent se faire connaître auprès de lOffice de Commerce et de l’Artisanat du Puy-en-Velay, ceci afin d’être aiguillées dans les démarches à suivre et suivre une formation sur le sujet. La Capev prendra alors en charge tous les frais de gestion.
L'Office se trouve au 15, rue Saint-Pierre au Puy-en-Velay (à côté de la mairie).
Contact : 04.71.04.07.78.
Mail : contact@ocalepuyagglo.fr-----1 500 euros d’aide pour rejoindre le Net
Les commerçants de l’Agglo qui le souhaitent peuvent adhérer gratuitement au site numérique via l’Office de Commerce et de l’Artisanat du Puy-en-Velay. En parallèle, la Région finance tous les magasins, artisans ou sociétés de services de l’Agglomération à s’équiper d’un site internet professionnel avec le dispositif Mon commerce en ligne.

Laurent Wauquiez, président de la Région AuRa, a déclaré dans une précédente conférence allouer jusqu’à 1 500 euros d’aides ou 50 % du prix du site digital à constituer. Les commerçants pourront alors s’adjoindre d’un professionnel et de ses conseils pour être opérationnel sur la plateforme achetezaupuy.com « La Région fait un effort pour financer la transition numérique dans chaque commerce, précise Laurent Wauquiez. Avec cette crise, c’est le moment de les aider encore plus fortement ».

Adhésion gratuite pendant plus d’une année
Quelles entreprises peuvent s’ajouter dans le site collectif digital de vente ? Toutes les boutiques de moins de 400m² implantées dans le territoire communautaire. « Elles peuvent adhérer gratuitement à la plateforme pour toute l’année 2021, détaille Michel Joubert, et accéder au service de référencement de leurs produits, au click and collect, et au service de livraison à domicile ».

Tous pour un, un pour tous
« La plateforme achetezaupuy.com existe depuis un moment, témoigne une commerçante aguerrie par le fonctionnement. Il est à présent plus qu’indispensable d’être présent sur la Toile pour mettre au courant les gens de nos produits et de nos services. Mais être seul sur Internet est compliqué. C’est pour cela que l’idée d’une plateforme numérique collective est intéressante à tout point de vue. »
Elle ajoute : « La bonification des 20 % se fait uniquement par le biais du site achetezaupuy.com Il y a plus de 22 000 produits proposés dans toutes les spécialités. Alors c’est plus Amazon qu’il faut penser maintenant, mais dans Ma zone ! »

Nicolas Defay

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire